François Asensi : “nous devons combattre Daesh par tous les moyens, y compris la force”

Il y a toujours beaucoup de monde (et du beau monde) aux vœux de François Asensi, maire de Tremblay-en-France. Ceux-ci se sont déroulés, en présence du préfet de Seine-Saint-Denis, M.Philippe Galli, jeudi dernier au Palais des Sports. L’an passé, sous le choc des attentats, les vœux avaient été annulés à la dernière minute, comme l’avaient fait plusieurs communes (comme Claye-Souilly, qui n’en organise pas non plus cette année, mais pour des raison d’économies).

Asensi a fait un beau discours (comme toujours, et jamais trop long, certains devraient en prendre de la graine…) que vous pourrez lire ici.

Il est d’abord revenu sur cette “effroyable année 2015 qui aura meurtri nos cœurs”. Il a dit aussi “face à cette barbarie totalitaire, je n’ai pas d’états d’âme. Nous devons combattre Daech par tous les moyens, combattre par la force, y compris militairement, et par la politique”. Et souhaité (député, il est membre de la Commission des Affaires étrangères) une nouvelle orientation de la politique française au Moyen-Orient.

Sur le plan économique, il a regretté une fois de plus la politique gouvernementale et dénoncé les “cadeaux accordés en pure perte aux grands groupes”… Et, dans le même temps, dénoncé la baisse des dotations de l’État aux communes. Ainsi Tremblay a dû baisser de 10% l’an passé ses dépenses de fonctionnement. Et, en 2017, elle ne touchera plus un centime de dotation.

S’agissant de la disparition de la CA Terres de France qu’il présidait, il s’est félicité du travail accompli et regretté la Métropole actuelle: “c’est d’une autre métropole que nous rêvions, d’une métropole qui fasse la part belle à la coopération qu’au passage en force…”.

Et annoncé le nom du Territoire 7 de la Métropole du Grand Paris (8 communes, voir plus haut) dans laquelle les trois villes de l’ancienne CA Terres de France ont été intégrées: “Paris Terre d’Envol”.

Tremblay est une belle ville, dynamique et, incontestablement, François Asensi y aura beaucoup contribué depuis qu’il est maire (en 1991, réélu brillamment depuis, notamment en 2008 avec 70% des voix, et député depuis …1981). Au passage, saviez-vous qu’il n’y eu que trois maires (tous communistes) à Tremblay depuis 1935 (hors la période de Vichy) : Gilbert Berger (1935-1965), Georges Prudhomme (1965-1991), que j’ai connu et donc Asensi (qui a quitté le PCF et est aujourd’hui Front de Gauche (un peu à la peine…)?

Il a considérablement équipé, renouvelé, modernisé la ville, les services à la population. C’est, à mon avis l’un des meilleurs hommes politiques de notre région aéroportuaire (non, non, je ne suis pas atteint par le syndrome de Stockholm). Je n’en dirai pas autant de sa suppléante députée, Clémentine Autain, un peu perdue en politique et dans les méandres islamistes…

Habile, imaginatif, tacticien hors-pair, gros travailleur (même s’il devrait s’appliquer le principe du non-cumul des mandats), capable d’auto-critique, proche des gens, pro-entreprises … Non, non, je ne parlerai pas de  ses défauts (je l’ai connu, en 1974 , alors qu’il était membre de la direction des Jeunesses communistes)  quand j’avais 20 ans, à Bar-le-Duc, lors du meeting -mémorable- de … François Mitterrand !)   EV

[easyrotator]erc_65_1452592498[/easyrotator]

Partagez cet article

Laisser un commentaire