Une vidéo rafraichissante: “we are happy from Cotonou”. Incroyable buzz mondial de “Happy” de Pharrel Williams

Chers lecteurs. En cette fin de  dimanche ensoleillé, “chaud” et paisible en région parisienne (pensées aux victimes de la tempête Ulla, décidément moins sexy qu’avant), pour ceux que ne connaissent pas encore, voyez, voyez à tout prix cette vidéo, qui fait partie des 240 et plus adaptations du tube mondial “Happy” de l’artiste américain Pharrel Williams,mal connu (en tout cas de moi) en France, malgré tous ses succès, couronné par plusieurs Grammy Awards.

Sa chanson “Happy” a fait le buzz sur le web mondial et reprise par de nombreux réalisateurs mondiaux. Voyez cette “plateforme” sur le web, et les centaines d’adaptation du tube. Prenez le temps, en cette fin de dimanche, d’aller picorer certaines d’entre elles. Un article de Jeune Afrique en montre une série (Tunis est bien), mais sur la plateforme, j’ai vu aussi Osaka, Rouen, Monaco, Antananarivo (je vous conseille), Cape Town (une école de cuisine magnifique), Marrakech etc. toutes sont super. Voyez les paroles de la chanson ici (la traduction en français n’est pas terrible, mais c pas grave).

Mais le clip de Cotonou, salué par Jeune Afrique (qui a fait une bonne sélection, voyez en cliquant celle de Tunis) ) est à mon avis la meilleure (j’ai pas pu tout voir celles du monde entier). Vous y verrez, si vous regardez un peu toutes les autres, que le rythme de danse des Africains, et singulièrement des Cotonois (habitants de la plus grande ville du Bénin, pour les nuls…) est … unique. Les gènes ? Les souches ? Oh là là ! Que les bobos Blancs (je n’ose évoquer leurs frères objectifs de couleur…), en ces temps ridicules en France viennent danser un peu, pour voir… avant de me faire un procès en sorcellerie pour je ne sais quel délit raciste que j’aurais commis en écrivant ça. Je vois bien ça devant un tribunal…

Le film a été réalisé par un gars que je ne connais pas (mais que je meurs d’envie de connaitre), Stéphane Brabant. On y voit plein de gens sympathiques, plein de plans sur des lieux agréables de Cotonou : port de pêche, plusieurs bars (que je connais), cercle hippique (où j’ai eu, dans l’temps, mon super Sylvano, snif, salut à ta mémoire, cher cheval, tu étais le meilleur des chevaux de Cot), des ZEM (taxi motos, pas emmerdés par les taxis parisiens), la Cave à Vin d’Akpakpa, des collégiens, des vendeurs et des vendeuses, un avion qui atterrit  sur l’aéroport de Cadjehoun, (près de chez moi là-bas) et… même des Blanches qui dansent bien, comme des Africaines (enfin presque). Voyez les noms des acteurs ici .

A quand un “we are happy from Roissy”?  Chers élus (Asensi, Renaud, Toulouse, Vaillant, Blazy, Gatignon, Alba, etc. Présidents de Conseils généraux, chers chefs de grandes entreprises , ADP, Air France Fedex, WFS, groupes hôteliers,  etc, de petites (dont moi), trouvons un bon réalisateur, mutualisons les moyens (ensemble ça fera pas cher) et faisons-le (ça ne tombe pas dans les comptes de campagne) ? Ça fera une promo formidable de la région aéroportuaire dans le monde entier, et ça fera du bien à tout le monde. J’ai presque (non, j’ai) le scenario en tête…

Merci à Régis de me l’avoir fait connaitre.

EV (Béninois blanc…)

Partagez cet article

3 réflexions au sujet de “Une vidéo rafraichissante: “we are happy from Cotonou”. Incroyable buzz mondial de “Happy” de Pharrel Williams”

  1. Bonsoir Eric, un grand merci pour cet article, ça me touche vraiment et si cela a pu vous rappeler le Benin de façon positive, c’est génial ! Pour le Happy Roissy, suis partant comme réalisateur, pensez-y !! Allez bonsoir et a très vite dans de nouvelles aventures happiness…

    Répondre

Laisser un commentaire