Archéa: une exposition sur les métiers et les techniques de l’archéologie

Vue partielle de l'expo (foto Cap Sciences / Carole Urban )

Le Musée Archéa (Louvres) propose, du 9 juillet au 9 octobre  une expo intitulée “Mission archéo : les enquêteurs du temps” (entrée gratuite ce dimanche). Voyez le dossier de presse ici, qui explique bien l’expo. Bonne occasion, pour ceux qui l’ont pas fait, de visiter ce beau musée intercommunal, ouvert en 2010.

A chaque fois que je pense à l’archéologie ici, je me demande toujours, depuis que l’archéologie “préventive” (voir ici)  est obligatoire avant tout chantier d’envergure (et la création de l’INRAP), où sont les objets trouvés dans les nombreuses fouilles qui ont eu lieu dans le Grand Roissy. Si quelqu’un le sait… EV

Voici la réponse (immédiate, merci à lui) de M. Melaine Lefeuvre, du service des publics d’Archéa:

Bonjour M. Veillon,

Nous vous remercions pour votre article sur notre exposition.

Je tenais à répondre à votre interrogation à la fin de votre article. Comme nous l’expliquons à chaque visite du musée, ARCHÉA a justement pour vocation à récupérer l’ensemble des objets archéologiques sortis de fouille sur le territoire de la CA Roissy Porte de France devenue Roissy Pays de France. Nous récupérions les sites de la petite communauté de communes à notre ouverture en 2010 (et non en 1995, date laquelle seul le musée dans la tour Saint-Rieul à Louvres existait !) ce qui représentait 80 sites archéologiques dans nos collections. Nous sommes en train de faire l’inventaire désormais de l’ensemble des sites de la nouvelle agglomération RPF à 42 communes ce qui représente environ 300 sites d’après nos derniers calculs dont 110 pour lesquels les objets sont déjà présents dans nos réserves. Nous possédons d’ailleurs déjà une réserve externe dans la zone industrielle de Louvres car notre réserve au sein du musée est déjà trop étroite. Nous allons récupérer donc dans les mois qui vont venir, progressivement, les objets des sites de toutes ces nouvelles communes. Cela représente parfois d’importantes quantités de matériel : par exemple, nous avons récupéré l’année dernière 6 palettes de 364 caisses provenant de la fouille préalable à la construction des immeubles du parc du château de Louvres en 2010-2011 qui avait permis de mettre au jour une nécropole de la fin de l’antiquité. Cette récupération (auprès des opérateurs archéologiques et donc de l’Inrap) se fera donc très progressivement car il y a tout un long travail d’inventaire et de reconditionnement à faire.

Nous pourrions vous donner plus de détails si vous le souhaitez.

Je ne peux que vous inviter de nouveau à venir faire une visite de notre musée, de ses salles d’exposition mais aussi de ses réserves pour vous faire découvrir tout cela. Nous serions d’ailleurs en mesure de vous faire une visite uniquement sous l’angle archéologie et aménagement dans le grand Roissy si cela vous intéresse.

Au plaisir de vous lire de nouveau au sujet de l’archéologie et du patrimoine du Grand Roissy,

Cordialement,

Partagez cet article

Laisser un commentaire