La dernière section EST du BIP a été inaugurée, en présence de Valérie Pecresse

Il y avait du beau monde, vendredi après midi, pour inaugurer la mise en service de la section EST du BIP, appelé désormais l’Avenue du Parisis (de Groslay à Bonneuil-en-France). Jean-Luc Herkat, maire de Bonneuil, a reçu, dans la salle du complexe sportif communal Valérie Pécresse, Jérôme Chartier, présidente et 1er vice-président du Conseil régional, Arnaud Bazin, président du Conseil départemental, Yannick Boëdec, conseiller départemental chargé des infrastructures, mais aussi Jean-Pierre Blazy, député, maire de Gonesse, les conseillers départementaux du secteur: Anthony Arciero, Cédric Sabouret et Djida Techtach et d’autres personnalités comme Guy Messager, ancien maire de Louvres, présent au titre de président du SIAH. Oups, j’oubliais Stéphanie Von Euw, vice-présidente (valdoisienne) du Conseil régional. Le cout de cette section est de 45 millions, subventionnés à 65% par la Région.

Jean-Luc Herkat et Arnaud Bazin ont accueilli Valèrie Pécresse

Tout le monde est ensuite monté dans deux bus pour aller sur le terrain pour couper le traditionnel ruban (la circulation avait été coupée pour l’occasion…). Guy De Caro, chef du service études et travaux au Conseil départemental a commenté les réalisations.

Retour à la salle de Bonneuil où tour à tour, après une description plus technique de M. De Caro, Jean-Luc Herkat, Arnaud Bazin et Valérie Pécresse ont pris la parole. Tous se sont réjouis de cette ouverture qui fera gagner beaucoup de temps aux automobilistes (plus de 20 mn). Le maire a dit toute la satisfaction de sa population : les milliers de véhicules (dont beaucoup de camions) ne traversent plus le village. Arnaud Bazin a replacé cette nouvelle route dans le contexte d’aménagement de l’est du Val d’Oise, spécialement le Triangle de Gonesse. Valérie Pécresse a fait un discours qui tranchait avec ceux convenus et habituels de l’ancienne majorité du Conseil régional : elle n’a pas opposé voiture et transports en commun.

« Il s’agit non seulement de faciliter les déplacements transversaux des habitants du Val-d’Oise, mais aussi de dynamiser toute l’économie francilienne en reliant Le Bourget à Roissy. Car les deux zones aéroportuaires concentrent un grand nombre d’activités aéronautiques, bien sûr, mais aussi de logistique et de congrès. C’est donc un pôle d’attractivité majeur pour notre économie régionale », a-t-elle souligné. Elle a aussi annoncé qu’un “plan route régional” serait discuté dans les prochains mois pour améliorer les routes existantes.

L’histoire du BIP (Boulevard Intercommunal du Parisis) est bien compliquée. Son origine remonte à…loin, et ce n’est pas fini. Voyez la fiche wikipedia sur le sujet.  Voyez aussi le reportage sur l’inauguration sur le site du Conseil départemental. EV

voyez ce diaporama très bien fait (par le Conseil départemental) sur les étapes du chantier
Partagez cet article

Laisser un commentaire