Séance vendredi au Conseil général du Val d’Oise, sur fond de polèmique entre A. Bazin et D.Arnal

Le conseil général du Val d’Oise se réunit vendredi 16 décembre. Pas mal de délibérations à l’ordre du jour, que le CG publie (c’est bien, et c’est grâce à moi) désormais bien à l’avance. Vous pourrez les consulter ici, avec les rapports qui vont avec: c’est toujours instructif. On notera un rapport “cadre” bien fourni en informations qui concerne la politique départementale d’appui au développement économique. On prendra le temps (?)  de vous en faire le résumé plus tard.  Sachez que le rapport prévoit que sera confié à l’ACCET la promotion du réseau des futures “Technopoles territoriales” et se verra doté, pour ce faire, d’un budget supplémentaire de 145 000 euros par an. Trois personnes seront embauchées.

Vous pourrez voir la séance du Conseil en direct sur son site et nous continuons à former le voeux de pouvoir visionner la séance APRES et, idéalement, point par point (comme le fait, bis repetita, la petite ville de Saint -Pathus -77- sur son site).

La subvention à l’ARD sucrée en 2012

Autre point “économique”, la reconduction en 2011 de la subvention départementale à l’ARD, l’agence de développement économique de la région IDF , soit 50 000 €. Mais ce sera, (comme pour le GIP Emploi…) la dernière fois. Les arguments développés dans le rapport (page 28 du document mis en ligne plus haut) tiennent la route (outre le fait que le président Bazin, dont la marge de manœuvre financières est réduite, cherche à faire des économies tout azimut).

Polémique sur la place du Val d’Oise dans le Grand Paris

Le président (div droite) Bazin justement, qui vient de réponde à une critique du nouveau sénateur (free-lance) UMP Francis Delattre, dont on connait l’inimitié qu’il porte à l’UVO, qu’il avait qualifié naguère d'”amicale bouliste”. Inimitié réciproque du Président Bazin qui n’avait pas apprécié le numéro de claquettes de Delattre dans l’affaire Ali Soumaré.

Cette fois F.Delattre a mis en cause ses “amis” du conseil général sur le Grand Paris, estimant que le boulot n’avait pas été fait. Réaction rapide d’A. Bazin dans un communiqué vengeur (à voir ici) au titre polémiste: “Francis Delattre partage avec Didier Arnal la même vision étriquée du Grand Paris”, qui été aussitôt suivie d’une riposte ‘mesurée)  dans laquelle il demande à son  prédécesseur “un peu de retenue“: c’est à lire ici.

Nul doute que la polémique continuera en début de séance, vendredi…

Mon avis : Arnal a raison

Depuis qu’il est revenu dans l’opposition, Didier Arnal se fend de communiqués à mon avis trop forts, s’agissant de l’action de la nouvelle majorité de droite Je m’en suis ouvert à lui en lui disant que cela nuisait parfois à sa crédibilité. Il ne m’a pas vraiment contredit…

Mais là, pour le coup, sa réponse à Bazin est correcte: on témoignera ici de deux choses :

– le peu (allez, l’absence) de vision, de stratégie globale en matière territoriale de l’ancienne majorité UVO, au pouvoir pendant 40 ans.

– sur ces entrefaites, est venu “l’annonce du Grand Paris” par N. Sarkozy. Et il faut reconnaître à Didier Arnal d’avoir fait (et bien fait) le maximum pour rattraper le retard et arrimer les parties les plus dynamiques du Val d’Oise dans le projet Grand Paris. Ce qu’a continué, et c’est bien, la nouvelle majorité UVO.

S’agissant du Grand Paris comme de la promotion territoriale, il conviendrait de cesser toute polémique (d’autant qu’elle est artificielle) qui montre une mauvaise image du département à l’extérieur. Le Grand Paris Express est désormais un projet consensuel, “bi partisan” comme on dirait aux US. Il y a bien d’autres sujets de clivages droite-gauche pour ne pas en rajouter.

Quant au nouveau sénateur, mieux vaut le laisser au Sénat…

Amen

EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire