Arnouville: le collège Jean-Moulin a fait sa rentrée numérique

Anthony Lalanne et Sylvie Gagnepain, enseignant respectivement la physique-chimie et l'anglais, ont fait une démonstration du maniement des tableaux numériques interactifs.

C’est une petite révolution au collège Jean-Moulin d’Arnouville (Val-d’Oise). Fini les tableaux Velleda. Les 570 élèves de l’établissement vont dorénavant suivre leurs cours sur des tableaux numériques interactifs (TNI). Des équipements ultra-modernes qui se présentent sous la forme de tableaux blancs classiques, et fonctionnent en association avec un ordinateur et un vidéoprojecteur. Grâce à cette technologie, les possibilités d’organiser les leçons sont donc beaucoup plus vastes pour les enseignants. A condition toutefois d’en maîtriser les techniques, des professeurs avouant découvrir au fur et à mesure les fonctionnalités de ces nouveaux appareils.

Pas moins de vingt-deux TNI (2.500 euros …la pièce) ont été installés dans ce collège et étrennés, jeudi, à l’occasion de la rentrée scolaire 2010-2011. C’est le résultat d’une politique éducative impulsée par le Conseil général du Val-d’Oise qui a investi près de 360.000 euros dans l’établissement d’Arnouville et entre 27 et 30 millions d’euros au total pour doter l’ensemble des collèges du département de ces équipements d’ici trois ans.

A l’heure actuelle, trente-six en sont pourvus et l’un d’entre eux, le collège George-Charpak de Goussainville, ouvert il y a un an, est né avec cette nouvelle technologie. «Nous voulons donner aux gamins, aux élèves, des conditions de réussites éducative et scolaire», a déclaré Didier Arnal, président (PS) du Conseil général du Val-d’Oise, lors d’une visite, jeudi après-midi, au collège Jean-Moulin.

«Nous disposons d’un équipement quasi complet. Seules deux ou trois salles de notre établissement n’en sont pas équipées. C’est une nouvelle ère de l’éducation», s’est réjoui le nouveau principal de l’établissement scolaire d’Arnouville, Philippe Billoué.

A l’échelle nationale, les Hauts-de-Seine et les Landes seraient les deux seuls autres départements a avoir doté des collèges de tableaux numériques interactifs.

L.L.

Le président (PS) du conseil général Didier Arnal, le maire (UMP) d'Arnouville Michel Aumas et le conseiller général (PS) du canton Didier Vaillant (ci-dessus, de droite à gauche) ont assisté à une présentation des nouveaux équipements, jeudi, lors de la rentrée.
Partagez cet article

Laisser un commentaire