Le groupe pharmaceutique Guerbet s’agrandit à Aulnay-sous-Bois

Entreprise historique en Seine-Saint-Denis, Guerbet veut franchir un cap et va agrandir son site d’Aulnay-sous-Bois. Ses dirigeants et le maire (PS) de la ville Gérard Segura ont posé, mercredi, la première pierre d’une future unité de remplissage pharmaceutique de 3.000 m², dans la zone industrielle de la Garenne.

Une quarantaine de personnes a assisté à la pose de la première pierre.

Le groupe spécialisé dans la fabrication de produits de contraste, des solutions pour l’imagerie médicale, a investi pas moins de 48 millions d’euros dans ce bâtiment qui sera six fois plus vaste que l’atelier actuel et dont l’inauguration est prévue pour avril 2012. Son ambition ? Transformer le site aulnaysien «en un site pharmaceutique d’envergure mondiale».

Comptant 1.300 salariés au total, dont plus de 600 dans le Grand Roissy(340 à Aulnay, environ 250 au siège social de Villepinte et une trentaine dans l’unité de distribution de Gonesse), Guerbet compte ainsi augmenter considérablement sa capacité de conditionnement de produits. «Totalisant actuellement de l’ordre de 9 millions d’unités correspondant aux seuls flacons de verre, la production s’élargira aux poches souples de polypropylène et aux seringues et offrira à Guerbet une capacité de plus de 20 millions d’unités en 2015 pour la gamme Artirem, Dotarem, Hexabrix, Telebrix, Oxilan, Xenetix et Xenetix in ScanBag», peut-on lire dans un communiqué du groupe.

Avec pour enjeu de «contribuer à améliorer le diagnostic des grandes pathologies», à l’instar du cancer et des maladies cardiovasculaires, comme l’a expliqué le directeur général de Guerbet, Bernard Massiot.

Avec cet investissement, le groupe poursuit son développement dans son berceau de la Seine-Saint-Denis. Créé en 1926 à Saint-Ouen, Guerbet avait déménagé en 1968 à Aulnay-sous-Bois et a installé son siège social à Villepinte.

Le maire d’Aulnay Gérard Segura a posé la première pierre sous les yeux du président honoraire du groupe et fils du fondateur, Michel Guerbet.

L’an dernier, la firme a enregistré un chiffre d’affaires de 335 millions d’euros, dont 70 % a été réalisé dans 70 pays étrangers. Elle dispose en outre de trois sites industriels : deux chimiques basés à Lanester (Morbihan) et Marans (Charente-Maritime) et un autre complexe pharmaceutique, situé à Jacarepagua (Rio de Janeiro) au Brésil.

Par an, Guerbet produit 18 millions de doses destinées à des patients du monde entier.

Ludovic Luppino

Partagez cet article

Laisser un commentaire