Compans et Mitry-Mory ensemble pour rejoindre la CC Plaine de France

Le conseil municipal de Mitry-Mory, avant hier soir, a décidé l'adhésion à la CC Plaine de France (foto Ville de Mitry)

Ce samedi matin a mal commencé pour votre serviteur. Y’avait conférence de presse ce matin à la mairie de Compans, sur les sujets de l’interco (voyez l’article plus bas), à 9h.  Comme j’avais “couvert”  hier soir les réunions “publiques” des candidats sur le canton de Gonesse (voir aussi plus bas) et qu’après on a fait une réunion avec Tina et notre Isabelle maire d’Epiais sur comment faire en sorte  que 100% des Epiaisiens votent aux prochaines cantonales,  je suis resté dormir au bureau (où j’ai “inauguré” la nouvelle télévision numérique grâce à l’aide de ma voisine Nicole).

Levé à 7h 20, et je m’aperçois, en buvant mon café dehors (début du printemps oblige), que la voiture de service est crevée ! Angoisse car il n’y que trois choses que je crains dans la vie: l’erreur judiciaire, la fourrière et… changer une roue de voiture !  Je vous la fais courte : j’ai mis plus d’une heure à changer la roue, heureusement aidé à la fin par un ami de mes autres voisins: je ne trouvais pas les trous !

Heureusement qu’on est en France et que les réunions commencent toujours en retard. J’arrive donc ventre-à-terre à la mairie de Compans à 9H 25  où la conf de presse (y’avait que moi et un correspondant du journal La Marne) venait juste de commencer. Après, j’ai proposé de prendre les élus présents en foto. Et comme mon appareil déconne quand y’a trop de lumière (faut que j’en rachète un autre…), stressé que j’étais, j’ai pas vu qu’il n’avait pas enregistré les vues… Donc vous n’aurez pas de fotos de Joël Marion, maire de Compans et ses adjoints, ni de Corinne Dupont, maire de Mitry venue avec ses adjoints:  Marianne Margaté, 1er adjointe et Benoît Penez, adjoint aux finances. Mais je vous présenterai le maire de Compans une prochaine fois, sûrement à l’occasion de la mise en ligne toute prochaine de leur site web. En remplacement de fotos, je vous ai mis celles du Conseil de Mitry d’avant-hier et, comme c’était ce matin à la mairie de Compans, une vielle foto prise lors des vœux de l’ancien maire de Compans, M. Colling, début des années 2000, avec Copé (j’sais pas si c’est une bonne idée…).

Sur le fond, les choses étaient simples. Joël Marion a exposé que, depuis longtemps, et ce fut confirmé par Corinne Dupont, Compans et Mitry font de “l’interco informelle” depuis longtemps (ZAE commune “Mitry-Compans, syndicats, utilisation réciproque d’équipements…). Plusieurs hypothèses d’interco “réelle” avaient été étudiés ces dernières années, mais j’ai compris que, tant Compans que Mitry se trouvaient bien comme ça et n’éprouvaient pas le besoin de faire partie d’une interco. Cela a été confirmé par C. Dupont, (mais moi je le savais depuis longtemps…).

Toujours est-il qu’il y a le feu au lac car les échéances approchent: la loi de réforme des collectivités territoriales a été publiée le 17 décembre 2010 et l’État n’a guère tardé pour pondre une circulaire d’application, parue … 10 jours après (la consulter ici et la garder précieusement… ). Celle -ci précise la loi. Les préfets sont en train d’élaborer un nouveau SDCI (schéma départemental de coopération intercommunale), en concertation avec une nouvelle  CDCI (commission départementale de coopération intercommunale). Vous pourrez-voir ici un article intéressant à ce sujet. La loi prévoit que toutes les communes feront partie d’une interco (EPCI) et que les SDCI seront arrêtés au plus tard le 31 décembre 2011. Mais aussi que les périmètres des EPCI pourront être rationalisés et que seront supprimés les divers syndicats devenus obsolètes. Et dans tout ça, le préfet a quasiment pleins pouvoirs (jusqu’au 1er juin 2013) pour faire en sorte que l’esprit de la loi soit respecté (notamment s’opposer aux projets dits d’intercommunalité “défensive”).

Donc, après Mitry avant hier, c’est le Conseil municipal de Compans qui a décidé, hier soir à l’unanimité, de confier à son maire le soin d’engager des pourparlers en vue de rejoindre, comme Mitry.

J’ai donc pu faire la connaissance de Joël Marion, qui est un des rares maires du Grand Roissy que je ne connaissais pas. C’est un type souriant, affable, et qui a l’air de bien connaitre ses dossiers. Je crois qu’il est syndicaliste (CGT) à la ville de Paris. Il assiste, en tant qu’observateur, aux réunions du CDT “Cœur de Roissy Terres de France “, avec Tremblay, Villepinte-Roissy, ce que refuse toujours de faire Mitry. J’ai aussi dialogué, pour la première fois, avec Corinne Dupont et Marianne Margaté, en essayant notamment de leur faire partager mon enthousiasme pour la “Gare du Mesnil”.

Sur le fond enfin, l’entrée de “Mitry-Compans” ne changera pas grand chose pour ces deux communes (700 et 18 000 habitants), mais j’ai noté un certain enthousiasme pour l’avenir: avec Plaine de France (et certainement, au moins la CC “PGM”, car je vois mal le préfet de Seine-et-Marne ne pas rassembler tout ça), l’ensemble sera plus fort et des projets communs (comme un centre de santé, qui manque cruellement dans ce nord 77) pourront plus facilement se faire.

C’est bien… Et Yves Albarello, qui est en train de monter la CC Portes de la Brie voisine, observe la situation de près…

Ah! au fait, Mitry aurait été fondée au XIIème siècle par le comte de … Dammartin !

EV

Corinne Dupont, Maire de Mitry-Mory et Marianne Margaté, 1er adjointe, pendant le même conseil (foto ville de Mitry)

Partagez cet article

1 réflexion au sujet de “Compans et Mitry-Mory ensemble pour rejoindre la CC Plaine de France”

  1. Ma parole ne sera pas objective certes. Mais avec de telles réunions organisées en une semaine, comment Madame DUPONT peut-elle encore faire croire aux Mitryens que ce nouveau périmètre d’intercommunalité est tombé comme un cheveu sur la soupe. Tout était prévu, tout était écrit et depuis longtemps.
    Ceux qui dénoncent le fait du Prince élyséen pratiquent de même à Mitry.
    Philippe LALOUE, conseiller municipal UMP.

    Répondre

Laisser un commentaire