Interco en Seine-et-Marne: les non-propositions de Philippe Laloue, leader de l’opposition UMP à Mitry.

L'imbroglio des interco dans le canton de Dammartin

J’ai reçu ce mot de mon vieil ami Philippe Laloue, conseiller municipal de Mitry-Mory et leader de l’opposition municipale (UMP):

Philippe Laloue, l'an passé à Mitry, avec le député Albarello

Bonjour Eric,

Je te renvoie le texte de la déclaration que j’ai prononcée au nom de notre groupe au Conseil municipal extraordinaire de jeudi dernier. Notre position est expliquée dans les lignes. Ce que nous n’acceptons pas, c’est qu’en plus la municipalité laisse croire aux mitryens que ceci est arrivé dans l’urgence. Selon nous, tout était très bien préparé. De même, nous ne voulons pas croire que l’adhésion de Compans, qui n’était pas dans les projets de départ, soit arrivée “par hasard” samedi matin. Tout cela selon nous est donc bien mûrement réfléchi, mais doit-on, peut-on à ce point travestir la vérité aux Mitryens.

Diantre ! J’avais bien reçu son premier texte, mais je n’avais pas jugé nécessaire de le publier (le voir ici ) car, à mon avis,  il n’apporte pas grand chose et je le trouve bien confus.  La demande d’adhésion de Mitry et Compans à Plaine de France apparait à tous cohérente territorialement. Certes, ils avaient le choix: Mitry aurait pu aller vers “Terres de France” (Tremblay-Villepinte-Sevran) et Compans, pourquoi pas, vers la CC en formation “Porte de la Brie” (autour de Claye et de son député maire (UMP), Y. Albarello ou aussi Terres de France. Le choix de Plaine de France est aussi bon: il renforce l’arc “Est de CDG” et le Nord Seine-et-Marne, pour peu que les trois  CC du canton de Dammartin fusionnent. Et pourquoi pas une grande interco avec celles-ci, Mitry, Compans, Villepa et “Porte de la Brie”?

On ne voit pas bien, à lire et relire l’intervention de Philippe, où il veut en venir, appelant à l’union avec Villeparisis (PS) et citant abondamment la maire (PS) de Dammartin…

Gageons qu’il nous précisera tout ça…

EV

Partagez cet article

1 réflexion au sujet de “Interco en Seine-et-Marne: les non-propositions de Philippe Laloue, leader de l’opposition UMP à Mitry.”

  1. Mon cher Eric.

    Je fais ce mail à l’agitateur d’idées que vous êtes.

    Je vous dois donc quelques précisions par rapport à tes interrogations.

    D’abord sur la cohérence territoriale … La réponse est amenée avec la carte des intercommunalités où Plaine de France est divisée en trois parties.

    Pourquoi nous sommes opposés à Plaine de France. Parce que nous croyons, comme Monique Papin, mais est-ce une erreur, qu’il faut d’abord et avant toute extension que le principe de la réunification des trois communautés existantes soit acquise et qu’il s’agit d’un travail extrêmement difficile à réaliser.

    Nous sommes également opposés à Plaine de France parce que Corinne Dupont, conseil municipal après conseil municipal, réunion thématique après réunion thématique, nous fait part de son opposition de principe au Grand Roissy et veut utiliser Plaine de France comme une arme politique contre le projet.

    Concernant Villeparisis, nous pensons qu’il ne s’agit pas d’un passage obligé, mais nous ne voulons fermer aucune porte et en particulier celle de Villeparisis parce que l’immense majorité des habitants de Mitry pensent que l’avenir des deux villes est indissociable et ils ne veulent pas de Terres de France pour des raisons “identitaires” (sentiment de rattachement à la Seine Saint Denis). Force est de constater que de nombreux nouveaux habitants de Mitry viennent de Seine Saint Denis pour y trouver un peu d’air. Alors si je leur propose de marier Mitry avec Tremblay !!!

    Faute d’accord sur la réunification des trois communautés du canton de Dammartin, faute d’une réponse définitive de Villeparisis, en attente d’une clarification sur l’avenir de “Portes de Brie”, aucune solution viable ne peut aboutir et ne fait que rendre encore plus complexe et plus difficile la “sortie de crise” et les négociations nécessaires.

    Il faut harmoniser les compétences et les financements, voire envisager une configuration géographique plus large. c’est un travail très long qui aurait du commencer”.

    Enfin, dernier point quand même : j’ai depuis très longtemps ouvert la porte à la municipalité pour discuter ensemble, et celle-ci était fermée sur le seul territoire Mitry, Compans, Le Pin et Saint Mesmes.

    La dernière proposition de la municipalité est sortie du chapeau il y a trois semaines lors d’une réunion déclenchée en une semaine. Je trouve cela très dommageable.

    D’où mon opposition à la fois à cette manière de faire, d’autre part à un périmètre mal construit.

    Et enfin, quand depuis trois ans je me fais “retoquer” en conseil municipal quand je parle de développement économique, quand je parle de Roissy que l’on ignore superbement (méchants capitalistes pollueurs), la volte-face de Mme DUPONT m’insupporte quand elle n’est faite que pour s’attirer les beaux yeux de maires de gauche de la Plaine qui eux n’y sont pas opposés, dans le seul objectif inavoué de prendre la présidence de la future interco. Je ne parle pas de la soi-disant ignorance de la position de Compans …

    Voilà quelques explications complémentaires pour tenter de stopper vos interrogations.

    La prochaine fois, venez au conseil municipal pour voir …

    Philippe LALOUE
    Conseiller municipal UMP MITRY

    Répondre

Laisser un commentaire