Alexandre Simonnot (FN 95): “le jeu est très ouvert, et nous en sommes ravis !”

Alexandre Simonnot, secrétaire départemental du Front national dans le Val d'Oise

Comme partout en France (intentions de vote de 30% (on en est à 33% depuis que j’ai mis en ligne cet article) , du jamais vu pour ce type d’élection), le Front national est en forme dans le Val d’Oise pour les élections départementales. Il peut même emporter quelques cantons. Ce serait une première. Nous avons demandé à Alexandre Simonnot, ses impressions. A 37 ans, natif de Taverny (95) où il est conseiller municipal d’opposition, il dirige la fédération du FN depuis 2010. Il a adhéré au parti en 1992, à l’âge de 14 ans : “j’ai été à l’époque le plus jeune adhérent de France”, m’a t-il précisé. Contrairement à ce que je pensais, il n’est pas “permanent” au  FN, mais bénévole, tout en menant son métier de délégué (ou visiteur) médical. Nous l’avions rencontré l’an passé, à Gonesse, lorsque  Marine Le Pen était venue soutenir la liste “RBM” de Karim Ouchikh (revoir ici). L’interview s’est bien passée au tél, ce matin:  pas de langue de bois, pas de “réponse à tout”. Il  l’a relue et validé, comme ça se fait d’habitude. EV

Pas besoin d'être diabolisé, moi. Je suis DÉJÀ le diable (Sheitan, coucou Ilham)

Avertissement: depuis cette montée en puissance du FN, il ne se passe pas un jour, dans les vrais médias nationaux et singulièrement à la télé, sans qu’un dirigeant de ce parti ne soit invité par les vrais journalistes (ce matin encore avec Philippot sur BFMTV, pendant que je faisais l’ITW de Simonnot au tél.)  Mais publier  cette interview dans un média de proximité comme l’est Roissymail est plus… plutôt moins “banal”. J’attends de pied ferme ceux qui, d’aventure, réagiraient en me traitant de “facho” (à l’image d’un Luc Broussy, conseiller général (PS) du canton de Goussainville qui, une fois de plus, sur son Facebook, a traité Roissymail d’ “organe officiel de l’UMP et du FN” (sic et MDR), après m’avoir traité, pêle-mêle, de mémoire, de misogyne (moi ??!), raciste (évidemment) et d’alcoolique (bon c’est  vrai que je carbure trop sur le visky, mais c’est moins cher que la coke des bobos de gauche et ça rapporte des sous à la Sécu ) : je saurai leur répondre, et ça va chauffer.

Voici l’interview :

RoissyMail : C’est la première fois que le FN présente des candidats dans tous les cantons du Val d’Oise. Est-ce révélateur ?

Alexandre Simonnot : A ma connaissance, (je suis responsable de la fédération du Val d’Oise depuis 2010), nous avons toujours présenté des candidats dans tous les cantons.  Il est vrai, mais je suppose que c’est également vrai pour les autres partis, ces élections sont un peu plus compliquées, dans la mesure où le renouvellement est complet et qu’il faut présenter 4 candidats. Mais nous n’avons eu aucun mal. Nous totalisons à ce jour 700 adhérents contre 90 en 2010 !

RM : Pensez-vous que vous pourrez en emporter certains et si oui, lesquels ?

AS : Oui, on peut l’emporter dans plusieurs cantons. Mais vous comprendrez que je ne donne pas les noms. Si je le faisais, ça aiguiserait l’attitude des candidats adverses, et ça pourrait décourager nos propres candidats ailleurs. Ce que je peux vous dire, c’est que le jeu est très ouvert, et nous en sommes ravis !

RM : Comment expliquez-vous l’engouement des électeurs pour le FN ? Celui-ci vous semble-t-il définitivement « dédiabolisé » ?

AS : Je n’ai jamais pensé que nous avions été « diabolisés ». Que s’est-il passé ? Depuis des dizaines d’années, le Front national dénonce l’insécurité, l’immigration massive et donc excessive, les dérives de l’Union européenne, entre autres maux. Les gens ne nous écoutant pas plus que ça, on pouvait paraitre comme marginalisés.  Mais, on le voit bien, ces maux sont devenus palpables par tous, ils ont vu l’UMPS à « l’œuvre », en fait ne rien faire. Et il y a quasiment un scandale par jour (sans parler des Cahuzac ou autres Thevenoud). Et c’est normal, qu’au bout d’un certain temps, les gens se disent « le FN doit avoir raison, on va l’essayer ». D’autant que nous avons un langage clair (écoutez Marine Le Pen ou Florian Philippot…) alors que tous les autres s’expriment d’une manière incompréhensible, et pour cause…

RM : je voulais évoquer, s’agissant de « diabolisation », les origines idéologiques du FN, les « petites phrases » de J-M Le Pen (le « détail », entre autres, ce n’était pas rien) …

AS : Tout cela a été monté en épingle. Quand Jacques Chirac évoquait « le bruit et les odeurs », personne ne l’a traité de raciste … Un autre exemple : voici une vingtaine d’années, vous devez le savoir, J-M Le Pen avait déclaré, s’agissant d’immigration, qu’il y avait davantage de médecins togolais en région parisienne que dans tout le Togo ! Tout le monde avait hurlé. Trois ou quatre ans plus tard, Dominique Strauss-Kahn déclarait la même chose s’agissant des médecins du Bénin en Ile-de-France, et personne n’a rien dit… Et rappelons-nous Carpentras…

RM : Donnerez-vous des consignes de vote au cas où certains de vos candidats soient éliminés au premier tour ?

AS : On fera comme d’habitude, c’est-à-dire laisser entière liberté à nos électeurs. Ils sont assez grands pour savoir ce qu’ils ont à faire. Cela étant dit, il n’est pas impossible, comme le FN l’avait fait pour une dizaine de députés au deuxième tour des législatives, que l’on appelle à battre tel ou tel candidat qui aurait été particulièrement insultant vis-à-vis de notre mouvement. Ce sera la décision de Marine Le Pen.

RM : Que reprochez-vous à la majorité sortante du Conseil général ?

AS : J’ai envie de vous répondre tout de suite : les routes du Val d’Oise sont un état « dégueulasse ». Il ne s’agit pas des conseils généraux dans ce cas, mais quand je vais en voiture de Roissy à Paris, j’ai honte de voir la saleté, les paysages délabrés tout au long des autoroutes. Quelle image de la France donne-t-on ainsi aux visiteurs étrangers qui arrivent chez nous ! Mais c’est pareil pour la majeure partie des routes du Val d’Oise.

Concernant la majorité sortante du Conseil général, les impôts ont continué à augmenter, doucement, mais sûrement. On n’a pas mis en place les contrôles pourtant nécessaires pour faire la chasse aux frondeurs aux aides sociales (RSA et autres) et dieu sait s’il y en a, ça représente de fortes sommes. Et puis les dépenses de fonctionnement sont trop élevées en général. Par exemple, il y trop de fonctionnaires. Si les dépenses étaient mieux gérées, on pourrait dégager beaucoup plus d’argent pour aider ceux qui, au niveau des compétences du département, en ont le plus besoin, je veux parler des personnes âgées en difficulté (il y en a de plus en plus) et les handicapés.

RM : Avez-vous une position sur le projet d’Europa City à Gonesse et d’une manière plus générale, comment considérez-vous le Grand Roissy?

AS : D’une manière générale, je n’ai rien contre les grands équipements. Mais il y déjà beaucoup de centres commerciaux ans cette région et les commerces de proximités en souffrent, c’est indéniable.

RM : soit, mais Europa City, ce n’est pas que ça, c’est surtout  un grand projet autour de la culture et des loisirs. Plus de deux milliards d’investissements privés quand même, des milliers d’emploi à la clé…

AS : Très franchement, je ne connais pas suffisamment le projet…

RM : Et le Grand Roissy ?

AS : Oh !  Grand Roissy, Grand Paris, tout ça ne me dit rien qui vaille. Il y a déjà trop de structures, les intercommunalités, sources de dépenses supplémentaires, je n’en vois pas l’utilité. Il faut simplifier ce mille-feuilles et redonner des pouvoirs aux communes …

Propos recueillis par Eric Veillon

Partagez cet article

2 réflexions au sujet de “Alexandre Simonnot (FN 95): “le jeu est très ouvert, et nous en sommes ravis !””

  1. Oh Monsieur Veillon , à ce rythme là nous allons perdre Mr Broussy avant les elections
    Cette interview va l enerver
    Mais ceci dit il parle bien ce jeune monsieur , et pour les routes je dois reconnaitre que c’est vrai et tout le reste ….

    Répondre

Laisser un commentaire