Elections cantonales: quatre candidats UMP investis dans le Grand Roissy

La pré-campagne des élections cantonales bat son plein dans le Val-d’Oise. L’UMP a dévoilé une grande partie (seize sur dix-neuf) de ses candidats investis pour le scrutin de mars prochain. Quatre cantons du Grand Roissy sont concernés.

Dans celui d’Ecouen-Ezanville, fief de Philippe Demaret (PS) Guéric Jacquet, tête de liste (UMP) lors des dernières municipales, a été désigné.

A Garges est, canton détenu par Hussein Mokhtari (PS), le maire (UMP) Maurice Lefèvre a été choisi.

Le président Arnal gardera-t-il son fauteuil ?

A Gonesse, le jeune conseiller régional d’Ile-de-France (UMP) Geoffroy Didier tentera de ravir le siège détenu par Viviane Gris (PS).

A Sarcelles nord-est, Jacques Kas (UMP) essaiera de prendre sa revanche. Il avait été battu en 2008 par Youri Mazou-Sacko (PS), lors d’un élection partielle organisée après la démission du député-maire (PS) de Sarcelles François Pupponi, frappé alors par le cumul des mandats.

Sur les dix-neuf cantons remis en jeu en mars, douze sont aux mains du PS et sept sont détenus par la droite.

Le Parti socialiste, aux commandes de l’assemblée départementale, devrait quant à lui annoncer prochainement les noms d’une partie de ses candidats.

Rappelons qu’au conseil général du Val-d’Oise, gauche et droite détiennent le même nombre de sièges (dix-neuf chacun). Après la victoire de Philippe Métézeau (UMP) en septembre 2009 lors d’une élection partielle dans le canton d’Argenteuil-est avait inversé la tendance et donné une courte majorité à la droite (20 contre 19). Le président (PS) du conseil général Didier Arnal avait toutefois sauve2 sa tête grâce à Robert Daviot, ancien édile UDF et ancien allié de la droite, qui s’était refusé à voter «une motion de censure» contre lui. Qualifié de «traître» par ses anciens partenaires, le conseiller général de Domont avait rétorqué qu’il restait indépendant.

Sa voix étant prépondérante en cas d’égalité, Didier Arnal a pu garder les rênes du conseil général et un exécutif de gauche.

L.L.

Partagez cet article

Laisser un commentaire