“Petit-Grand Roissy”:le préfet invite les maires le 25 septembre à Sarcelles. Que fera Rigault?

CLIQUEZ POUR BIEN VOIR

Le préfet du Val d’Oise, Yannick Blanc a invité l’ensemble des maires de ce que j’appelle le “Petit Roissy“, exceptés ceux des communes de Seine-et-Marne qui, jusqu’à maintenant seraient exclues de la nouvelle interco (à cheval sur le 95 et le 77) que vous pourrez voir en bleu clair sur la carte.

Bernard Rigault

Pas d’ordre du jour précis… On a appris que Bernard Rigault, président de l’actuelle CC Plaines et Monts de France (qui trouve désormais, après l’avoir combattu bec et ongles, le territoire de l’ensemble de cette CC cohérent…) a multiplié les actions médiatiques (pages de pub dans les journaux locaux et même, me dit-on, dans Le Monde), pour s’opposer à la fois au regroupement envisagé et au démantèlement qui va, pour l’instant, avec.  Et qu’il se prépare à un numéro de claquettes à l’occasion de cette réunion de Sarcelles.

Je connais bien tout ce dossier, qui a fait quoi, qui veut quoi et, s’agissant du nord Seine-et-Marne, qui a dit (ou pas dit),  fait (ou pas fait) quoi, depuis des années. Je prépare un article récapitulatif que je publierai ici, sous forme d’édition spéciale, que j’enverrai (avec jubilation) la veille de cette réunion.

Parce que les gens ont la mémoire courte.

Ce que je peux dire d’ores et déjà, c’est que l’intérêt général n’est pas le fil conducteur dans les motivations “intercommunales” du président Rigault, ni aujourd’hui, ni hier, ni avant-hier. Et que si, alors qu’il est possible finalement d’échapper au démantèlement de la CC Plaines et Monts de France, il maintenait (en entrainant quelques maires, vice présidents, naïfs ou cupides) une attitude jusqu’au-boutiste, il sera alors le seul responsable dudit démantèlement. Et on en parlera dans les chaumières.

Car comme il sait que, de toute façon, qu’il ne sera plus président (le rêve de sa vie…), il préfère la politique de la terre brulée … EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire