Elections régionales : ce que je ne voterai pas, ce que je voterai dimanche prochain

Bon, d'accord, ça fait un peu culte de la personnalité (mais y'a de quoi...)

La plupart des lecteurs (sauf les nouveaux depuis un an) de ce RoissyMail savent que, depuis la première élection d’Obama, j’avais appris que les médias américains, à la fin des campagnes électorales, donnaient publiquement non des consignes de vote, mais leur sentiment et leur choix.  C’est ce que je fais depuis ce temps (voir ici par exemple) et les lecteurs, quel que soit leur vote, ont bien compris.Je ne vote jamais, depuis des années, que ce soit au niveau local que national, sur des a-priori partisans: j’essaye de voter en conscience, sur “dossiers”, sur des actions (ou non action) que je connais …

Donc voilà:  aux dernières régionales, j’avais annoncé mon vote blanc (je vous retrouverai plus tard l’article dans les anciennes archives).  Jusqu’il y a  peu de temps, j’étais parti pour faire la même chose cette année, même si voter blanc (outre le caractère ouvertement raciste de ce choix…) est frustrant, d’autant que les votes blancs, et c’est bien dommage, ne sont pas comptés dans les suffrages exprimés.

Mais l’annonce de la candidature de Claude Bartolone, président (PS) de l’Assemblée nationale, en remplacement de celle qui devait mener la liste PS (Marie-Pierre de la Gontrie, qui était jugée sûre de perdre, mais Luc Broussy n’arrêtait pas de la flatter pour avoir une place sur sa liste) , sans démissionner de son perchoir (gagnant dans tous les cas) m’a… stupéfait. C’est proprement immoral en politique à mes yeux. Le reste, sa “campagne”, ses effets d’annonce qui veulent faire  oublier que le PS dirige la région depuis 2004 (2004! ), ses déclarations psychédéliques sur “Roissy”  m’ont conforté pour ne pas voter pour la liste PS. Ajoutez à cela, la présence sur sa liste du bobo-communautariste en chef, perdant à toutes les élections passées (municipales à Goussainville, départementales sur le canton), Luc Broussy (voir ci-dessous une foto, tirée d’un de ses tracts de l’époque) dont je me servirai bientôt pour un article dénonçant le communautarisme exacerbé de beaucoup d’élus locaux) m’a achevé (sans parler des déclarations stupéfiantes du “premier fédéral” du Val d’Oise, Rachid Temal). Et sans parler des inactions de J-P Planchou (ex-maire PS de Chelles, vice-président du Conseil régional chargé -si, si- du développement économique) nommé, faute de mieux, à la tête de Hubstart, et de son ancien collègue (il a été exfiltré au parlement européen) , l’inénarrable Emmanuel Maurel, qui a recasé, avant de partir du conseil régional, son ancien collaborateur à la “tête” du GIP “Emploi”… (revoir ici)

lisez bien...

La liste FN ? No way,  je ne développe pas… Mais je “rigole”, une fois de plus, de voir que ce parti, héritier de ce que l’on sait, se tape une fois de plus le haut de l’affiche. La faute à qui? La lâcheté et le mauvais comportement de la “classe” politique dans son ensemble. A chaque occasion, le FN, sans rien dire, sans rien faire,  engrange. Ils vont faire un tabac de plus et j’entends déjà les appels au front antifa, (qui les confortera) qui suivront le premier tour …

Donc je voterai PSXCIT (et pas seulement à cause de Bartolone) en Ile-de-France. Et donc, pour assurer le coup, au lieu de voter blanc, je voterai pour la liste Pécresse (ce qui ne m’excite guère, à tous points de vue). Et je ne boirai pas de champagne si sa liste gagne (je resterai au whisky quotidien, rassurez-vous, Pierre Bouchacourt …).

Puisse tout le monde voter en conscience ! EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire