J’ai fini de lire le “Camp des Saints”, de Jean Raspail : incroyable !

C’est un roman écrit en 1971-72 par Jean Raspail, édité chez Robert Laffont en … 1973.  Je ne connaissais ni l’auteur, ni le livre, mais ça fait bien deux ans qu’un lecteur assidu de RoissyMail m’en recommandait la lecture.  La “crise des migrants” continuant, je me suis décidé à l’acheter. Un p’tit coup d’Amazon et hop!

Je reçois l’édition de 2011, avec une préface de l’auteur nommée “Big Other”. C’est que le roman fut fortement critiqué des sa parution, car jugé raciste, pour aller vite et l’auteur qualifié d’extrême-droite (en fait il est monarchiste). Celui-ci, qui a aujourd’hui 90 ans, va même, dans sa préface, jusqu’à faire la liste des passages qui aujourd’hui pourraient faire l’objet de poursuites en vertu des lois antiracistes votées ces dernières années… Et se dit prêt au procès…

En recommandant la lecture de ce livre, je me mettrais donc moi-même en position d’être attaqué pour… apologie du racisme ou je ne sais quoi …

Le roman est prémonitoire et décrit des invasions massives de “migrants” en Europe via le littoral du sud de la France où s’échoueront  volontairement des centaines de bateaux partis du “Gange” et remplis à ras-bord de gens qui n’ont plus rien à perdre. Ce qui m’a le plus frappé dans le roman, c’est la description de la lâcheté de la classe politique et des médias:  “l’hydre des bons sentiments et des manipulations, la bouillie de l’humanitaire, se nourrissant de toutes les misères humaines” rappelle l’auteur dans une interview (à lire ici) au Figaro Magazine, en 2011, à l’occasion de la sortie de la dernière édition.

J’ai pris le temps de lire. Rapidement au début, puis, me délectant à chaque page, plus lentement, comme pour faire durer le plaisir. C’est truculent. Du coup j’ai repensé au roman de Houellebecq, “Soumission” (revoir mon article)…

Je ne vous en dis pas plus…  EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire