J’étais au meeting d’Alain Louis. J’en suis ressorti impressionné. “Sexy dimanche”?

Accueil charmant au "Diamant Vert"

Dans le maelstrom goussainvillois, les choses sont par définition bien compliquées. J’ai essayé d’y voir clair, mais ce n’est pas facile. Il y avait meeting d’Alain Louis, jeudi soir. Je n’avais pas prévu d’y aller (quand je ne suis pas au bureau, je suis comme Luc Broussy, parisien (mais dans le 20ème…), mais je me suis dit: faut que j’aille voir, pour “sentir”…  J’y suis donc allé, à 20H, dans la salle de réception du “Diamant Vert“, dans une des ZAE de Gouss. Arrivé un peu (10 mn)  en retard (problèmes pour se garer, j’ai été bloqué en sortant… mais que fait la police municipale, absente) , il y avait déjà beaucoup de monde. Belle salle, que je ne connaissais pas.  Plusieurs personnes me saluent  (je suis une vraie star ), du genre “Mr Veillon I presume“. Mon ego va bien…. Dont Abdelaziz Hamida, un natif de Gouss’ que j”ai connu sur un FB d’un drôle de gars qui a pollué la campagne de Gouss d’une manière anonyme sur FB. Celui-ci (le drôle de gars, et pas Abdelaziz, précision...) a fait une “campagne” vraiment déloyale, genre “j’organise le débat”, sans dire qu’il était, en faveur de Luc Broussy, mais ça se voyait, pour les initiés… J’ai juré que je le démasquerais … J’ai eu, hier soir, une excellente discussion avec Abdelaziz. Je pense qu’on fera une suite sur RM. J’ai eu aussi une très bonne discussion avec Rubens Thelisma, un colistier d’André-Yannick Owona, le candidat UDI.

[easyrotator]erc_31_1395467552[/easyrotator]

M. Toumazet, ancien maire de Goussainville et Alain Louis

Je salue d’emblée l’ancien maire (PCF) M. Toumazet, que je connais depuis longtemps, et dont j’apprécie la largesse de vue (il est resté, m’a-t-il dit,un lecteur assidu de RoissyMail) et le style, toujours agréable, j’étais content.  Vu le maire-candidat Alain Louis, un peu surpris de me voir, mais satisfait j’imagine. En attendant le début du meeting ( vers 21h, les gens arrivaient encore), je scrute la salle et prend des fotos, y compris avec les girls de l’accueil. L’ambiance est coole, les participants sociologiquement à l’image de Gouss, mais je ne sens pas de “communautarisme”: les gens sont souriants, patients, bien dans leurs baskets, leurs voiles musulmans, leurs tenues indo-pakistanaises ou leurs costume-cravate (et même des tenues… “normales”, oui, oui) : ça me plait. En plus y’a plein de belles femmes (Louis “sexy demain“? )  Je prends un tract du maire candidat  (à voir ici), dans lequel je vois qu’il  reproduit un vieil article du Parisien 95, montrant Blazy  critiquant sur le même plan Broussy (qui était son rival alors) et  l’incroyable Geoffroy Didier, éphémère candidat UMP aux cantonales, (qui s’était fait banané correctement) . Il reprochait aux deux de ne pas habiter là où ils font de la politique.  Bonjour l’ambiance… C’est de bonne guerre,  mais si on interdisait de faire de la politique à tous ceux qui n’habitent pas effectivement la commune, il n’y aurait plus grand monde… Le meeting  commence enfin. Je compte près de 600 personnes. Crainte : j’apprends que le maire parlera après nombre de ses colistiers… Je suis mal, je sais que je ne pourrai plus aller, de toute façon, au meeting de Jabut à Dammartin, qui se tenait en même temps.

C’est Badr Slassi, adjoint au maire et, je l’apprends, directeur de campagne d’Alain Louis,  qui ouvre le bal. Je ne le connais pas personnellement mais je ne l’aime pas et je sais pourquoi. Lui aussi j’imagine car on s’est croisé froidement. Cela étant dit, j’ai été scotché par son talent oratoire. Discours d’introduction impeccable, sans  note (et sans prompter…) sur la forme, bien ordonné, clair, convaincant … En plus c’est un beau gars, charmeur… Je commence à comprendre plein de choses…

Le tract du soir: cliquez pour voir le recto

Il passe la parole à l’un des colistiers d’Alain Louis. Alliance oblige, c’est l’actuel adjoint communiste Chiabodo qui cause en premier . Celui-ci dit qu’il va respecter les 5 minutes de paroles prévues et que, pour cela, il va lire son intervention. Du coup il nous fait une logorrhée néo-stalinienne comme il y a longtemps que je n’en avais entendu. Pénible et plus long que l’intervention “a capella” de Slassi, qui avait duré 10 mn…. Je fais un clin d’œil à M. Toumazet, qui me rend un sourire prudent…

Après, une autre adjointe prend la parole… Y’en aura d’autres… Ça suffit pour moi, je salue le maire, lui demande de m’envoyer son discours (ce qu’il fera le lendemain matin, le lire ici)  et me casse vers le Petit Paris.

Tout ça pour vous dire :

une fois rentré, je me reconnecte (je ne suis pas encore accro aux mails I phone) et je vois quoi ? Ça :

“Re facebooké” sur sa pagepar David Ulger, ex adjoint d’Alain Louis, “chargé” des affaires économiques (je peux vous dire qu’il n’a pas fait grand chose), d’origine turque, mais honteux  voyez ça ici, c’est fendart (cherche pas David, j’ai gardé tous nos échanges mails qui ont suivi).

Avec cette mention de ce “rappeur”, un certain Hamidou quelque chose (voyez son FB, il sera content et en parlera à ces copains, ziva !)

Hmmmm on a bien manger au rasemblement de Alain Louis XVI c’était bon maintenant dimanche on va voter Luc Broussy #generationengager” (sic)

Ça ne vole pas haut…

“Génération engager” (à voir ici), sorte d’association plus ou moins ethnique bizarre, qui avait présenté une liste au 1er tour en 2009, et avait marchandé sa place dans la liste socialiste, contre  l’ancien maire Casula, ancien amant d’Elisabeth Hermanville (UMP) qui avait fait perdre son ex ami par vengeance (et qui avait réussi). Cette “Génération” est aujourd’hui éclatée.

A propos de Broussy. J’ai trouvé, tout au long de la campagne (et même avant), une nervosité, pour ne pas dire plus de sa part, et le post évoqué de son colistier Ulger m’a encore conforté dans cette “sensation”.  Broussy est incontestablement quelqu’un d’intelligent, ambitieux (ce n’est pas un défaut en politique), “social démocrate”, entrepreneur, tout cela me va bien (on n’a pas beaucoup d’élus locaux de bon niveau). Mais il est cassant (un peu comme il parle), sûr de lui (dans le mauvais sens du terme), colérique (genre enfant gâté qui tape des pieds quand il n’a pas ce qu’il veut…) et à un côte “calculateur parisien”, comme me l’avait dit Cécile Madura, ex élue (1ère adjointe d’Alain Louis) , au moment où Broussy est rentré en politique à Gouss'(elle est aujourd’hui dans son équipe, après avoir dit pis que pendre sur lui, vous pouvez me croire).

Je n’avais pas de pronostic sur Gouss, et je n’en ai toujours pas (il y a 5 listes: Louis donc, Broussy, Hermanville (UMP) et Crédeville (FN) A-T Owona (UDI). Mais, réflexion faite, si je votais à Gouss’, je voterais pour Alain Louis. Plus rassembleur, pour faire court…   Voyez ci-dessous  ce bon reportage de VO News, qui présente tous les candidats EV

Partagez cet article

3 réflexions au sujet de “J’étais au meeting d’Alain Louis. J’en suis ressorti impressionné. “Sexy dimanche”?”

  1. Alors , Broussy se maintient… Nous aurons quatre listes .
    Je n’appreccie guére ce garçon , mais là il a pété les plombs
    Il va se griller …
    A moins d’un accord avec Blazy pour qu’il lui laisse sa place de député

    Répondre
    • C’est ce que j’ai écrit (grillé) sur ma page Facebook. Cela confirme mes commentaires sur lui. Hermanville devrait être maire d’autant plus facilement que nombre d’électeurs FN voteront pour elle…

Laisser un commentaire