Comprendre le design d’Aéroville, à un mois de l’ouverture. Voir toutes les enseignes (plus de 200 !)

Au début de la visite. Valérie Britay est la troisième, à partir de la gauche (non! de la droite!)

Jeudi dernier, Valérie Britay, directeur général des centres commerciaux France d’Unibail Rodamco (le promoteur d’Aéroville) avait invité plein de (vrais) journalistes (et RoissyMail) pour faire une visite du chantier du Centre commercial, sous le signe du “design” (design! @Loïc…), en présence d’Olivier Saguez, président de l’agence éponyme, qui a conçu pour Aéroville le “voyage shopping en Première classe”.

Lisez les explications du designer Saguez

Ce fut un grand moment de découverte du chantier, qui a pris de l’ampleur depuis ma dernière visite, car on est à un mois de l’ouverture et je peux vous dire que c’est pire qu’une ruche!  Finitions du second œuvre, aménagement des boutiques, des cinémas et des 19 restaurants ! C’est plus qu’impressionnant !

Et encore, ça c'est "rien"...

Ce matin-là, les policiers de la PAF essayaient vainement de faire régner l’ordre aux abords  du chantier, tellement il y a de voitures, fourgonnettes et camions qui DOIVENT se garer à proximité (mais il n’y a pas assez de place). La fourrière est même passée …

A l'extérieur (© Jean-Philippe Mesguen.)
Elodie Arcayna et François Asensi

La visite, à l’image du bâtiment,  fut passionnante, de même que les commentaires d’Olivier Saguez. En plus, j’ai pu voir (en vrai!) la directrice du Centre commercial, la (très) charmante Elodie Arcayna, (qui m’ a piqué ma secrétaire, ça c’est pas charmant du tout , grr  !!!) qui était auparavant directrice des 4 Temps à la Défense (au passage, Aéroville sera le 3ème plus grand centre commercial d’Unibail, après les 4 Temps et La Part Dieu à Lyon.

Le bâtiment est de plus en plus beau à l’extérieur. Et on a appris, Saguez dixit, qu’il n’y aura pas d’autres enseignes visibles que celle d’Aéroville à l’extérieur, ce qui, esthétiquement, n’est pas plus mal.

C’est vraiment une grosse opération, qui va donner, directement ou indirectement, du boulot et des emplois dans la région (il faut prendre tout en compte…). Il parait (j’ai pas suivi), que le forum “emploi Aéroville” de Goussainville, qui s’est tenu le 5 septembre, a connu un gros succès (5000 visiteurs, à ce qu’on dit).  Tout cela est bien !

Le futur "Africa Lodge" n'est pas pour me déplaire... © L’Autre image

Était présente aussi la maire de Villepinte, Nelly Roland, qui m’ a promis une interview (ça va chauffer, aux municipales).

Une des boutiques, dont l'agencement est bien avancé. Je ne connaissais même pas.... Cliquez sur la foto...

A mi-parcours, le maire de Tremblay (la commune sur laquelle est situé l’essentiel du Centre commercial, le reste étant sur Roissy-en-France) , François Asensi a rejoint le groupe, avec son 1er adjoint, Mathieu Montes. Salutations glaciales avec Nelly Rolland …

Cliquez pour voir TOUTES les enseignes !

Vous trouverez dans ce document toutes les explications “design“, ainsi que la liste de toutes les enseignes (plus de 200, j’y croyais pas…), document super bien fait.

Et la circulation?

Bon, on a hâte (et pas que moi, l’ouverture d’Aéroville passionne les gens et particulièrement vous, chers lecteurs, à voir les statistiques de lecture dès qu’on évoque le sujet…).  Mais avec une grande inquiétude : avec 4600 places de parking, et 12 millions de visiteurs (chiffre confirmé par Valérie Britay) en rythme de croisière, j’ai beau me poser la question (et depuis longtemps), je n’arrive pas à croire que les accès à CDG et à ses environs, déjà thrombosés, permettront les flux…  Je souhaite me tromper…

Ça serait le rêve... (© Jean-Philippe Mesguen)

En tout cas, je redis que (à part ça) que c’est un équipement magnifique (au quel je ne croyais pas au début…) , qui va encore, avec d’autres, contribuer au rayonnement du Grand Roissy !

EV

Le visuel d'Aéroville sur la prochaine carte du Grand Roissy (presque finie!)
Partagez cet article

4 réflexions au sujet de “Comprendre le design d’Aéroville, à un mois de l’ouverture. Voir toutes les enseignes (plus de 200 !)”

  1. Dommage qu’il ne soit nullement mentionné les désagréments et problèmes de circulation kafkaïens générés par ce « chantier » qui impacte directement les professionnels du Fret, les empêchant même de rendre visite à leurs clients situés dans le village fret en zone Cargo 4.
    Parti prit ou œillères ?
    Christine / Commercial compagnie aérienne

    Répondre
    • je ne sais pas s’il ya de “faux” journalistes, mais il y en a beaucoup de mauvais, et qui ne font pas le job. Ok pour en parler, mais faut vous identifier, c’est la moindre des choses

Laisser un commentaire