L’ancien maire de Villeron, Christian Nahon, ira en correctionnelle

Christian Nahon, ancien maire de Villeron (foto Le Parisien DR)

L’ancien maire (divers gauche) de Villeron (95) a été renvoyé en correctionnelle pour “prise illégale d’intérêt” et “faux et usage de faux ,a révélé Le Parisien 95 du 22 avril, sous la plume de Frédéric Naizot. C’est l’aboutissement d’une vieille affaire qui remonte à 2009, date à laquelle Ch. Nahon, alors maire, avait été placé en garde à vue. Une sombre histoire d’un rabais de 107 000 euros soit 44% du prix d’un appartement qu’il avait acheté dans un programme immobilier qu’il avait autorisé dans sa commune. Deux résidents se sont ensuite constitués partie civile, estimant avoir été lésés dans cette affaire.

Pour sa défense, Christian Nahon, placé 26 heures en garde à vue par les gendarmes, a contesté avoir bénéficié d’un cadeau du promoteur, expliquant avoir acheté l’appartement « brut de béton » afin de transformer un trois-pièces en deux-pièces. Ce qui techniquement ne sera pas possible au final. Il a ensuite assuré avoir payé lui-même les entreprises venues terminer le travail. Mais ses devis censés accréditer ses propos étaient antidatés… de près d’un an. Des faux « réalisés dans la panique » lorsque l’affaire éclate, a lui-même reconnu l’ex-maire. Quant à la troisième place de parking obtenue, valant 15 000 €, c’était « un geste commercial » selon lui.” explique dans l’article, Frédéric Naizot, chroniqueur judiciaire.

Christian Nahon avait été mis en examen une deuxième fois, pour trafic d’influence en janvier 2014 (revoir ici, et là l’article du Parisien à l’époque), mais finalement ce chef d’accusation n’a plus été retenu. Il risque quand même, s’il est reconnu coupable, 5 ans de prison de 75000 euros d’amende. EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire