4 réflexions au sujet de “Naccouchement”

  1. Je n’accuse pas que les journalistes. Nous avons une amie commune qui est la preuve que la politique peut être une chose propre. Mais je n’oublierai jamais le ‘la France à peur’ de Roger Gicquel.
    Pour exemple à propos de cette dernière élection, j’ai en mémoire un reportage sur France Info d’un petit village qui a voté massivement pour le FN. Une brave dame à qui on demandais pourquoi elle avait voté FN alors qu’il n’y avait aucun étranger, ni dans le village ni à proximité avait répondu : “avec tout ce qu’on entend …” Les médias n’informent plus, ils grossissent le trait pour toujours plus de scandale et toujours plus d’audience. Ont-ils conscience des conséquences ? On est quand même dans un pays où la maitresse (présumée : présomption d’innocence oblige) du Président de la république éclipse un conflit aussi long que meurtrier en Syrie.

    Répondre
  2. Comment s’étonner du résultat de ce vote. La classe politique se décridibilise et le FN brosse les râleurs dans le sens du poil. Avec en plus des médias (mes excuses à Eric) qui passent leur temps à se moquer des politiques (qui le méritent parfois). La plupart des journalistes sont souvent les meilleurs caricaturistes. Aucun qui ne parle de Ségolène Royal ou de François Bayrou sans rigoler, qui compare Hollande à in flamby, qui balancent des commentaires cinglants à chaque décision. Mes préférés dans le “ça marchera pas …” sont Lenglet, Apatie et Pernaud.
    On a le retour qu’on mérite. Est-ce qu’il nous faudra 5 ans de présidence de Marine Le Pen pour comprendre ? Je risque de pouvoir m’en sortir : je suis Français d’origine … mais non, je suis belge … M****.

    Répondre
    • Eh,eh, rires. Une précision : je passe mon temps à “défendre” la politique et à “promouvoir” les élus de notre région qui font du bon boulot. Y’en a pas beaucoup, mais y’en a. Je ne suis pas “journaliste”, mais observateur. Je suis d’accord avec vous, s’agissant des journalistes (sauf exceptions, je pense à un Bourdin) globalement ils vont à la soupe, et sont tout aussi globalement mauvais professionnellement. Mais en aucun cas le responsabilité de la victoire du FN ne peut leur être imputée. C’est bien à la “classe politique”, toutes orientations (y’en a t-il d’abord?) qu’il faut l’imputer. Merci pour votre intérêt.

Laisser un commentaire