Retour sur le MIPIM 2013 : j’ai eu de la chance !

La conférence du Grand Roissy sur le stand de l'EPA Plaine de France

François Asensi et François Delarue (PDG de l'AFTRP) lors de la présentation d'Aérolians

Le Mipim s’est donc achevé la 14 mars. Plus de 20 000 visiteurs y sont allés (à 1500 € l’entrée, ça fait un beau paquet…).

Vous pourrez voir ici le communiqué de l’organisateur Reed. Le Grand Roissy, accolé au Grand Paris a sûrement mieux fait parlé de lui que les années précédentes. On pourra regretter que, si les initiatives et conférences étaient nombreuses, il n’y ait  pas eu de communication globale sur tout ce qui touchait au Grand Roissy. C’est quand même pas difficile de synthétiser tout ça, en complément de la communication propre à chaque acteur.

Et, comme d’habitude, qu’on n’ait pas encore pris la décision de réaliser cette grande maquette (physique !) du Grand Roissy. Imaginez, avec tout : les aéroports? des avions,s pistes,  les RER TGV qui roulent, routes et autoroutes, les différents projets, les ZAE actuelles et à venir, les noms des  communes… en gros la carte du Grand Roissy mais transformée en (très) grande maquette animée. Ça coutera cher à faire, (et à transporter) mais je sais que si chacun met un p’tit peu la main à la poche, ça le fera. Et on peut même trouver (même si j’aime pas ça) des subventions. Visibilité assurée, à l’instar de la maquette du Grand Londres, vedette incontestée du MIPIM…

La maquette pourra servir au Mipim, au Mipim Asia, à la SITL, au MIDEST, au SIMI etc. Et pourrait entre temps être montrée en permanence quelque part sur CDG : à la Maison de l’Environnement, ou chez les Hubstart-Datagora (mais y’a plus de place), ou mieux, dans une future Maison de l’Entreprise du Grand Roissy, projet dormant des CCI…

J’ai eu de la chance !

Alain Juppé, maire de Bordeaux, en visite sur le stand de l'EPA

Mipim : Y aller cette année ou pas? That was the question pour moi juste avant le salon. En ces temps de crise, il faut faire attention au moindre sou. Dans un premier temps, je me dit, “j’y vais pas” et je traiterai le sujet à distance (y’a moyen). Je pense m’inscrire tout de même pour l’accréditation presse, mais comme je suis pas sûr, je ne m’inscris pas. Puis, voyant les programmes chargés (le mercredi)  pour le Grand Roissy, je pense y a aller finalement. Je vais sur le site du MIPIM et là je vois que les accréditations presse sont closes.. Grr… J’envoie un mail explicatif, et j’appelle derrière une des responsables du service de presse (qui se souvient bien de moi) et celle-ci me fait comprendre que, à une semaine de l’ouverture, il ne devrait pas y avoir de problème.

Du coup, j’achète, difficilement, un aller-retourpour le jour même  sur Easy-Jet (Air France même pas en rêve…) pour Nice. 202.40 €, un peu plus cher, normal, qu’une semaine avant. Je reçois une confirmation préalable du site d’Easy, mais qui n’est pas le billet lui même. Juste après, je reçois un mail  stupéfiant du service de presse du MIPIM: c’est niet ! Je rappelle ma correspondante. Réponse: oh mais Eric, je vous ai jamais dit que c’était OK …  Déçu, mais j’insiste pas. J’allais m’assoir sur 200 €. Car il faut savoir que le ticket d’entrée au MIPIM c’est 1500 € (gratuit pour les journalistes). J’essaye de prévoir une autre solution: un ticket d’entrée avec les exposants amis du Grand Roissy. Pas moyen, sinon de payer un peu plus de 400 € au service commercial du MIPIM.

Je relaisse tomber. Et vérifie mon compte bancaire en ligne après avoir reçu un mail bizarre (qui ressemblait à du fishing, méfiance) qui m’informait que le billet Easy Jet n’avait pas pu être émis. Joie (et jusqu’à ce jour) la CB n’est pas débitée.  Déçu quand même de ne pas y être, pour prendre fotos et sentir l’ambiance.

Jusqu’au mercredi en question: neige, gel etc. Si j’avais pris l’avion le matin, j’aurais été bloqué au moins 6h à CDG, comme d’autres… Et pas moyen de descendre de l’avion. Du coup, j’aurais dû dormir à Cannes : hôtels surbookés, et nuits à prix d’or!

Y’a une justice …

EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire