Paternotte relaxé par la cour d’appel de Versailles

Voici une décision qui met un terme à quelques 10 ans d’enquêtes et de procédures à l’encontre de Yanick Paternotte, maire de Sannois (95) et ex-député (UMP) du Val d’Oise. Condamné en 1ère instance par le tribunal correctionnel (revoir ici), il avait fait appel et il avait de quoi se faire du souci : le procureur avait requis une condamnation plus sévère (revoir ici).

On peut dire qu’il s’en est bien tiré: dans son jugement rendu le 29 janvier, la cour l’a relaxé au motif que l’état de faiblesse de la vieille dame (aujourd’hui décédée), qui lui avait donné un bien immobilier, n’avait pas pu être prouvé. Le doute bénéficiant à l’accusé ( qui est normal), les charges ont été abandonnées.

On sait ce que je pense de cette histoire, et je continue à le penser. Je ne ME suis jamais exprimé sur sa possible culpabilité, mais j’ai toujours dit qu’il était indigne, de la part d’un élu, maire de la ville de surcroit, d’accepter quoi que ce soit et a fortiori une maison de la part de quiconque. Et je le redis. On va voir ce que les électeurs de Sannois en pensent.  EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire