ANA a fêté les 25 ans de sa ligne Paris Tokyo

Il y avait de l’ambiance, jeudi dernier, au Terminal 1 de CDG. C’est que la compagnie ANA (All Nippon Airways, 13ème compagnie mondiale) fêtait les 25 ans de sa ligne Paris Tokyo . L’espace d’enregistrement (hall 2) était décoré (ballons, kakemono, banderole) aux couleurs du logo du 25ème anniversaire. Parmi la centaine d’invités (dont beaucoup de journalistes et votre serviteur), il y avait le préfet des aéroports, Philippe Riffaut. Tout le monde est ensuite passé en zone d’embarquement du vol, également décoré. Et nous sommes rentrés à l’intérieur du Boeing 787-9 (version allongée du Dreamliner B787) que la compagnie vient de recevoir.

Tchiharu Tuvi expliquant la cabine au préfet Riffaut (à sa droite), au secrétaire général Chistophe Blondel et à Didier Leroy, directeur du Terminal 1 (ADP)

Tchiharu Tuvi, d’ANA (une jeune femme mi japonaise mi française, parlant couramment les deux langues) nous a fait la visite de la cabine et singulièrement de la Business Class, impressionnante. J’ai pu faire cette foto sympathique du cockpit:

Puis il y a eu un cocktail (avec de gros gâteaux) et les discours de Toshikatsu Sasazu, chef d’escale, Pascal Cousseau, directeur commercial ANA France et Didier Leroy, directeur ADP du Terminal 1 (et fidèle lecteur de RoissyMail). Vous pourrez voir le communiqué d’ANA relatif à l’évènement ici. Ainsi que quelques reportages de vrais journalistes : celui d’Aeroweb et celui de Tourmag.

[easyrotator]erc_64_1446369341[/easyrotator]

Le vol NH 216  (il y a un vol ANA tous les jours CDG – Tokyo) est parti peu après. Durée 12h pour 9711 km. J’ai fait un essai pour voir les prix. J’ai trouvé 3410 € AR en Business, et 746 en éco, ce qui n’est pas mal du tout (je compare toujours avec Paris-Cotonou par Air France (6000 km, on est content quand on trouve à 1000 euros, mais c’est rare…).

Félicitations à cette belle compagnie !

En marge : le whisky plus cher en Duty Free qu’en magasin !

Je suis allé faire un tour dans une boutique “hors taxe”, en face de l’évènement. J’ai toujours le sentiment que le prix des alcools y est élevé. J’ai voulu voir cette fois le prix d’une bouteille (1 litre) de whisky Grants, que je bois habituellement (sans trop de modération…) : 17 € 80, alors que je l’achète habituellement en supermarché à 17.21 (à Auchan Aéroville) ou 17.80 à mon G20 près de chez moi. J’en ai même acheté une hier au Centre commercial de Clayes-Souilly à 16.78  ! Incroyable mais vrai.  EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire