Signature enthousiaste et dans l’unité de la convention cadre sur le CDT “Coeur économique Roissy Terres de France”

Les signataires de la convention devant la presse

Il y avait aussi beaucoup, beaucoup de monde à la cérémonie de signature de la convention-cadre pour le contrat de développement territorial (CDT) qui lie désormais les communautés Roissy Porte de France et Terres de France , unies sous le vocable “Cœur économique  Roissy Terres de France” .

Le ministre en charge du Grand Paris était là à 9H tapantes, accueilli par de nombreuses personnalités, parmi lesquelles la maire de Roissy, André Toulouse, son collègue Patrick Renaud et bien sûr le préfet du Val d’Oise, M. Maccionni .

François Asensi, député (FG), était tout sourire

Tout le monde avait le sourire, François Asensi était en pleine forme et, lorsque la salle a été remplie, les discours ont commencé. Accueil par le maire de Roissy et par le député du secteur Y. Paternotte (déjà carex addict dès le matin), Puis discours : celui de M. Alain Louis , maire de Goussainville (qui va intégrer cette année Roissy Porte de France) , Patrick Renaud, François Asensi, et Arnaud Bazin, président du CG du Val d’Oise. Ambiance consensus !

Tous se sont réjouis de l’accord -cadre , que vous pourrez découvrir ici et qui est magnifique.

Le ministre a fait un discours enthousiaste, encourageant les uns et les autres à continuer à travailler ensemble pour le bien commun, au-delà des différences politiques qui, a t-il utilement rappelé, sont réglées par les élections. Il a, sortant de son discours (à lire ici) fait une allusion à la “crise” (le mot est de moi) qui allait suivre (le boycot du Comité de pôle par la Région et les départements 77 et 93) en disant que chacun devait avoir sa place dans la future gouvernance du Grand Roissy.

Les projets de "Coeur de RoissyTerres de France" . Cliquez dessus...

S’agissant du CDT , le ministre a aussi loué l’action du sous préfet de l’arrondissement de Montmorency , M. Henri d’Abzac, pour l’efficacité de son travail . A notre place, nous nous associons à cet hommage car M. d’Abzac (passionné d’aviation)  est effectivement un excellent sous préfet, ouvert, proche des gens… Le seul problème qu’il peut y avoir avec lui, c’est qu’il risque de partir, ayant fait son temps…  Gardarem not’ sous  préfet !

Le sous préfet d'Abzac, raccompagnant le ministre Leroy, à la fin de la conférence

Une précision tout de même , car, à voir les articles dans la vraie presse, les mots sont mal employés. Ces conventions sont des accords, des souhaits ! Les vrais engagements se feront, après des arbitrages, lors des signatures des CONTRATS de développement territorial…

EV

La salle était pleine à craquer
Partagez cet article

Laisser un commentaire