Les voeux de Vincent Capo-Canellas : revigorants !

Les invités de Vincent Capo-Canellas, attentifs.

C’était le 12 janvier dernier. Et je n’étais pas en forme. Ma femme Bignon était partie le midi à Cotonou où je dois la rejoindre au plus tôt. Ça m’a mis le bourdon. Je suis rentré travailler chez moi (Paris 20), mais le cœur n’y était pas. Un peu de fatigue là-dessus et dès 16 heures se posait la question : allais-je aller aux vœux du maire du Bourget, Vincent Capo-Canellas (“VCC”) prévus à 19H ? OUI, bien sûr, car j’aime beaucoup ce maire (Nouveau Centre), dynamique, sympathique. Oui, mais reprendre la voiture, des embouteillages …  Je décide de ne pas y aller, même si, je le savais, je le regretterais. Je me décide à envoyer un sms au maire pour m’excuser. 1er message: “je vous remercie de votre invitation, M. le Maire…”. A-t-il senti mon état d’âme? Toujours est-il qu’il me répond tout de suite : ” Vous venez !? “. Du coup je n’ose plus lui dire que je ne viens pas. “Oui, claqué, mais oui”. Et lui : “ça va vous regonfler…”.

Et il n’a pas eu tort! Me voilà parti. Je me trompe de porte  (Pantin au lieu de La Villette) et me retrouve direction Livry… Demi-tour et je me risque à traverser Drancy, ville que je ne connais pas vraiment bien (sans GPS). Je me perd deux fois (rage…), pas de panneaux du Bourget, pourtant voisine. Heureusement un Drancéen m’aide…

Arrivé 19h30, plus de place au parking “VIP”, je trouve une place “limite fourrière”…  Et j’arrive quelques minutes avant le discours. Comme à l’accoutumée, une musique rock annonce l’arrivée, sur la tribune, du maire et de son conseil, ainsi que ses invités.

VCC à la tribune (derrière c'est J-C Lagarde, député)

Le maire, en pleine forme, salue l’assistance, nombreuse et présente ses invités. Parmi eux, et c’était la première fois qu’un président du Conseil général était aux vœux du Bourget, Claude Bartolone himself, tout sourire ! Et Aude Lagarde, conseillère régionale (NC) et adjointe au maire (son mari) de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, député (NC) de Seine-Saint-Denis (qui arrivera en retard, comme l’an passé). Mais aussi le maire (NC et ami de VCC ) de Vaujours, Dominique Bailly ou encore Laurent Rivoire, récemment élu maire (NC) de Noisy-le-Sec, l’excellent maire de Bonneuil-en-France, Jean-Luc Herkat…

VCC a fait, comme d’habitude, un discours sans note ” à capo-capella”, comme je dit toujours. Discours enthousiaste, et qui vraiment m’a remonté le moral, comme il me l’avait dit.  Ça changeait de nombreux autres discours de vœux, souvent tristes et pleurnichards, où on dit que tout va mal. Je suis sûr que beaucoup de maire ont une responsabilité dans la morosité actuelle des Français .

Le maire  s’est réjoui de la bonne collaboration avec le conseil général (où il siège pourtant dans l’opposition), Bartolone opinant du chef… Il a évoqué la nouvelle école, le futur collège, et d’autres initiatives locales (que vous pourrez retrouver sur le site de la ville.

En tant que président de la Communauté d’agglomération “de l’aéroport du Bourget”  (Le Bourget, Drancy, Dugny) et animateur du “pôle du Bourget” (mêmes villes plus Le Blanc-Mesnil, Bonneuil-en-France), il s’est réjoui de l’avancement des projets “Grand Paris” sur le territoire. Il a annoncé que la Comm d’Aglo allait pouvoir acheter les terrains qui permettront la réalisation du projet Joséphine ( Eurocopter) et, certainement du projet “Aigle” (grand pôle aérospatial et de recherche) tout à côté de l’aéroport du Bourget (les bruits disent même qu’ EADS pourrait y transférer son siège, (ce qui serait une grande nouvelle).

Aude Lagarde
Aude Lagarde

Pendant le cocktail, j’ai eu le plaisir de prendre en foto Aude Lagarde (charmante…), de discuter avec J-L Herkat, qui m’a confié son souci: l’État l’encourage à rejoindre la Communauté d’agglo Val de France (Sarcelles etc) et visiblement, ça ne lui dit rien. Faut dire que Bonneuil est dans le Val d’Oise et que si elle veut entrer dans celle “de l’aéroport du Bourget” (93), il faudra l’accord de l’État…  Et j’ai la bonne surprise de revoir l’ancien maire (1995/2001, RPR) de Sevran, Jacques Oudot, en pleine forme à l’âge de 77 ans, qu’il porte beau.

Le Bourget? C’est toujours bien… Je suis reparti en pleine forme et, comme j’avais faim, je me suis arrêté près de chez moi acheter un “grec”. J’ai félicité  chaleureusement les Tunisiens qui tiennent le “grec”, leurs visages étaient radieux ! Ils m’ont offert le “grec” !

EV

Vincent Capo-Canellas entouré de Jacques Oudot et de Jean-Luc Herkat
Partagez cet article

Laisser un commentaire