Amazon à Survilliers : ça marche !

Il est ouvert depuis septembre dernier (on avait oublié d’en parler ici, c’est pas bien…). Voici le communiqué d’Amazon que nous avions reçu en juillet dernier :

“Amazon va ouvrir en septembre 2019 un centre de tri de 24 000 m2 à Survilliers (Val-d’Oise). Ce site va générer la création de plus de 100 nouveaux emplois en CDI dans la région. Ces emplois s’inscrivent dans le projet déjà annoncé par Amazon de créer 1 800 nouveaux emplois en CDI en France en 2019, ce qui fera passer les effectifs de 7 500 collaborateurs à plus de 9 300 collaborateurs d’ici la fin de l’année.

Le site de Survilliers assurera le tri des colis en provenance du réseau de distribution d’Amazon avant leur expédition vers les centres de livraison urbains, puis leur collecte par les chauffeurs pour livraison auprès des clients.

« Nous sommes heureux de créer 100 nouveaux emplois en CDI à Survilliers dans le cadre du développement de notre réseau de transport », déclare Dennis Oates, Directeur Europe Programmes et innovation pour les Centres de tri.« Ce centre de tri viendra renforcer la chaîne logistique, permettant d’assurer des livraisons rapides et fiables, ce qui constitue un facteur de satisfaction et de confiance pour les clients Amazon. Notre objectif est de proposer la meilleure expérience possible à nos clients comme à nos collaborateurs. Cela passe par des innovations et des investissements permanents. Nous tenons à remercier la municipalité de Survilliers et toutes les acteurs impliqués pour le soutien apporté à l’ouverture de ce site » a-t-il ajouté.

Tous les collaborateurs recrutés en CDI sur le site d’Amazon bénéficieront d’une rémunération attractive et de nombreux avantages, dont un 13e mois, une participation ou une remise réservée aux salariés. Les postes proposés au sein des centres de tri d’Amazon, avantages inclus, sont ouverts à tous, sans condition de diplôme ou de formation.

Amazon dispose également d’un programme de formation innovant,Options de carrière,qui propose aux collaborateurs le financement d’une formation continue par la prise en charge de 95 % des frais pédagogiques et connexes pour les formations reconnues nationalement, à hauteur de 8 000 euros sur quatre ans.

Amazon continue de développer sa présence en France afin de répondre à une demande client en plein essor, élargir son offre et permettre aux PME qui vendent sur Amazon Marketplace de faire grandir leur activité”.

Eh bien voici une bonne nouvelle, qui met un coup de pied au cul à l’Amazon bashing en cours…

Et voyez ce site d’Amazon, qui résume bien l’implantation de la firme en France :

cliquez…
Partagez cet article

Simi : l’extension du hub de Fedex à Roissy à l’honneur

Eh bien non. Contrairement à ce que j’avais annoncé, je ne suis pas allé au SIMI, le jeudi 12, comme prévu. La faute aux bloqueurs. J’avais l’intention de partir de chez moi (Paris 20) pour rejoindre la Porte Maillot (à l’opposé). Ça bloquait déjà. Pas de métro, et il était hors de question d’y aller en voiture, vu le bazar, tant à Paris intra muros que sur le périph’. Je me décide, bêtement, l’avant-veille ,à appeler mon VTC habituel. Un type bien, qui a plusieurs véhicules. Je lui dis: “eh, ça doit bien marcher les affaires pour toi, en ce moment”. Réponse: “tu rigoles, c’est tellement le bazar qu’on ne peut plus faire de courses. Trop risqué d’être bloqués pendant des heures, et dans ce cas on perd de l’argent. Du coup on travaille sur Marne-la-Vallée en ce moment…” .Il va néanmoins voir ce qu’il peut faire pour moi. Il me rappelle le lendemain: pas moyen. J’enrage une fois de plus contre les bloqueurs privilégiés de la RATP….

Mais bon, on m’a raconté, envoyé des fotos, des communiqués, et j’ai suivi sur Internet.

Il n’y a certainement pas que moi qui n’ait pu m’y rendre. L’édition 2019 a réuni 26 000 visiteurs, contre 30 454 l’an passé.

Marie-Christine Cavecchi , présidente du Val d’Oise avec Jean-François Benon, directeur du CEEVO lors d’un entretien

Les acteurs habituels du Grand Roissy (la CA Roissy Pays de France, le département du Val d’Oise avec le Ceevo,  Roissy Développement la CA Paris Terre d’envol, Grand Paris Aménagement, ADP…)  avaient leurs stands, dispersés comme d’hab …

Le nouveau bâtiment de Fedex honoré

Comme chaque année, des Grands Prix (voir ici) ont été attribués par un jury de professionnels. Surprise cette fois, en plus des récompensés, a été décernée une “mention spéciale” . Ce fut pour la construction, par le groupe Essor, du nouveau bâtiment du Hub Fedex à CDG (le plus grand du monde après celui de Memphis. Revoyez ici la belle histoire de Fedex).

photo SIMI

Voyez ce qu’en dit le groupe ESSOR sur son site (avec une vidéo sur le bâtiment).

On est donc content ici… L’extension du Hub Fedex avait été annoncée en 2016, en présence de François Hollande, alors président de la République (revoir notre article ici). Le bâtiment (47 000 m2)  hébergera un nouveau système de tri équipé de technologies de pointe qui sera opérationnel en 2020. Fin 2020, la capacité maximale de tri du hub sera de 68 000 pièces par heure (46 000 colis et 22 000 petites boites et documents).   Le projet d’extension a été conçu pour utiliser au mieux les capacités et améliorer les performances. Il fera l’objet d’une double certification HQE et BREEAM.

Aujourd’hui, le hub FedEx de Paris-Charles de Gaulle permet de traiter jusqu’à 1 200 tonnes de fret chaque jour. Il emploie actuellement, rien que sur le hub de CDG, au moins 2500 salariés.

Souvenirs…

J’suis un peu nostalgique ces temps-ci… Je me souviens de la naissance de Fedex ici. A l’époque j’étais directeur du développement économique de la ville de Tremblay-en-France. Chargé donc, notamment, d’attirer le maximum d’entreprises sur le territoire communal. Je ne sais plus comment, mais j’étais rentré en contact (en 1993 de mémoire) avec M. de Calonne, de Fedex (je n’avais jamais entendu parler de Fedex), qui occupait alors un petit bureau en zone de fret, sur le territoire de Tremblay.Il m’informe que Fedex cherche à créer un important hub en Europe et que ça pourrait être à CDG ou à … Francfort. Je suis l’affaire de prêt, vous pensez bien, d’autant que, si CDG était retenu, il y a de la place encore sur la zone de fret située à Tremblay… Bonjour la TP pour la ville… Je suivais ça avidement avec Alain Ress, alors responsable cargo chez ADP. Un jour il m’appelle pour m’informer que Fedex avait choisi CDG plutôt que Francfort, pour des raisons climatiques et aussi les 4 pistes. Joie, mais vite moins de joie, ce ne sera pas sur le territoire de Tremblay, mais sur celui de  Roissy-en-France… J’appelle le maire de Roissy pour lui annoncer la bonne nouvelle…

Encore une fois, personne, ou presque, ne connaissait le nom de Fedex à l’époque. Du coup, j’avais décidé de le présenter dans le 1er numéro de Bénéfice.net (que je n’ai plus, malheureusement, ni en numérique, ni en papier).

Et, comme on pouvait le prévoir, il y a eu un Fedex bashing ici, conduit par une poignée d’élus du Val d’Oise, menés par J-P Blazy,  maire (PS) de Gonesse et alors député. Mais ça a fait long feu… La dernière” manif”, j’y étais, avait réuni une quarantaine d’individus. Tout ça c’est calmé depuis…  EV

Partagez cet article

David Gallienne a clos la Zone d’activité du Moulin

document agence Franc

Elle avait été créée en 2001. La zone d’activité du Moulin, aménagée par Grand Paris Aménagement, à Roissy-en-France est désormais terminée, avec la construction d’un dernier bâtiment (en fait 3 bâtiments d’une surface totale de 13 730 m2 sur un terrain de 26 190), développé par le (dynamique et sympathique) promoteur David Gallienne (Foncière du Huit, revoir ici). L’ensemble du bâtiment est déjà vendu  (à Segro et à C2C) et sera livré en avril prochain. C’est l’agence Franc qui est l’architecte.

Un succès donc pour David, qui n’en a pas fini car parmi ses projets à court terme figurent : le dépôt prochain d’un permis de construire pour un bâtiment d’une surface de 3.600 m² à COMPANS (livraison début 2021) l’extension de 1.500 m² d’un bâtiment situé à TREMBLAY pour le compte d’un utilisateur afin de porter la surface totale à 7.500 m² ainsi que le démarrage de la commercialisation de deux bâtiments à construire sur la commune de TREMBLAY (surface totale 7.200 m2).

Nous y étions. Voyez le compte-rendu du mystérieux (pour l’instant…) WM :

Ce mardi 19 novembre 2019, a eu lieu la pose de la première pierre du dernier ensemble immobilier de la ZAC du moulin, au 5 rue du Meunier à Roissy-en-France. Organisé par David Gallienne, Président du Groupe Foncière du huit, cet évènement s’est tenu en présence de Patrick Renaud, Président de la Communauté d’Agglomération de Roissy Pays de France, d’André Toulouse, Maire de Roissy-en-France, et de représentants de Grand Paris Aménagement.

Patrick Renaud à la truelle, avec André Toulouse. David Gallienne est à gauche

Dans son discours, David Gallienne a  remercié les personnes ayant cru en son projet, ainsi que tous les partenaires et collaborateurs depuis la création de la ZAC du Moulin. Patrick Renaud et André Toulouse se sont félicités de l’accomplissement d’un projet permettant l’emploi et un essor économique sur le territoire, surtout depuis l’annulation d’Europacity.

Cédric Collet, Président de Groupe C (C2C Cinodis) et acquéreur d’une partie du bâtiment, nous a confié qu’il avait la chance de pouvoir s’implanter dans une zone économique à fort potentiel. Son entreprise de solution réseau, à ce jour à Chambly (60), pourra profiter de la proximité de l’aéroport et également se rapprocher de ses nombreux clients au sein de la région parisienne. WM

Partagez cet article

Encore des incertitudes pour Europa City. La piste de ski définitivement abandonnée

Décidément, ça n’en finit pas.  Après que le gouvernement ait souhaité que le projet (qui date de plus de 10 ans) soit revu, les dirigeants d’Europa City ont annoncé, lors d’une conférence de presse tenue à Paris le 4 octobre (il y avait beaucoup de journalistes) une modification dans le sens “plus vert”, pour faire court. Étaient également présents de nombreux élus du Val d’Oise (dont deux sénateurs, la présidente du Conseil départemental, Patrick Renaud, et bien sûr Jean-Pierre Blazy). Tous ont pris la parole pour défendre avec ardeur Europa City. Benoit Chang, directeur d’Alliage et Territoires (c’est le nom de la structure qui prépare Europa City) a présenté le projet verdi “un modèle d’aménagement durable, sobre, résilient, solidaire avec son territoire” (!) . Vous pourrez le voir ici.

Les oreilles d’Unibail-Rodamco ont dû siffler

Patrick Renaud, Président de la CA Roissy Pays de France

S’agissant des opposants au projet, plusieurs orateurs ont nommément cité Unibail-Rodamco, propriétaire du Cente commercial Aéroville (qui avait déjà fait un recours en justice contre le projet Europa City) coupable à leurs yeux de financer un des deux groupes nommé europasdutout. J’ai toujours été étonné de cette opposition d’Unibail alors, et j’ai bien vécu ça, qu’ils avaient été victimes et moult recours qui ont retardé Aéroville de plusieurs années. Et on se rappellera la sortie de ce … nul de Benjamin Grivaux, alors ministre, que j’avais dénoncé à l’époque. Vous pouvez revoir ça ici. Quel scandale !

Plus de piste de ski…

Il a été annoncé que la piste de ski artificielle, initialement prévue, est abandonnée. C’était devenu un symbole pour la poignée d’opposants au projet  mes P’tits Loup, qui continuent à s’ennuyer dans leurs retraites dorées (et qui s’opposent ). Je regrette, personnellement cette annulation. La piste de ski aurait pu permettre à de nombreuses personnes, qui ne peuvent pas “aller au  ski” faute de moyens (ça coute cher), de s’initier et de pratiquer ce sport-loisir. J’ai eu l’occasion de voir celle de Dubaï, elle est magnifique ! Si on devrait suivre les  zarguments “écolo” de mes P’tits Loup, il faudrait alors fermer toutes les patinoires (et même les piscines !).

Que fera le gouvernement (et donc E. Macron)?

J-P Blazy et Marie-Christine Cavecci

Après avoir consulté tout le monde, il était question qu’Elizabeth Borne, ministre de l’écologie  rende un rapport le 10 octobre. On a appris qu’il n’y en aura pas, finalement. Franchement tout ce temps…  Auparavant, le 10 septembre, Zivka Park, députée (LAREM) du secteur, Marie-Christine Cavecci, présidente du Conseil départemental du Val d’Oise, Patrick Renaud, président de la CA Roissy Pays de France et Jean-Pierre Blazy, maire de Gonesse, aviant envoyé une lettre au Président de la République, que je vous invite à voir ici. Et aussi, le Conseil départemental du Val d’Oise a voté, le 27 septembre, à la quasi unanimité, une délibération en faveur d’Europa City et du Triangle de Gonesse en général. C’est à voir ici.

N’empêche, les promoteurs d’Europa City (Ceetrus -ex Auchan immobilier et le groupe chinois de -hôtellerie loisirs – Wanda) , sont bien patients…  Ils ne désarment pas. Un investissement privé de 3 milliards quand même…  Moi à leur place, j’aurais dit depuis longtemps: vous n’en voulez pas? je m’en vais…

Mais bon, ils tiennent (ils viennent de renouveler leur pub sur RoissyMail, c ‘est un signe) et regardez cette interview, diffusée sur BFM Business le 14 octobre, de Morgane Scoarnec, directrice de la programmation d’Europa City, c’est très instructif. EV

cliquez pour voir l'interview
Partagez cet article

Bon moment avec Stéphane Girard

Même Lui est venu, la semaine dernière,dans mon marigot  (chez Abder au resto l’Imprévu, rue de Belleville côté Paris 19, près du métro  Jourdain, devenu de fait mon “deuxième bureau” -ne pas confondre avec l’expression africaine, plus rigolote, que certains d’entre vous connaissent- ) ! Repas agréable donc avec Stéphane, qui est directeur Exploitation et Relations institutionnelles de Hammerson France (gestionnaire notamment du centre commercial O Parinor d’Aulnay). Il était, voici un bon moment, directeur du développement économique d’Aulnay-sous-Bois et c’est là qu’on s’est connu (en 1994 !). On a toujours été en contact… On a fait un tour d’horizon  et bien sûr sur le Grand Roissy, territoire qu’il connait et suit bien. Et bien sûr on a parlé d’Europa City … !  EV

Partagez cet article

Léa Henry de Villeneuve, nouvelle directrice d’Aéroville

On vous a parlé de ce changement à la direction du centre commercial Aéroville (revoir ici). C’est donc Léa Henry de Villeneuve qui remplace Jérémy Desprets, nommé directeur du Forum des Halles.

Diplômée d’un master international marketing et business, elle a rejoint  Unibail-Rodamco-Westfield (propriétaire d’Aéroville) en tant que chargée de la communication interne du groupe. Puis en 2014 elle est responsable marketing du Carré Sénart à Lieu Saint (77). En 2017 elle rejoint le centre Rosny 2 en tant que directrice adjointe, puis en 2018 elle est directrice du Carrousel du Louvres.

Joli parcours ! On lui souhaite la bienvenue dans ce Grand Roissy, aussi passionnant que compliqué. EV

Partagez cet article