Délinquance: Klein vide les sacs à main à Goussainville

L’opération “Le Grand Pari(s) de l’Art contemporain“, initiée par le Conseil général du Val d’Oise et cornaquée par Gilles Ouaki, (voyez ce qu’on en a dit sur RoissyMail le Mag) va encore frapper et se rapprocher dangereusement de chez nous. En effet, Pierre Klein, un des artistes (photographe) de la bande à Ouaki, ne manque pas d’air. Avec la complicité de la municipalité (de gauche, donc laxiste) il va dévoiler, en plein hôtel de ville de Goussainville,  le produit de ses larcins.

Non seulement il a  dépouillé plusieurs femmes de leur sacs à main, mais il a pris en foto leur contenu et à le toupet de présenter tout ça au grand public, au nez et à la barbe de la police municipale (dont les locaux sont situés tout à côté de hall de l’hôtel de ville). Que fera la police ? On dit que le ministre de l’Intérieur viendra lui-même remettre un peu d’ordre dans tout ça. Après on va s’étonner d’une recrudescence des vols à la tire !

Vous pourrez peut-être le voir entre le 7 et le 25 septembre à la mairie de Goussainville s’occuper de cet nouvel Arsène Lupin .

Et voyez ce qu’en dit le conseil général du Val d’Oise ici

EV

Partagez cet article

2 réflexions au sujet de “Délinquance: Klein vide les sacs à main à Goussainville”

  1. On reconnaît certes ici l’humour légendaire d’Eric VEILLON… un homme suffisamment cultivé et curieux pour être crédible dans le rôle du contempteur de l’art contemporain !La vérité, c’est que les élus de Goussainville sont très fiers d’accueillir dans le hall de leur Mairie une manifestation d’art contemporain réservé normalement à une élite intellectuelle parisienne. Fiers de donner à voir aux jeunes et moins jeunes d’une ville de banlieue comme la nôtre une exposition ludique comme celle que présente Pierre Klein. Eric Veillon veut-il entendre que Goussainville ne serait bonne qu’à accueillir du théâtre de boulevard ou du rap ? Que leurs habitants n’auraient pas droit à s’initier à un art, certes qu’on peut moquer aisément, mais qui représente ce qu’est aujourd’hui en France et dans le monde une mouvance de l’art contemporain ? La photo publiée sur RoissyMail ci-dessus est un bel exemple de ce qu’a voulu montrer Pierre Klein. Un I Pod, une carte Sephora, le dernier Corman Mc Carthy : on imagine aisément à travers le contenu de ce sac, une jeune femme de 25-30 ans, étudiante, qui écoute de la musique dans le métro… Des photos qui permettent à l’imagination de chacun de suivre son cours. N’est-ce pas à ça aussi que sert l’art ?

    Répondre
    • Tout de suite les grands mots ! (Re) lisez donc, cher Luc Broussy, ce qu’ai écrit dans le dernier RoissyMail le Mag et vous verrez que j’ai plutôt été laudateur de cette initiative départementale originale sur l’Art contemporain. Même si, je l’ai écrit aussi, ça ne m’excite pas spécialement. Et c’est bien qu’une telle initiative se passe à Gouss.

Laisser un commentaire