Menaces territoriales : excellente vidéo de la CCI du Val d’Oise

cliquez !

J’en avais rêvé, la CCI 95 l’a fait ! Elle a publié récemment une vidéo très bien faite à mon avis, pour résumer ce que j’appellerai le gros bazar territorial, les hésitations, atermoiements, (ou plutôt les carences conceptuelles) du  nouveau gouvernement sur le Grand Paris, la Métropole, et le métro Grand Paris Express. Ce qui aurait été mieux, c’est que les CCI 95 77 93 fassent une vidéo commune, car les problèmes évoqués sont les mêmes pour les trois départements. Mais ce qui est dit sur la vidéo est valable pour tous… On y voit Frédéric Vernhes, président la CCI (et vice-président de la Chambre IDF) appeler à la mobilisation (voyez aussi ici) des entreprises 95 (qui payent à elles seules 22 millions par an pour le Grand Paris Express). J’en profite pour dire tout le bien que je pense de cet homme, que je connais depuis… plus de 20 ans. EV

Partagez cet article

Le Val d’Oise a fêté 30 ans de relation avec le Japon

cliquez pour avoir le journal

30 ans ! C’est pas rien! 30 ans que le Val d’Oise tisse des liens avec le Japon, spécialement avec la préfecture d’Osaka. Plusieurs manifestations se sont déroulées en novembre 2017.  Le magazine Contact Entreprises vient de consacrer son dernier numéro à cet anniversaire. Tout comme celui du CEEVO (cheville ouvrière de ses échanges, qui possède depuis longtemps un bureau à Osaka), “L’économie en Val d’Oise”. Ces trente dernière années les relations entre les deux collectivités se sont intensifiées. Une soixantaine d’entreprises nipponnes se sont installées dans la Val d’Oise, devenu une véritable porte d’entrée. Chaque année, le CEEVO organise une soirée avec les dirigeants de ces sociétés, pour maintenir les liens. Et, dans l’autre sens, le CEEVO aide les entreprises valdoisienne à faire des affaires au Japon.

Tous les ans, une délégation de conseillers départementaux se rend à Osaka, avec des chefs d’entreprises. J’étais allé avec eux en 2002, ce qui m’a permis de découvrir le Japon, où je n’étais jamais allé (voir le compte-rendu dans Bénéfice.net n°13). Beau pays !   Pour les 30 ans, c’est le gouverneur du département d’Osaka M. Ichiro Matsui qui est venu dans le Val d’Oise . EV

cliquez pour le journal

Partagez cet article

Eloge du CEEVO et … de son directeur, Jean-François Benon

voyez le dernier film du Ceevo

Ça fait longtemps que je voulais faire cet éloge du CEEVO, l’agence de promotion du Val d’Oise. Les trente ans de relations économiques (voir l’article plus haut) avec le Japon m’en donnent l’occasion. C’est l’une des agences départementales françaises les plus dynamiques et cotées (sinon la première), j’en témoigne depuis des années. Pour s’en convaincre, il faut aller picorer sur leur site, très bien fait, évidemment, et leur mur Facebook, très actif. Vous pourrez aussi consulter leur bilan d’activité 2016 : un gros pavé de 156 pages ! C’est aussi la première agence de développement économique créée en Ile-de-France en 1973. Le Ceevo a donc fêté son 44ème anniversaire en 2017, comme le rappelle son actuel président Philippe Sueur, premier vice-président du Conseil départemental, maire d’Enghien, dans son édito de leur dernier magazine “L’économie en Val d’Oise”.

Jean-François Benon

J-F Benon (au centre) et son président J-P Sueur (à droite), au dernier SIMI

J’ai fait la connaissance de Jean-François Benon dans des circonstances peu banales. C’était … fin 1992. Je venais d’arriver à la mairie de Tremblay-en-France (93), comme directeur du développement économique. Le maire, François Asensi, m’avait embauché parce que je connaissais le monde de l’entreprise, celui de l’administration et celui de la politique. Sauf que, après mes années passées en Afrique, je ne me souvenais plus ce qu’était exactement un comité d’expansion économique. Pas d’internet à l’époque… Je tombe, je ne sais plus comment, sur un document du CEEVO. Je prends mon courage à deux mains, et je téléphone à son directeur, J-F  Benon (il n’y avait pas de comité en Seine-Saint-Denis à l’époque). Je lui explique. Le courant est passé tout de suite. Il m’a fait un “cours” et m’a envoyé après plein de documents. C’était vraiment sympa, d’autant que Tremblay est en Seine-Saint-Denis…

Vous ne me croirez peut-être pas (mais vous auriez tort), depuis ce temps, en gros, il ne se passe pas une semaine sans qu’on ne se parle au tél, sans évoquer les nombreuses rencontres depuis que j’ai créé VPP en 1996. Toujours disponible, agréable, (malgré un agenda toujours surbooké : c’est un activiste, non, un stakhanoviste du développement économique), d’une grande culture, et “open data”. On parle toujours de tout:  boulot, territoires, mais aussi actualités, international, impressions …  Et c’est rare que nos discussions, toujours passionnantes, durent moins d’une heure… Il a toujours été reconduit à son poste (depuis qu’il y a été nommé, en 1991), quelles que soient les majorités au Conseil départemental, et le budget du CEEVO a toujours été voté à l’unanimité. C’est sûr qu’il en est pour quelque chose … Je peux vous dire que c’est assez rare.

Autres qualités : il est passionné par le développement du Grand Roissy, depuis tout le temps. Il anime notamment le groupe de travail “économie” de l’association “Pays  de Roissy CDG “.  C’est aussi un grand voyageur, que ce soit dans le cadre des missions du Ceevo à l’étranger, que personnellement (week-ends en Europe, le monde entier pendant les vacances). Il sait traquer les billets d’avions les moins chers (c’est un fana des compagnies low cost et certains se souviendront, voici quelques années d’une réunion à Roissy, où il avait poliment enjoint Air France, et son PDG de l’époque, J-C Spinetta, qui n’y croyait pas, de s’y mettre…) .  Je lui ai toujours dit que, s’il voulait changer de boulot, il réussirait en créant une agence touristique !

Bon, j’arrête les compliments. Mais vous me connaissez, la flatterie n’est pas le genre de la maison.   EV

Partagez cet article

Marie-Christine Cavecchi, élue nouvelle présidente du Val d’Oise

Marie-Christine Cavecchi

Suite à l’élection d’Arnaud Bazin, ancien donc président du Conseil départemental du Val d’Oise, au Sénat, c’est Marie-Christine Cavecchi, jusque là vice-présidente (éducation), qui a été élue présidente lors de la séance du Conseil du 20 octobre. Elle a tout de suite déclaré qu’elle était une femme de compromis mais pas de compromission… Voyez le compte-rendu de la séance sur la page du site du Conseil, la vidéo ci-dessous où elle prononce son premier discours (voir le texte complet ici).  Le groupe PS, minoritaire,n’a pas jugé utile de présenter de candidat et à voté blanc. Interrogé, Cédric Sabouret, conseiller départemental (PS) du canton de Goussainville nous a déclaré avoir une bonne impression de la nouvelle présidente. A noter que celle-ci est aussi 1ere adjointe au maire de Franconville. Et que… c’est la première femme présidente d’un département d’Ile-de-France. Félicitations et bon courage à elle! EV

Le sénateur Bazin embrassant la nouvelle présidente. Cliquez pour la vidéo
Partagez cet article

Menaces sur le Grand Roissy? Sur la ligne 17 ? Délégation à Matignon le 12 octobre

le 2 octobre, à la mairie de Meaux : Philippe Sueur (CD95), Patrick Renaud (CARPDF), J-F Copé (CA Pays de Meaux, J-J Barbaux (CD77), J-L Durand (CC PMF), Pierre Heelbode (CC Pays de l'Ourq)

Ça et là, on entend dire depuis un moment, que le gouvernement s’apprêterait à inclure les communes aéroportuaires de Roissy, Orly et le plateau de Saclay dans la Métropole du Grand Paris, autrement dit, les territoires riches. De même il serait question que le gouvernement retarde la mise en service de la ligne 17 du Grand Paris Express prévue pour 2024), contrairement aux engagements confirmés à plusieurs reprises depuis des années.

Ici les maires concernés (Le Mesnil-Amelot, Mitry, Epiais-lès-Louvres…) sont consternés et ont déjà vivement protesté. Les départements concernés (77, 95) également. Des motions ont été votées, à l’unanimité partout… Notamment celle de la CA Roissy Pays de France, qui la première concernée, est en première ligne. La CA avait demandé une rencontre à l’Etat. Faute d’avoir obtenu la moindre réponse pour un rendez vous avec le 1er ministre ou le Président de la République,  la CA à décidé d’appeler à un rassemblement jeudi 12 octobre devant Matignon. L’association Pays de Roissy CDG s’est jointe à cet appel.

Roissymail y sera. Non seulement pour rendre compte de l’évènement, mais pour y participer. En effet, après les multiples redécoupages des intercommunalités de ces dernières années,  cette menace territoriale est incompréhensible. Ce serait notamment la fin de la CA Roissy Pays de France, créée dans la douleur et qui fonctionne bien depuis. Et la cohérence, la visibilité du Grand Roissy, pourtant soutenue par l’État (sans stratégie bien définie, mais au gré de l’appétence des préfets de région), serait KO, d’autant qu’il a déjà été “démantelé” par l’inclusion des communes 93 concernées par la région aéroportuaire dans la Métropole … On redira ici, sans complexe et pour n’évoquer que lui, le grand travail effectué, depuis des années par Patrick Renaud, président de Roissy Pays de France.

Création d’un GIP Seine-et-Marne / Val d’Oise

Y’a t-il une relation de cause à effet entre ces menaces et l’intention de créer un GIP (groupement d’intérêt public) entre les territoires concernés ? On peut le penser. Le 2 aout octobre dernier, la CA Roissy Pays de France, la CC Plaines et Monts de France, la CC du Pays de l’Ourcq et la CA du Pays de Meaux, soutenues par les départements 77 et 95 ont officialisé, dans le salon d’honneur du Pays de Meaux, leur volonté de créer un GIP pour “améliorer les synergies entre leurs territoires”, qui compte près de 500 000 habitants. Le GIP devrait être créé en mai 2018.  On ne s’en plaindra pas ! (sauf si ça devient un “machin”…). EV

Partagez cet article

Sénatoriales 2017 : Didier Arnal confirme sa volonté de conduire une liste dans le 95

On en a pas fini avec les élections, du moins en 2017. En septembre prochain auront lieu les élections sénatoriales, pour un renouvellement partiel du Sénat. Mais bon, c’est une élection aussi discrète que compliquée : seuls sont concernés les “grands électeurs”. Cliquez sur la foto ci-dessus pour voir comment ça se passe. Tous les départements de la région parisienne sont concernés, au scrutin proportionnel. On va suivre  ça, au moins pour les départements qui nous concernent, tout en sachant au moins une chose: les sénateurs du secteur, on les voit pas, on ne les connait pas ou peu et la plupart d’entre eux ne font rien pour être connus ou communiquer, à cause du mode de scrutin indirect. Sauf, à la rigueur, quand ils sont maires, à l’instar de Vincent Capo-Canellas, sénateur (UDI) et maire du Bourget. Je pense qu’il va se représenter.

Tout ça pour signaler que Didier Arnal, ancien président (PS) du Conseil général a confirmé, dans un communiqué, présenter une liste. Selon son dossier de presse, il semble espérer le soutien de REM, à laquelle il s’était rallié l’an passé (revoir ici). Cependant, il pourrait trouver sur sa route Alain Richard, actuel sénateur, (PS)  qui lui aussi est passé à REM. A noter aussi que le président (LR) Arnand Bazin conduira une liste. Voyez les 5 sénateurs du Val d’Oise.  EV

Partagez cet article

Visago : késako?

Ce site, VisagoNews.com se présente lui même ainsi:  “le premier site participatif d’information citoyenne. Ce site est réalisé par des citoyen(ne)s formé(e)s aux techniques journalistiques, par des professionnels issus du territoire“. J’en avais jamais entendu parler jusqu’à que je voie, sur facebook une interview Zivka Park (la candidate REM sur la 9ème circo) sur ce site, qu’elle avait relayée. J’ai cherché à en savoir plus : personne, du moins autour de moi, ne connait ce site. Je n’ai trouvé ni noms ni de n° tél sur leur site, je leur ai envoyé un mail de contact, pas de réponse. Comme j’ai pu voir sur leur FB qu’ils sont financés par la DRAC (ministère de la culture) et par la Fondation de France (pas moins), j’ai essayé d’en savoir plus auprès de ces deux organismes: rien… Bon, si quelqu’un a plus d’infos… Un indice tout de même : comme ils emploient la formule  “citoyen(ne)s formé(e)s” c’est sûrement des gens de gauche, mais lesquels ? Et qui  sont ces professionnels issus du territoire” ?? EV

Trouvé sur leur Facebook...
Partagez cet article

Pour qui j’ai voté, et pour qui je voterai dimanche

le 6 juin , sous la halle de Luzarches, lors d'un apéro électoral. Anthony (un peu jupitérien quand même) au centre, entouré de Valérie Pécresse (présidente de la région IDF) et d'Isabelle Rusin

Info quand même, pour les nouveaux lecteurs de ce bon RM (et rappel éventuel pour les autres), j’avais appris, à l’occasion de la première élection de Barack Obama, que les médias US, en fin de campagnes électorales, exprimaient leur choix, sans pour autant “appeler à voter”. J’en avais été surpris (on fait pas ça chez nous, sauf d’une manière… subliminale) et plutôt agréablement.  Donc RM a adopté ça depuis ce temps et nos lecteurs ont bien compris (pourvou qu’ça doure…). Re: ce n’est pas un appel à voter, pas un acte “militant”, mais tout bonnement un témoignage.

J’ai la chance, depuis des dizaines d’années (j’observe attentivement la vie politique depuis l’âge de 14 ans, je vais en avoir, inch’allah, 63) de voter en conscience, sans a priori. C’est très confortable, finalement, et j’observe que de plus en plus d’électeurs font de même.

Donc, ça n’étonnera pas grand monde, mais je ne l’avais pas dit ici (mais sur mon FB perso oui), j’ai voté Macron aux deux tours. Sans … enthousiasme, je ne croyais même pas qu’il irait. Mais joli coup de pied dans la fourmilière, que j’appelais de mes vœux (et dans mes écrits depuis plus de vingt ans). Je me réjouis de l’échec patent des deux “grands” partis, qui nous racontent n’importe quoi depuis des dizaines d’années (et qui sont responsables, le PS surtout, de la montée du FN depuis sa création en 1972).

Je voterai donc dimanche pour Anthony Arciero, candidat LR sur la 9ème circo du Val d’Oise (même si je n’ai pas du tout envie de voter LR). Je le connais, c’est un jeune gars bien, ouvert, courageux et qui bosse bien pour le territoire de la circo, et, au delà pour le Grand Roissy (s’il n’avait pas été là, j’aurais voté pour la candidate En Marche). En plus (comme je lui avais suggéré…) il a choisi comme candidate suppléante Isabelle Rusin, maire d’Epiais-lès-Louvres, avec laquelle il avait gagné l’érection départementale en 2015 (et ce n’était pas évident, loin de là). Isabelle, que je connais bien, est entrée en politique il n’y a pas si longtemps que ça, et elle bosse bien (bon, d’accord, je suis amoureux d’elle…). Si je votais dans la 7ème du 77, je voterais sans hésitation pour Yves Albarello (LR), parce que je le connais, il fait le job depuis des années, même s’il se plante parfois, mais il sait toujours se corriger (ce que ne font pas beaucoup d’autres…). EV

Partagez cet article

19 candidats pour la 9ème circonscription ! Des pronostics ?

La 9ème circonscription du Val d’Oise est une des circo emblématiques du Grand Roissy. Il n’y a pas moins de 19 candidats (voir la liste ici). Rappel, le député (PS) sortant est J-P Blazy, maire de Gonesse, qui ne se représente pas. Et qui ne soutient pas, c’est le moins qu’on puisse dire, le candidat PS Luc Broussy, (ambiance ) et celui-ci, selon certaines bonnes sources, mais je n’en ai pas la preuve, aurait cherché à avoir l’investiture de la “République En Marche”!

Zivka Park en campagne

Pour ce parti, c’est Zivka Park qui est candidate. J’ai parlé avec elle, avant-hier au tél.  Elle est habitante du Thillay (le maire de la ville, Georges Delhalt votera pour elle), a 32 ans, a fait Science po et est cadre à BNP Paribas. Il y avait beaucoup de candidats EM  et c’est elle que finalement, la commission d’investiture a choisie. Elle aime la politique et m’ a assuré que, si elle est élue, elle ne fera qu’un mandat. . Voyez-la sur son facebook, et aussi une interview d’elle sur le site Visagonews.com (que je découvre en même temps, un “média citoyen de l’Est du Val d’Oise”!)

Au premier tour  de présidentielles J-L Mélenchon est arrivé en tête sur la 9ème, avec 25.4%, Marine Le Pen 22.63, Macron 21.55, Fillon 15.10, Hamon 6.42.

Parmi les autres candidats, on avait déjà mentionné (revoir ici) Abdelaziz Hamida, conseiller municipal de Goussainville, qui est parti (de bonne heure) en indépendant. Côté Mélenchon (France Insoumise), on note la présence (?) sur la liste évoquée ci-dessus (publiée par la préfecture du Val d’Oise) de deux candidats : Véronique Vanet-Dupuis  et Mohamed Najib. En fait ce dernier n’a pas été investit mais a maintenu sa candidature. Je ne les connais pas mais j’ai trouvé une tribune de ce dernier, assez étrange, qui évoque la 9ème circonscription et assimile la mise à l’écart de Mohamed Saou (ancien référent En Marche 95, revoir ici) et d’une première candidate FI à du… racisme politique C’est à lire ici. Comme partout, faute d’accord entre la France insoumise et le PCF, Thierry Chiabodo (adjoint au maire de Goussainville) se présente pour ce dernier.

Adeline Roldao-Martins

Au centre, si l’on peut dire, c’est Adeline Roldao-Martins, maire adjointe à Survilliers qui se présente. Elle avait cherché à avoir, voici quelques mois, l’investiture UDI mais m’a t-elle expliqué, elle n’était plus d’accord avec ce parti et donc se présente quand même, sans étiquette. Elle est directrice d’une entreprise de 70 salariés à CDG. Vous en saurez plus sur son site AMR2017 (très bien fait), où elle se présente complétement.

A droite, on le sait depuis longtemps , Anthony Arciero, conseiller départemental et municipal (à Survilliers) se présente pour LR. Avant la crise Fillon, il était en bonne position pour l’emporter. Là, ça va être plus compliqué.

Plus à droite, le FN présente Mikaël Sala, le patron du parti dans le Val d’Oise. Chef d’entreprise, il a été membre du bureau de la CPME 95 mais en a démissionné dès qu’il a été actif en politique. J’ai parlé avec lui: sympa et confiant….  Vous pouvez le voir ici.

Là où ça se corse, c’est que deux autres candidats sont dans ce coté politique: d’abord Karim Ouchik (qui avait été un temps adjoint (PS) au maire de Gonesse…), président-fondateur d’un petit parti souverainiste (le SIEL), qui fut un temps allié du “Rassemblement Bleu Marine” (RBM). Mais il a pris ses distances avec RBM m’a t-il expliqué , en 2016, au motif qu’il jugeait le programme frontiste “trop à gauche”.  Puis Denis Vigouroux, conseiller municipal (ex UMP), pharmacien bien connu à Gonesse, y va aussi mais, c’est nouveau , sous les couleurs de “Debout la France”, (voir son communiqué ) le parti de Dupont-Aignan. Pour le fun, Ouchik et Vigouroux étaient alliés dans une liste FN/ RBM (Marine Le Pen était venue la soutenir) aux municipales 2014 (revoir ici).

Quel pronostic ?

Je connais bien le territoire de la 9ème et ses acteurs politiques. Souvent, à l’occasion des élections, je fais des pronostics et je ne me trompe presque jamais (sauf aux dernières municipales pour Puiseux et Survilliers). Mais là c’est difficile, compte tenu de l’émergence d’En Marche et du score de Mélenchon sur la 9ème. Vu le nombre de candidats, il est peu probable qu’il y ait une triangulaire au deuxième tour (il faut avoir fait 12.5% des inscrits pour pouvoir se maintenir). Tout dépendra du score de Sivka Park. je me risquerais toutefois à prévoir un 2ème tour qui opposerait cette dernière soit au à M. Sala (FN), soit à Antony Arciero. Ou bien  Sala/Arciero. Mais rien n’est sûr… EV

Partagez cet article