Ne pas subir

CDG 1 aux couleurs nationales, en ce moment

On aurait pu croire, espérer,après les massacres de janvier dernier que les choses ne se reproduiraient plus. Et l’état islamique a massacré encore plus, par la main de petits voyous frustrés. Nous sommes tous énormément choqués, c’est un euphémisme.

Et “on” n’a quasiment rien fait depuis janvier. On a laissé les propagandistes d’une religion islamiste dévoyée (mais islamique quand même, sinon on ne comprend pas) répandre en toute impunité leur venin qui salafiste, qui je ne sais quoi encore. Pire, d’une certaine manière, le terrorisme intellectuel des “bien-pensants”, qui voient du racisme et de l’islamophobie partout (sauf chez eux)  a repris du poil de la bête depuis janvier. Voici ce que j’avais écrit à l’époque (revoir ici) “On se réjouira ici que les « bien-pensants » et autre « bonnes âmes » comme je les appelle, ceux qui excusent tout et n’importe quoi, ceux qui traitent de raciste ou de fasciste les rares qui appellent un chat un chat,  se sont globalement tus, voire terrés ces derniers jours. Pourvu que ça dure !

Ça a duré quelques jours…

On ne peut que se réjouir des premières mesures envisagées (il aura fallu l’ampleur de ce dernier massacre) par le président de la République devant le Congrès réuni hier à Versailles. Expulsion des prêcheurs de haine, déchéance de la nationalité pour les binationaux coupables… Il faudra aller plus loin, nettoyer les nids de vipères qui prolifèrent depuis des années dans des zones de non droit dans tout le pays, entre autres, fermer les mosquées extrémistes (comme l’a fait la Tunisie) . Mais aussi combattre les “coups de boutoir” exercés depuis  des années sur la vie sociale par ceux des musulmans qui, sans être terroristes, veulent nous imposer leur manière de vivre, arrêter, dans les politiques locales, les pratiques “communautaristes” si chères à beaucoup d’élus locaux (surtout à gauche) et, d’une manière où d’une autre, rappeler à ceux qui ne sont pas contents de vivre en France (ou en Europe), de faire preuve de respect envers le pays qui les accueille. EV

Et honneur à nos forces !
Partagez cet article

Laisser un commentaire