Le Triangle de Gonesse vu de haut

Cliquez pour voir le nouveau document

Hier, l’EPA Plaine de France et la ville de Gonesse ont organisé une visite du Triangle de Gonesse à l’attention des journalistes. Original, une nacelle avait été louée pour pouvoir mieux apprécier la situation des futurs aménagements, dont Europa City. Damien Robert, DG de l’EPA était de la partie.

On est donc tous montés, à tour de rôle, à une dizaine de mètres de hauteur, en plein champs. Alexandre MAIKOVSKY, directeur du projet à l’EPA donNait les explications, documents à la main.

Ça valait le coup d’œil, surtout pour les journalistes qui ne connaissaient pas bien le secteur. On voyait bien l’aéroport du Bourget, et, plus loin, la tour Eiffel, le Sacré-Cœur , la Défense…

J’ai pris pour vous ces fotos, malgré mon vertige…

A été diffusé un document synthétique sur l’ensemble du projet. Très complet: vous le trouverez en cliquant sur l’image.

EV

<


Le triangle de Gonesse en mode seduction par vonews95

Voyez le beau reportage d’Angélique Boilet, de VO News

Une partie du "Carré agricole"
Partagez cet article

2 réflexions au sujet de “Le Triangle de Gonesse vu de haut”

  1. Bonjour Monsieur VEILLON,

    Je reviens vers vous pour commenter le projet du Triangle de Gonesse qui est évidemment catastrophique pour l’agriculture. 250 ha vont être consommés inutilement.
    De l’autre côté de l’A1 se trouve le site PSA Aulnay sous Bois qui va devenir une grande friche industrielle tout comme la zone GARONOR. Pour quoi ne pas réaménager ces sites (prochainement) sinistrés ou condamnés?
    Quant au projet en lui-même, il prévoit une nouvelle zone d’habitat et de commerce.
    Y a t’il une nécessité de tout cela dans ce secteur? Une piste de ski indoor est-ce vraiment sérieux?

    La volonté des élus d’artificialiser à tout prix me laisse perplexe. L’an dernier, la ville de Gonesse voulait Roland Garros; il y a deux ans un circuit automobile!
    Quelle logique?

    Par ailleurs, je vous suggère de vous intéresser au fameux “Carré agricole” (soit disant à préserver)qui est mis en avant par l’EPA et la commune de Gonesse comme un territoire “sacré”.
    Où se trouve t’il réellement? Il se situe en grande partie sur la commune de Roissy en France. Les élus de Gonesse ont-ils la maitrise des règles d’urbanisme sur la commune de Roissy?
    Par ailleurs, qui détient les plus grosses surfaces de ce Carré Agricole? Le groupe AXA (plus de 120 ha), l’AFTRP une 20 ha…

    Et encore mieux, ce secteur de Gonesse est en ZAD.

    Quel est l’espace réservé aux agriculteurs?

    Ne prendrait-on les agriculteurs de Gonesse pour des c..s?

    Avec mes plus sincères salutations.

    Xavier DELMOTTE

    Répondre
    • Bonjour M. Delmotte,

      Et merci pour ce commentaire. Au titre d’agriculteur à Chennevières-lès-Louvres (mais je crois savoir que vous cultivez aussi à Gonesse), mais aussi d’expert foncier, vos avis sont bien légitimes.

      Quelques précisions au préalable : ce n’est pas Gonesse qui voulait faire un circuit auto, mais le député maire de Sarcelles. Je vous accorde que ce n’était pas la plus belle idée qu’il ait pu avoir. A ma connaissance, Garonor ne deviendra pas prochainement une friche industrielle. Au contraire, le propriétaire (Foncière des Régions) poursuit un plan de redéploiement du site.

      Sur le fond, je suis bien d’accord avec vous : plus l’urbanisation du secteur (pas seulement à Gonesse…) s’intensifie, plus “on” parle de défendre l’agriculture … De ce point de vue, effectivement, “on” prend les agriculteurs pour des c..s.

      Cela étant dit, l’urbanisation de la région autour de Roissy était inéluctable. On peut même dire que, s’il y avait eu une “gouvernance” locale efficiente, les choses seraient même allées plus vite. Et bien sûr au détriment des terres agricoles, dont vous savez mieux que moi la grande qualité. Je me permets de vous renvoyer sur un vieil article de Bénéfice.net, que j’avais remis en ligne récemment (à revoir ici). J’avais interrogé le regretté M. Boisseau qui, en évoquant les expropriations, avait souhaité qu’on évite la politique de “la feuille d’artichaut”.

      S’agissant du projet “Triangle de Gonesse” et singulièrement d’Europa city (la “piste de ski…”), on peut évidemment se poser la question de l’opportunité de cette urbanisation. Personnellement je pense que ce projet va “tirer” le secteur vers le haut et, incontestablement, apportera beaucoup d’emploi et de revenus divers dans la région, qui en a bien besoin. L’option du site de PSA a été effectivement envisagée par certains, mais n’a jamais été retenue: trop compliquée et Aulnay privilégie une reconversion logistique, à défaut d’industrielle.
      Je suppose, en tout cas j’espère, mais vous savez ça mieux que moi, que les expropriations à venir prendront en compte correctement les intérêts des paysans, sur le plan financier.
      Sur le “Carré agricole” (expression qui sent la com’), effectivement une partie est située à Roissy-en-France, où il était prévu une urbanisation partielle (30 ha) sur ce que la CA Roissy Porte de France appelle le “Trapèze” (décidément ! Triangle, Carré, Trapèze…). Je crois savoir que, dans les discussions en cours avec la région (le SDRIF arrive bientôt) ce Trapèze ne se fera pas. Dès la semaine prochaine, je me renseignerai davantage pour situer exactement les espaces agricoles qui ne seront pas touchés et je reviendrai vers vous (bien que je sois sûr que vous pouvez vous-même avoir ces informations).

      D’une manière générale, même si on note des progrès), on n’entend guère, publiquement du moins, la voix des agriculteurs, et c’est bien dommage.
      C’est pour ça que j’ai apprécié particulièrement votre commentaire.

      Bien à vous et au plaisir.

      EV

Laisser un commentaire