Les habitants de Saint-Pathus ont manifesté pour un rond-point au carrefour RN30/RD9E

Ça se passe  comme ça en France. Pour se faire entendre, faut croire qu’il faille bloquer… Bloquer quelque chose, mais surtout quelqu’un. Comme ça marche quasiment à chaque fois, c’est devenu un sport national…

Voici l'intersection tueuse. Saint-Pathus est à droite

On espère que ça va marcher pour les habitants de Saint-Pathus (77) et des deux communes voisines concernées, Le Plessis-Belleville et Lagny-le-Sec (60). Samedi dernier, à l’appel du maire (DVG) de Saint-Pathus, M. Pinturier et du conseil municipal, les citoyens étaient appelés à participer à un blocage (plutôt symbolique et bon enfant, à entendre les échos) pour demander qu’enfin, un rond point soit aménagé au carrefour de la RN30 et de la RD9E, situé à la sortie de la ville, mais dans le 60. Selon le maire, un vingtaine de morts sur ce site en 30 ans, sans compter les autres accidents, y compris seulement matériels. Cela fait 15 ans que les élus réclament des mesures et notamment ce fameux rond point. Mais comme les choses sont compliquées (elles impliquent 2 départements et 2 régions…), rien n’avance… D’où la manif’ de samedi et la pétition mis en ligne via le site (toujours bien tenu à jour) de la commune. C’est à voir ici.Les élus et les habitants attendent les réactions de l’État, suite à leurs courrier.

Ah, oui, c’est vrai on a un Etat, non ?

EV

Le maire et ses adjoints, avec la population
Partagez cet article

Laisser un commentaire