Cantonales: Claude Dilain veut sa revanche dans le canton Le Raincy-Clichy

Le maire (PS) de Clichy-sous-Bois tentera de reconquérir un canton qu'il avait perdu face à Ludovic Toro (UMP) en 2004 (© Flickr).

Cela s’annonce comme l’un des duels les plus attendus en Seine-Saint-Denis à l’occasion des élections cantonales de 2011. Les 20 et 27 mars prochains, le maire (PS) de Clichy-sous-Bois Claude Dilain tentera de prendre sa revanche sur Ludovic Toro, patron du groupe UMP à l’assemblée départementale, dans le canton du Raincy-Clichy. Lequel l’avait battu en 2004 grâce à un score de près de 52%.

Claude Dilain a été investi lundi soir à l’occasion d’un conseil fédéral du Parti socialiste. Rendez-vous politique qui a permis d’en savoir un peu plus sur la stratégie du PS dans les cantons sequano-dionysiens du Grand Roissy.

A La Courneuve et Aulnay-sous-Bois-nord, le Parti de la Rose a renouvelé sa confiance aux édiles sortants Stéphane Troussel et Gérard Segura. A Drancy-sud, il mise sur un jeune candidat, Ugo Portier-Thomassin, par ailleurs responsable de la section PS de la ville. Montfermeil et Sevran n’ont pour l’heure pas de candidat socialiste. «Les deux cantons ont été gelés pour permettre des négociations avec Europe Ecologie-Les Verts», explique Yannick Trigance, responsable des élections au PS 93.

Rappelons que Stéphane Gatignon (EE-Les Verts), élu sortant à Sevran, n’a pas souhaité se représenter étant atteint par le cumul des mandats (NDLR : il est déjà maire et conseiller régional). On devrait en savoir davantage sur l’identité de son successeur samedi, à l’occasion de l’assemblée générale de la section départementale du parti écologiste, selon Alain Amedro, conseiller régional et municipal d’Aulnay-sous-Bois.

Dans cette dernière commune,  un accord entre les deux forces de gauche est loin d’être gagné. Les Verts, dont les sept élus ont démissionné en avril de la majorité municipale en raison de divergences avec le maire Gérard Segura, notamment au sujet de l’urbanisme, envisagent de présenter un candidat. L’ancien maire-adjoint aux affaires sociales est pressenti, selon Alain Amedro.

L.L.

Partagez cet article

Laisser un commentaire