Succès de la “Fête champêtre” de l’UMP Nord Seine-et-Marne

Les militants, pendant "La Marseillaise"

C’est clair, Yves Albarello est déjà en campagne et mobilise ses troupes. Le député maire de Claye-Souilly, dont la circonscription s’est “déplacée” vers le nord depuis le redécoupage a organisé, samedi dernier, une “fête champêtre” (à Dammartin) à laquelle ont assisté environ 700 militants et sympathisants du parti présidentiel. Les deux circonscriptions, celle détenue, de fait par Albarello (voir ici) et celle de Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP et député maire de Meaux étaient réunies ce jour-là.

Yves Albarello, en grande forme !

Une fois celui-ci arrivé, Yves Albarello a fait un discours introductif enthousiaste, que vous pourrez lire ici. Enthousiaste et offensif : il a taclé la gauche qui s’approprie le succès de la “gare du Mesnil”, mais aussi a mis en garde contre “les illusionnistes et les saltimbanques” qui risquent d’alourdir la dette de la France. Il a annoncé sa volonté de “reprendre” Dammartin à la gauche.

Copé était en forme aussi. Dans un discours sans note, il a fait un tour

J-F Copé avec Michel Mouton, maire de Longperrier

d’horizon sur les problèmes politiques du moment. Dette, Libye, mais aussi (surtout)  échéances électorales à venir. S’agissant des sénatoriales, il a fustigé la liste concurrente déposée par Yves Jego, qui risque bien de couter un siège à l’UMP. S’agissant des prochaines législatives, il a mis en garde contre un éventuel “vote sanction” en faveur du Front national, se souvenant bien de sa défaite de 1997, à la faveur d’une triangulaire. Il a répété que l’UMP ne ferait jamais alliance avec le FN.

Mon avis : la bataille est partie !

Réunir 700 militants, de nos jours, ce n’est pas courant et , à ce titre, la fête champêtre était réussie. Même si (et il n’y a pas qu’à l’UMP), la moyenne d’age des participants était bien élevée. Peu de jeunes, à part la poignée de militants de l’UNI venue acclamer Copé (on a entendu “Copé Président”…). Il faudra un jour que les partis se débrouillent pour attirer la jeunesse. Faut dire qu’avec le spectacle des affaires en cours, de DSK au procès de Chirac en passant par l’Oréal, les retrocommissions “pakistanaises”, les valises de billet africaines, les arrangements de la mairie (PS)  de Paris avec l’UMP, les magouilles marseillaises, (et la liste serait longue),tout cela ne donne guère envie.

Pourtant l’implication des jeunes dans le débat politique, voire leur engagement est nécessaire pour améliorer notre société et surtout préparer LEUR avenir.

Il reste que Yves Albarello (voyez son nouveau site “Albarello 2012“, très bien fait cette fois), dont on sait ici combien nous l’apprécions, a le grand mérite de provoquer le débat, de faire des propositions pour notre territoire, d’occuper le terrain. Ça change car il n’y pas beaucoup de parlementaires, ici, dans le Grand Roissy, qui se bougent vraiment.

EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire