Europacity : vers un procès contre l’Etat ? Possible, je pense

Depuis la funeste annonce, par le président Macron, d’abandonner Europacity (3 milliards d’investissement privés, 10 000 emplois…) , les réactions ont été massives. Toute la presse, même régionale, en a parlé. Lors d’un conseil municipal, le maire de Gonesse, Jean-Pierre Blazy,  a fait adopter une délibération demandant au président de la République de revenir sur sa “décision brutale”, en lui rappelant que le projet, vieux de 10 ans, a toujours été soutenu par l’État (revoir ici notamment).

Malgré des déclarations d’intention, rien n’est prévu par l’État pour l’aménagement du Triangle de Gonesse. Pire (et mort de rire), l’Etat a chargé le préfet en retraite Francis Rol-Tanguy de trouver des solutions. Il est bien gentil ce monsieur, que j’avais eu l’occasion de connaitre voici des années. Le problème, c’est qu’on lui donne toujours des missions impossibles, comme la “fermeture” de la centrale nucléaire de Fessenheim, ou, pour remonter plus loin, une réforme pour “développer” le fret ferroviaire, qui fut un flop, je m’en souviens bien.

Bien sûr, et j’en fait le pari, il ne trouvera rien pour le triangle de Gonesse. Et la gare de Gonesse de la ligne 17 risque fort d’être annulée.

Mais le problème est bien cette décision d’E. Macron, prise en fonction de l’écologisme ambiant. Alliage et Territoires, la société chargée de préparer Europacity travaille, j’en témoigne, travaille beaucoup depuis plus de  10 ans sur le projet et a dépensé beaucoup, beaucoup d’argent. Les collectivités concernées (ville de Gonesse et l’ensemble de la CA Roissy Pays de France) ont passé un temps fou en études, réunions etc. Tout cela a un coup, sans parler du manque à gagner fiscal prévisible.Sans parler du coût social… Tout le monde est écœuré.

Il serait juste, je pense, de présenter la facture à l’Etat. Et s’il ne payait pas, d’intenter un procès contre lui. Les arguments ne manqueraient pas.

En attendant, une pétition a été lancée par la ville de Gonesse et la Communauté d’agglo. Je n’aime pas les pétitions, mais je l’ai signée… EV

cliquez pour voir la pétition

Partagez cet article

Trésorerie de Louvres: c’est pas terrible …

Je ne voulais pas en parler ici, même si j’y ai pensé souvent. Mais là, trop c’est trop. J’ai quitté la maison d’Epiais-lès-Louvres, qui me servait de bureau et de pied-à-terre, fin juillet 2016. J’avais donc payé la taxe d’habitation pour cette année là. L’année d’après, je reçois malgré tout un avis de taxe. J’appelle, difficilement, la trésorerie et, finalement, c’est annulé. Le problème c’est que depuis, je n’arrête pas de recevoir de nouveaux avis d’imposition, avec moult relances , y compris, comme ci-dessous, des mises en demeure…

A chaque fois, et tout récemment encore, j’essaye d’appeler (des dizaines de fois en tout) la trésorerie, et ça ne répond jamais.  Pour cette mise en demeure, j’avais fini par leur envoyer un mail explicatif (jamais eu de réponse, mais la machine s’était arrêtée). Mais j’ai donc reçu, récemment, un nouvel avis (celui du haut). Eh ben c’est pas terrible, à l’heure où “tout le monde” pleure sur les fermetures des “services publics de proximité”. J’ai appris d’ailleurs que la trésorerie de Louvres risquait de fermer (ce qui donc ne serait pas une catastrophe).

Je suis, comme je l’avais rappelé dans l’article ci-dessous, un contribuable exemplaire. Et, contrairement à beaucoup, j’aime payer mes impôts (ce qui en est fait, c’est autre chose…). Mais vraiment, cette trésorerie de Louvres,, c’est pas terrible… EV

cliquez pour rigoler
Partagez cet article

Abandon d’Europa City : “écoeurement et colère”. Mes P’tits Loup ont gagné…

Comme annoncé, voyez ci-dessous le compte-rendu de la conférence de presse, rédigé par un de nos honorables correspondants. Je n’en rajouterai pas car, depuis cette annonce funeste, je ne décolère pas. 10 ans de travail rayés d’un coup de plume, pour tenter de courir après une poignée de vieux zécolos égoïstes. C’est pas terrible. EV

« Écœurement et colère »

Voilà les mots forts prononcés lors de la conférence de presse donnée dans la salle du Conseil Municipale de la maire de Gonesse, suite à la décision, du Président Macron, de mettre un terme au projet Europacity. Présidée par Mme Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, M. Jean-Pierre Blazy, Maire de Gonesse, et M. Patrick Renaud, Président de la Communauté d’Agglomération de Roissy Porte de France, cette conférence s’est tenue  vendredi 8 novembre 2019, devant une assistance partagée entre la presse et des habitants du département soutenant le projet. Les trois intervenants sont allés droits au but, évoquant leur écœurement après avoir découvert, avec grande stupeur et même temps que tout le monde, l’annonce du Président Macron de mettre un terme au projet de zone d’activité économique et touristique Europacity. Ce dernier voulant une refonte totale, prétextant la non-viabilité écologique du projet. Comme exprimé par Mr Renaud : « – Nous sommes en colère. Et depuis 24H, j’ai eu beaucoup de maires du département au téléphone et je peux vous le dire. Beaucoup de gens sont en colère. La majeure partie des citoyens du Val d’Oise croient en ce projet, qui permettrait de l’emploi pour une zone déjà assez sinistrée par le chômage. »

Marie-Christine Cavecchi souligne un point important : « – Oui, des créations d’emplois ! Mais aussi de la Culture. Notre département est pauvre en culture et nous le savons tous, les citoyens de ces quartiers en difficultés n’y ont pas accès directement. Du moins pas sans un énième plan social où c’est encore l’état qui doit leur financer. Ce n’est plus possible et ce genre de décision va à l’encontre de ce que nous faisons sur le terrain, depuis plusieurs années. »

De son côté, le maire de Gonesse ne décolère pas : « – On ne peut pas nous dire, comme ça du jour au lendemain, on arrête tout ! Les travaux qui sont actuellement entrepris au Bourget, me prouvent le contraire. Le tunnelier est prêt à creuser le trou de la future ligne 17 du métro. Europacity est viable et fait partie d’un ensemble de projets de développement économique. Pourquoi continuer les chantiers à certains endroits et pas à d’autres. Arrêtons la construction du Terminal 4 alors ! Vous voyez, cela n’a pas de sens. Je suis profondément écœuré. »

Une chose est sûre selon eux, tout n’a pas été dit. Ils pensent que la vraie raison pourrait se trouver dans l’attribution du prochain maître d’œuvre. Ainsi le projet Europacity, tel que nous le connaissons à ce jour, serait enterré pour laisser place à celui de la « Vision Macron », sous un air de copinage pour ceux qui empocheront le contrat, saupoudré d’une guéguerre avec certains maires des communes limitrophes, comme Aulnay-sous-Bois ayant toujours mis son véto. Les trois élus osent garder une lueur d’espoir, nous rappelant que ce projet a mobilisé de nombreuses entreprises et divers partenaires à l’échelle internationale, et qu’ils n’osent croire que leurs efforts ont été vains. Pour conclure, le Maire de Gonesse met la pression sur le Président Macron : « – Nous n’avons pas d’épreuves pour les J.O, cela fait depuis très longtemps qu’un grand projet, comme celui-là, n’a pas canalisé autant d’énergies. J’ose espérer une alternative rapide. Et bien plus, qu’un simple discours télé ou des propositions à l’emporte-pièce, il nous faut du concret. Nous nous y sommes engagés auprès des habitants du Val d’Oise, nous devons tenir nos engagements. Nous leur devons ça. »

WM

Partagez cet article

Macron a dit non à Europa City !

cliquez pour le communiqué

Je ne trouve toujours pas les mots ! Hier a été annoncé, à issue du “3ème Conseil de défense écologique” (sic), présidé par E. Macron, que le projet Europa City ne serait pas autorisé (voir le communiqué d’E. Borne, diffusé hier). Cette annonce a provoqué la consternation et la stupéfaction dans le Val d’Oise. A l’heure (11h10)où je publie ce mot se tient une conférence de presse à la mairie de Gonesse avec JP Blazy, Patrick Renaud, président de la CA Roissy Pays de France,et Marie-Christine Cavecchi, présidente du Conseil départemental du Val d’Oise. Roissymail y est. Compte-rendu et fotos tout à l’heure.  EV

Partagez cet article

Google, Amazon, Facebook et autres : beaucoup de Français sont jaloux (et ingrats) !

J’en ai déjà parlé (revoir ici), à propos du refus de François Asensi d’accueillir Amazon à Tremblay. J’en remets une louche car j’entends toujours, autour de moi et à la TV des critiques sur les GAFA et autres. Tout le monde s’est sert, mais tout le monde critique. Les GAFA sont vilipendés accusés de tous les maux même par ce pauvre ministre Le Maire, qui après avoir échoué a les attaquer (les Européens ne l’ont pas suivi),  pense maintenant à les frapper par une “taxe sur le chiffre d’affaire” (!). A plusieurs reprises, le fils de ma femme (qui est quelqu’un de bien et d’intelligent) a critiqué devant moi Google (dont il se sert tous les jours) au prétexte que le moteur de recherche gagnait trop d’argent avec la pub…. Je croyais qu’il blaguait, et ben non…

Et, bien sûr, toutes ces entreprises sont américaines et la plupart de leurs services sont gratuits (regardez le succès incroyable de Whatsapp (voir l’incroyable histoire ici) , aujourd’hui appartenant àFacebook, qui permet de téléphoner gratuitement dans le monde entier ! ). Et qu’ils gagnent de l’argent avec la pub, où est le problème ? A noter, au passage, que sur Facebook, une pub qui ne vous plait pas sur votre mur, vous pouvez la supprimer en un clic  (ce que je ne fais quasiment jamais…).  En fait ces histoires de pub, c’est de la jalousie. Je n’ai jamais entendu les même personnes critiquer les chaines et radios publiques (grassement subventionnées par nos impôts), d’une qualité moyenne (sans parler des grèves incroyables et de la productivité) qui ont toujours accès à la pub, créant une formidable distorsion de concurrence, ni dans la presse écrite, subventionnée, (et dont les journalistes titulaires d’une carte de presse -ou non parfois- bénéficient d’une incroyable et injustifiée exonération fiscale d’un autre âge).

Ces entreprises, toutes américaines donc, suscitent en fait, je le maintiens, la jalousie et l’ingratitude de beaucoup de Français. Pourtant, dieu sait si elles ont transformé notre quotidien. Ça a commencé par Microsoft et son Windows, qui a révolutionné l’accès à Internet. Qui se souvient comment on faisait avant ? Windows n’est pas gratuit, mais accessible à tous. Bill Gates, son fondateur, a longtemps été l’homme le plus riche du monde (et est encore multi milliardaire). Aujourd’hui, c’est Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon qui, a 55 ans, est  l’homme le plus riche de la planète (depuis 2017).  Installé en France depuis 2000, Amazon y cartonne aujourd’hui. Je ne résiste pas a remettre sur cet article ce que j’avais déjà écrit: ” je le sais car je m’en sers de plus en plus. Rien à dire, bons prix, service impeccable. Et de plus en plus de Français s’en servent, je vois ça notamment dans mon immeuble de Paris 20 (où les gardiens sont submergés par les colis « internet, Amazon, mais pas que). Il y a quelques jours, je rentre de courses et j’entends une habitante de mon immeuble demander aux gardiens (en s’inquiétant un peu, impatiente qu’elle était), si son colis était arrivé. On prend l’ascenseur ensemble… Je me permets de lui dire : Amazon, c’est bien et pratique. Ravie, elle dit oui tout de suite et se ravise en même temps: euh, non, ça fait du mal… Et voila.”

Amazon vient d’ouvrir un nouveau centre de 152000 m2 à Brétigny-sur-Orge (Essonne) : voir ici .

Ces jalousies me font penser aux critiques permanentes contre Mac Donald’s (dont j’ai vu les premiers s’installer). Champion de la “mal-bouffe” : tout le monde y va !

Moi je me sers de tous ces instruments et notamment de Wikipédia, qui m’est d’une grande utilité quotidienne. Wikipédia est gratuit et sans pub. Aussi, comme ils demandent, poliment, chaque année, un don , je réponds oui à  chaque fois. Voyez ci-dessous la réponse qui m’a été faite récemment après mon dernier don. La prochaine fois, je donnerai le double. EV

Bonjour Eric !

Je tiens à vous remercier chaleureusement pour votre contribution de € 10.40 à Wikipédia et à la Wikimedia Foundation.

L’histoire essentielle de Wikipédia est l’histoire d’une personne, comme vous, qui donne un peu de son temps pour que les portes de la découverte restent ouvertes. Votre contribution me prouve que l’esprit de notre vision est bel et bien vivant.

Vous avez probablement fait un don parce que Wikipédia vous est utile. C’est l’une des nombreuses raisons que les gens me donnent quand je leur demande pourquoi ils soutiennent Wikipédia. Ce qui pourrait vous surprendre toutefois, c’est que l’une des principales raisons pour laquelle les gens ne donnent pas est qu’ils n’ont pas les moyens de contribuer.

À la Wikimedia Foundation, nous pensons que personne ne devrait avoir à payer pour apprendre. Nous pensons que le savoir devrait toujours être gratuit. Nous ne ferons jamais payer personne pour utiliser Wikipédia. Comment pouvons-nous payer l’infrastructure de l’un des sites Web les plus populaires au monde ?

Grâce à la générosité de gens comme vous.

Wikipédia vous appartient : il vous appartient de le lire, de le modifier, de le consulter en perdant la notion du temps. Nous ne sommes pas la destination mais le point de départ.

eric, merci de nous aider à faire prospérer le savoir gratuit.

Katherine

Partagez cet article

Deux ou trois choses (pas terribles) que je sais de la CNDP, et de son ancien président, l’ex-préfet du Val d’Oise Christian Leyrit

voir le site de la CNDP

Le “grand public” aura connu l’existence de cette CNDP (commission nationale du débat public, voyez ce wiki, peu objectif et incomplet à mon sens)  au début du “Grand Débat” (décembre), lorsque avait été rendu public le salaire (14 700 euros… par mois) de sa présidente, Chantal Jouanno. Le CNDP avait été pressentie pour organiser ce fameux grand débat. Mais la révélation du salaire a fait capoter l’idée… Voyez cet article de Libération paru en janvier dernier, qui résume bien ce bazar.

C’est l’inénarrable Dominique Voynet, alors ministre de l’environnement, qui avait vraiment créé la CNDP en 2002, en lui conférant le… “titre” d’AAI (Autorité administrative indépendante)   Je crois que le premier “débat public” que cette CNDP a organisé était celui (déjà! ) sur le CDG Express en … 2002, à Villepinte  (voir le compte rendu que j’en avais fait ici, page 8. Pas triste !). J’ai ensuite assisté à plusieurs débats organisés en 2012 toujours par la CNDP, à propos du projet de barreau ferré Roissy Picardie. Là aussi c’était pas triste (voyez ici).

Trop de concertation tue la concertation

Mais le  pompon, ce fut le fastidieux et long  (6 mois !) “débat”  sur Europa City, en 2016. J’ai assisté à plusieurs “débats” (qui ont coûté la peau des fesses au porteur du projet). A chaque fois c’était le même scenario : une poignée d’opposants (mes Ptits Loup pour ne pas les nommer) était toujours présente, répétant toujours la même chose.  Le point d’orgue fut la fameuse “réunion” qui s’était tenue à Paris (Paris! ). Je vous invite à lire ou relire  le compte-rendu que j’avais fait de cette réunion incroyable et la “réponse” que m’avait faite Mme Brévan, la présidente de la commission du débat, dans laquelle elle m’accusait de sexisme, et carrément, de “tomber sous le coup de la loi” !

Le courageux préfet Leyrit

Evidemment, il n’y avait rien de répréhensible dans mon écrit, mais j’y étais pas allé de mainmorte . La CNDP était en colère ! Et faute de pouvoir me poursuivre, le président de la CNDP, le préfet Leyrit à l’époque (2013 2018, alors qu’il était en retraite, avait-il la même rémunération que Jouanno?) a pris son téléphone pour appeler le cabinet du président du conseil départemental du Val d’Oise (il avait été préfet de ce département de 2004 à 2010) pour demander que la publicité que faisait (et fait encore) le Val d’Oise sur RoissyMail cesse. Le Val d’Oise n’a évidemment pas donné suite. Plus tard  j’ai, à plusieurs reprises appelé la CNDP pour lui parler, rien à faire.  Courageux le préfet !

Activisme de la CNDP

cliquez pour voir l'article

Je pense, avec l’expérience que j’en ai, que la CNDP en fait trop. Et aussi que les “débats” sont mal menés : alors que c’est censé informer les gens sur le projet, et faire en sorte qu’ils s’expriment afin que le porteur du projet écoute et prenne éventuellement en compte des observations, tout est fait comme si les gens pouvaient décider du sort final dudit projet. Ce qui, en fait, créée un sentiment de frustration au terme des débats.

Au delà de ça, la CNDP fait de l’activisme comme je l’indiquais dans mon article plus haut (cliquez…). Et elle voulait faire elle même un débat public lourd sur le projet du nouveau terminal 4 d’ADP,  mais ça n’a pas marché, il n’ y a eu que des “garants” désignés par la CNDP pour suivre les débats que seul ADP organise. Fâchée, la CNDP a “proposé” de faire un grand débat sur l’ensemble des projets du Grand Roissy. Voyez ça dans l’article ci-dessus.

C’est que la soupe est bonne ! Ah  ces AAI ! On ne peut pas dire qu’elles soient transparentes, notamment en matière de rémunérations et de temps de travail .

cliquez pour avoir le rapport...

La Cour des Comptes y a mis son nez dans un rapport publié en décembre 2017. On la voit, prudente comme à l’accoutumée, pointer des choses, et faire des “recommandations”. C’est un gros pavé (140 pages) qui examine les pratiques de ces organismes indépendants (Type CSA, CNIL, CADA etc), mais bizarre la CNDP n’y est pas !   Je l’ai parcouru mais j’y reviendrai dans un article spécial. EV

Partagez cet article

Montée de l’antisémitisme : c’est aussi chez nous…

récemment sur un pont qui enjambe l'A3. Cliquez pour bien lire pour l'inscription

J’ai dénoncé souvent, ici (et sur mon FB perso) la montée incroyable de l’antisémitisme en France ces dernières années. La France (!) avec son passé collaborationniste anti juifs, qui a livré nombre d’entre eux aux nazis (en faisant du zèle, rappel, mais y’avait pas eu que ça, de la rafle du Veld’hiv). J’étais pas né, bien sûr, mais j’en garderai la honte toute ma vie. Récemment, dans nos territoires du Grand Paris (sans parler de l’antisémitisme en 93 qui a fait fuir les juifs de ce département depuis des années), ça recommence (et je peux parier que ça ne vient pas de l’extrême-droite ). Récemment Sarcelles (encore…), Villiers-le-Bel… EV

Oups! j'avais oublié l'autre, un peu plus loin sur le pont... On sait le genre de personnes qui a pu faire ça (au passage, "thalmud", c'est sans "h"


Partagez cet article