Rencontres du Grand Roissy : les exemples à l’étranger

André Toulouse accueillant les maires des villes aéroportuaires.

C’était ce lundi, la première demi-journée des Rencontres du Grand Roissy,  consacrée aux témoignages de différents acteurs des régions aéroportuaires mondiales, venus spécialement pour l’occasion. Il y avait un peu moins de monde que le lendemain, mais les prestations des différents orateurs ont retenu l’attention de l’assistance.

André Toulouse, hôte des “Rencontres”, a accueilli les invités et les 4 délégations  étrangères et le préfet de Région Daniel Canépa, organisateur des Rencontres à fait un discours introductif.  Hervé Dupont, directeur général de l’EPA Plaine de France (qui organisait avec la préfecture de Région, les Rencontres) a introduit le débat et  l’a animé, in english…

Le maire d’Atlanta : l’aéroport est notre joyau

Kasim REED, maire (Démocrate) d'Atlanta

Kasim Reed, le maire d’Atlanta,(Géorgie) a décrit “son”  aéroport (la ville est en propriétaire) Hartsfiel-Jackson, qui est le plus grand aéroport du monde par son trafic et dont CDG est la première destination européenne. C’est le Hub de la grande compagnie Delta. L’aéroport (5 pistes, et qui va ouvrir une nouvelle aérogare en 2012) fait vivre directement 56 000 personne et 430 000 d’une manière indirecte. C’est le “vecteur n°1” pour l’implantation d’entreprises et la création d’emploi, a souligné avec enthousiasme le maire de la ville qui accueille la siège de Coca-Cola (Mr. Reeed l’a bien fait comprendre en buvant ostensiblement un “Coke” dans la salle). L’aéroport est plutôt calme la nuit, mais va bientôt ouvrir 24/24 pour développer le fret aérien. Interrogé sur les relations avec les riverains, le maire a déclaré : “nous écoutons les plaintes, mais nous savons aussi être fermes car l’incertitude est une mauvaise chose. Il faut avoir du courage… Les gens peuvent voter contre nous, mais nous allons de l’avant…”  Répondant à une question d’André Toulouse, le maire d’Atlanta a raconté que les Républicains et les Démocrates étaient solidaires sur le développement de l’aéroport.  Plus clair encore: “nous considérons l’aéroport comme un joyau de notre État, ce sentiment est partagé par les habitants de la Géorgie” . Suite à une question d’Yves Albarello, le maire a répondu qu’il y avait effectivement des problèmes pour que le développement de l’activité autour de l’aéroport profite à toutes les collectivités autour de lui. “Nous négocions, moi et le président de la société gestionnaire de l’aéroport pour que tout se passe bien. Quand je vais dans un commune riveraine, je sais exactement le nombre de personnes qui travaillent sur l’aéroport… On discute des avantages, mais il faut savoir employer la carotte et le bâton”…  Pas de langue de bois, le maire !

Pour Mr Ong Heng YAP, qui était venu de Singapour, où il est le Directeur général de l’aviation civile, l’exigüité de la ville-État n’empêche pas de considérer le développement de l’aéroport de  Changi comme “crucial, essentiel” pour l’économie du “Dragon” de l’Asie du Sud-Est. Crucial pour faire de Singapour une “ville-monde” qui attire ainsi les talents du monde entier et de très nombreuses entreprises internationales. L’aéroport contribue à hauteur de 15% au PIB de la ville et 15% de la population active vit de l’aéroport. Celui-ci mène une politique libérale en matière de trafic aérien oavec ses nombreux accords d’open-sky. L’objectif est d’encore augmenter les capacités, bien que le taux d’activité actuel ne soit qu’à 60%, car ils veulent préparer l’avenir.

Le maire de Memphis, Mr A. C. Wharton, a présenté son aéroport, de petite taille (env 10 millions de passager), mais le 1er au monde pour le fret (plus de 3 millions de tonnes), grâce à la présence de Fedex, qui y a son siège social et son principal hub. Il a redit ce qu’avait déjà évoqué son prédécesseur lors d’un colloque organisé à l’Assemblée nationale (la nôtre), organisée par Fedex en 1999 (avec MM. Lachenaud et Bussereau, et dont Bénéfice.net n°4 avait rendu compte), à savoir qu’ils font tout ce qu’ils peuvent pour réduire le bruit des avions. Il n’ont d’ailleurs pas beaucoup de plaintes de riverains, car depuis longtemps ils ont racheté des maisons dans les zones les plus exposées. J’ai fait un cadeau au maire : un des derniers exemplaires de Bénéfice.net n° 4 où l’on voit son prédécesseur, Mr. W.W Herenton en foto dans le compte rendu du colloque “Fedex” évoqué plus haut. Il était surpris et content…

Enfin, Mr Arthur Van Dijk, maire adjoint d’Harlemmermeer, sur le territoire de laquelle se situe l’aéroport d’Amsterdam-Schipol a présenté celui-ci, qui est le 2ème hub d’Air France KLM.

Il y a eu discussion ensuite. C’était plutôt sympa, mais on peut reprocher aux organisateurs des Rencontres de ne pas avoir suffisamment expliqué, avant les interventions, comment exactement les aéroports invités organisaient leur “gouvernance territoriale”. Ce sujet fut un des moments forts de la 2ème journée.

EV

J'ai remis au maire de Memphis un des derniers exemplaires de Bénéfice.net n°4 (1999), qui rendait compte d'un colloque avec son prédécesseur, à l'Assemblée nationale. A droite c'est Alain Chaillé, vice-président de Fedex Europe du Sud.
Partagez cet article

Laisser un commentaire