Nouveau : de la bonne bière belge chez Deconinck !

De nombreuses marques de bières belges sont désormais en vente chez Deconinck
cliquez pour les voir en grand

Cette année, je compte bien aller taquiner dorades, bars et autres barracudas qui pullulent  dans l’océan Atlantique, qui borde Cotonou, la capitale économique du Bénin, où votre RoissyMail a pris ses quartiers d’été. C’est que, ici donc, les plages de sables fin avec leurs cocotiers sont immenses et magnifiques ! Autres avantages:  y’a quasiment personne… En effet, à part les peuples pêcheurs (les Plah, Pedah etc.), qui nagent véritablement comme des poissons, la plupart des Béninois (et des Africains en général) non seulement ne savent pas nager, mais la mer leur inspire de la crainte… Jusqu’à il y a une quinzaine d’années, personne n’avait idée de se promener simplement sur la plage, mais depuis, les jeunes générations affectionnent cette proximité bien agréable (le vent de la mer…). Par exemple, dans notre quartier de Fidjérossé, la plage est désormais prise d’assaut par des centaines de  jeunes les week-end : buvettes, danses (et drague…) .

La pêche donc. J’ai voulu acheter deux cannes pour le surfcasting et, naturellement, je suis allé au fameux magasin Deconinck de Goussainville, le grand établissement dédié à la chasse, au tir et à la pêche. Je connais bien, en effet, ce magasin (unique en Europe: 60 000 références) depuis  ses débuts (revoir l’article de BN 19 sur ma visite à Warneton (Belgique), où se trouve le premier magasin et le berceau de la famille Deconinck) et je sais que les vendeurs sont très qualifiés pour donner conseils et explications.

En arrivant, juste à l’entrée, j’ai eu la surprise de voir des casiers de bières belges, avec un grand choix de marques. Nicolas Zeniodis, le directeur du magasin (qui a remplacé Sargon Abbosh, parti créer son propre ball-trap, en Seine-et-Marne, on vous en parlera à la rentrée) m’a expliqué que c’était nouveau. J’ai trouvé que c’était une très bonne idée, d’autant que les prix, à ce que j’en ai vu, sont très compétitifs. Il y a déjà un bar à l’étage du magasin et j’ai toujours pensé que (il y a de la place) l’endroit serait idéal pour faire un restaurant de moules-frites, histoire de continuer dans la “belge-attitude”…

Une partie du grand magasin Deconinck

Aurélien Fleury, l’adjoint de Nicolas, m’a excellemment conseillé pour l’achat du matériel, merci encore à lui. Je suis reparti avec 2 belles cannes de marque SEAMASTER (Surf 450), des moulinets, du fil, bas le lignes, grapins, hameçons… Les dorades n’ont qu’à bien se tenir !  Première expérience cette semaine (on vous dira ça…).

J’ai été très content de retourner chez Deconinck. Outre la pêche, on trouve tout (et à de bons prix) pour la chasse et le tir. La bâtiment, dont j’avais suivi la construction, est magnifique. Vous rentrez dedans et tout de suite, même si vous n’êtes pas amateur, l’envie vous prend soit de pêcher, soit de chasser… Faut dire que M. Deconinck, un perfectionniste, a tout prévu…

Je profite de ce mot justement pour le saluer , ainsi que son épouse, fidèles lecteurs de BN et de RoissyMail dès la 1ère heure (notre carte Roissy 2030 trône toujours dans les bureaux de Warneton). Ce sont des gens agréables, passionnés et passionnants, imaginatifs, rigoureux dans leur gestion et tout autant généreux. Bonjour d’Afrique, M et Mme Deconinck, et au plaisir de vous revoir autour d’une bonne bière belge !

EV

Partagez cet article