Blazy ne veut plus mettre “le fret à Vatry” !

J-P Blazy et Luc Broussy, hier à Goussainville

Le “ticket” Blazy-Broussy, candidats (PS) déclarés dans le 9ème circonscription du Val d’Oise (Gonesse, Goussainville, Roissy…) est désormais en pré-campagne pour les législatives.

Ils ont tenu un point de presse hier, dans le local de Luc Broussy, maire adjoint de Goussainville et conseiller général (et aussi membre de l’équipe de campagne de François Hollande). Et présenté un premier tract (à voir ici) et le tout nouveau site du candidat : Blazy 2012 (pas mal fait d’ailleurs) .

On sentait , dans les propos tenus, que les deux candidats surfait déjà sur une vague rose attendue. Le maire de Gonesse a fiat une intervention liminaire avec les propos habituels “de gauche” : le manque d’effectifs dans l’Éducation nationale, la suppression des fameux Razed , Sarkozy décrit comme responsable de tous les maux de la terre… Puis, se souvenant que j’étais là, il dit qu’on peut aussi parler de “Roissy” et veut, s’il est élu, remédier à l’inadéquation entre l’offre et la demande d’emploi, serpent de mer habituel de toute la classe politique. Je me permets de lui demander ce qu’il a fait en ce sens lorsqu’il était député (pendant 10 ans…) . Pas vraiment de réponse.

La question qui tue

Mais nous voici à “Roissy” et je vais lui  poser la question qui tue.  Il  a toujours (sauf un infléchissement ces derniers temps, dû notamment au projet Europa City, qu’il soutient ardemment, avec l’ensemble de l’aménagement du Triangle de Gonesse) critiqué CDG, que ce soit violemment au début (contre les nouvelles  pistes, des manifs anti-Fedex, la liste serait longue), ou plus insidieusement récemment avec ses propositions de mettre les vols de nuit à… Vatry .Récemment encore, il se réjouissait de la fermeture de l’aéroport pendant le “volcan islandais”.

Mais il y a pire, jusqu’à ce jour, il n’a cessé de vouloir envoyer le FRET de CDG à Vatry. Slogan facile, mais qui dénote une méconnaissance totale de l’activité aérienne, plus de la moitié du fret voyageant dans les avions passagers. Mais slogan dangereux: rien que sur la seule plate-forme, 15 000 personnes travaillent directement pour le fret ! J’ai souvent dénoncé cette posture de Blazy, lui qui protestait comme un diable lorsque la CAF de Gonesse a fermé, suite à une restructuration des services…

Donc je lui pose la question : M. Blazy, vous êtes aujourd’hui candidat. Maintenez-vous votre position sur “le fret à Vatry” ? Je vous la fais courte, mais il a fallu que je repose la question au moins 4 fois (à chaque fois il me répondait en noyant le poisson), en insistant : c’est oui ou c’est non… Eh bien on y est arrivé : il ne veut plus envoyer le fret à Vatry ! En gros, parce que c’est pas possible…  Il aura mis des années à le comprendre…

Et ben voilà… J’avais mon titre… Et une bonne nouvelle pour les travailleurs du fret ! Et pour le Grand Roissy en général.

En fait, même électoralement, la position anti-Roissy du maire de Gonesse n’est plus tenable, d’où cette palinodie…

Maintenant, il n’y a plus que Copé que veuille “mettre le fret à Vatry”

EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire