Etat d’urgence à CDG: 86 000 badges seront contrôlés, les perquisitions administratives continueront, lutte contre les pratiques “contre les femmes”

Le préfet Riffaut avec les responsables de la sécurité-sûreté

Philippe Riffaut, préfet délégué à la sécurité et à la sûreté  des aéroports CDG et du Bourget a tenu un conférence de presse vendredi dernier, à 11H à l’hôtel Pullman. Compte-tenu de l’actualité, de nombreux journalistes étaient présents. Il a fait le point sur les différentes actions en cours et annoncé que les 86 000 “badges rouges” (habilitation qui permet de travailler en zone réservée, délivrée par les services de la préfecture, renouvelable tous les trois ans) sont en cours de vérification (et notamment, en premier, ceux des 5000 agents de sûreté). Il a précisé que, depuis le début de l’année, 67 retraits ou refus (dont 5 depuis le 13 novembre) de badges ont eu lieu.

Les perquisitions administratives (qui ont commencé dès le premier jour de l’état d’urgence, revoir ici) continueront autant que nécessaire.

Je ne touche, ni ne parle aux femmes…

Mais le préfet a aussi attiré l’attention sur un phénomène qui prend de l’ampleur  (et pas qu’à CDG, ndlr) : les comportements “sexistes” de la part de certains. “Le respect de la parité homme/femme est un élément fondamental de la sûreté sur l’aéroport. On ne peut pas accepter qu’un salarié refuse de passer des consignes ou de faire un compte rendu à un autre collaborateur uniquement parce qu’elle est une femme” peut-on lire sur la page Facebook de la préfecture déléguée (que je vous conseille de visiter -et de liker !)

Dans une discussion sur cette même page, on peut lire une réponse du modérateur  à une lectrice : ” Je doute que le préfet se soit placé sur ce terrain là. J’ai compris dans ses propos qu’Il y avait de la place pour toutes les religions. Mais que leur pratique ne devait pas constituer une entrave à la sûreté, ce qui est le cas lorsque par exemple un homme refuse de guider un avion au point parking parce que le commandant de bord est une femme“. Incroyable !

Le préfet a par ailleurs demandé ” aux entreprises d’adopter une charte de la laïcité pour rappeler les valeurs de la République au sein des locaux de travail sur la plate-forme.

voyez la vidéo de Aéronews. Pas de langue de bois chez le préfet !

Incroyable, mais vrai. Ces comportements de musulmans comment les appeler … fondamentalistes, traditionalistes  (?)  sont connus de beaucoup depuis des années, ainsi que leur entrisme dans les syndicats (singulièrement à la CGT, voyez-ça : mon grand-père doit se retourner dans sa tombe…) . On se souviendra du livre, certes contesté, de Philippe de Villiers (“Les Mosquées de Roissy” paru en 2006, je l’avais lu) mais qui avait eu le mérite, selon moi, de soulever le problème. Voyez sur ces sujets un article récent de CNN, édifiant (et effrayant) , et un autre des Echos, sur “les entreprises face au risque de radicalisation islamiste“.

Eh bien y’a du boulot…  Et puis tenez, un petit rappel utile EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire