Europa City : fâché, Blazy a écrit à Stéphane Troussel et à Bruno Beschizza, maire d’Aulnay

Jean-Pierre Blazy, député, maire de Gonesse

Regrettable, caricature, initiative inopportune, maladroite, choquante, inacceptable, injuste, inamicale... ” Le ton est dur  dans les lettres que Jean-Pierre Blazy, député (PS), maire de Gonesse, a envoyées au président (PS) du Conseil général de Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel et à son collègue et voisin Bruno Beschizza, maire (UMP) d’Aulnay-sous-Bois. Ces missives (missiles? ) font suite d’une part au “vœu” adopté à la va-vite à la fin d’une séance du Conseil général 93 (revoir la video ici, en fin de séance) , “contre” le projet Europa City. C’était le 18 septembre, juste avant la “manif’ ” contre Europa City à Gonesse les 20 et 21 septembre. Et d’autre part, les déclarations sur place de Bruno Bechizza, hostile au projet.

Copie de la lettre à Stéphane Troussel a été envoyée à tous les conseillers généraux du 93, au président du Conseil régional, aux préfets 95 et 93. Autant dire que Blazy est fâché et veut que ça se sache. Aux deux, il rappelle dans les lettres l’ancienneté (plus de 20 ans) des projets d’aménagement du Triangle de Gonesse et défend, à l’intérieur de celui-ci le projet Europa City. Et aussi, non sans malice, s’agissant de l’argument “terres agricoles” que “en dépit du fait qu’il s’agit d’un territoire céréalier séculaire, nous n’oublions pas que l’agriculture intensive céréalière s’avère polluante à bien des égards“. Puis rappelle ensuite que “certains agriculteurs eux mêmes ont contribué à vendre depuis longtemps les parcelles concernées. En 1991, 28 ventes ont été réalisées au bénéfice du groupe AXA, dont 11 liées à des agriculteurs locaux”.

A son camarade Stéphane Troussel, le député affirme que son “vœu est d’autant plus inacceptable qu’il contredit notre appartenance commune au sein du territoire de l’EPA Plaine de France”. Ceci après lui avoir fait remarqué que “si vous avez personnellement reçu le 16 janvier dernier M. Vianney Mulliez, président du groupe Auchan, ce n’est certainement pas pour lui faire part de votre opposition au projet”. Et v’lan !

Au maire d’Aulnay, le député rappelle qu’en 2013 avait été créée (avec l’ancien maire Gérard Ségura) une Entente entre leurs deux conseils municipaux afin de travailler en commun sur le devenir du site PSA et que Gonesse avait soutenu Aulnay pour l’implantation du Centre de Maintenance de la ligne 17 du Grand Paris Express, initialement prévu sur le Triangle de Gonesse.

Aux deux, le maire de Gonesse demande, en fin de lettre,” des explications indispensables et surtout la révision de cette posture à la fois inopportune, injuste et inamicale”. Fermez-l’ban !

Vous pourrez lire les lettres ici (Troussel) et là (Beschizza)

Asensi dubitatif

On ne pourra pas en vouloir à J-P Blazy de réagir. Toutefois je pense, comme il dit si bien, que ce sont des “postures” plus qu’autre chose, qui ne valaient peut-être pas d’être ainsi mises autant en valeur.

Un mot sur la position de François Asensi, député (FG), maire de Tremblay-en-France (un poids lourd politique dans le Grand Roissy). Il était prévu qu’il participerait à un “atelier” de mes P’tits Loup, l’autre dimanche à leur manifestation (qui a été un bide comme chacun sait). Mais il n’est pas venu…  Je l’ai appelé hier pour bien comprendre sa position, d’autant que le bruit court que ce serait lui qui serait à l’origine du vœu du Conseil général. Ce qui est complétement faux, je le sais bien.  Sur le fond, Asensi est plutôt dubitatif sur le projet Europa City, mais sans se joindre vraiment aux “arguments” développé par mes P’tits Loup et par le “voeu”. Il pense que le projet semble démesuré et qu’il y a certainement d’autres priorités en matière d’aménagement. Sans plus… EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire