Qui va gagner ?

Yves Albarello

Bien malin qui pourrait le dire… Cette circonscription, comme la 9ème du Val d’Oise est emblématique du Grand Roissy. Au moins dans la mesure où trois de ses communes (Compans, Mitry-Mory et Le Mesnil-Amelot) sont des communes d’emprise de CDG . Le député sortant est Yves Albarello (LR), maire de Claye-Souilly qui brigue un troisième mandat.  Il y a en tout 14 candidats. Vous pourrez voir la liste des noms, étiquettes et professions de foi sur cette page du ministère de l’Intérieur.

Franchement tout pronostic serait hasardeux. Si Yves Albarello paraît bien placé (contrairement à ce que disent ses détracteurs, c’est un député très actif tant à l’Assemblée nationale que sur le “terrain” (expression que je n’aime pas), tout dépendra du score du Front National (qui a fait un carton dans le 77 aux dernières élections) et du candidat “République en Marche”, Rodrigue Kokuendo (originaire de Centrafrique), qui fut candidat suppléant PS en 2007 sur la même circo. Voyez son FB (où il y a toujours des roses…) pour le connaitre, puisque sa profession de foi n’est pas active sur la page du ministère de l’Intérieur).

A droite (LR), c’est un peu le psychodrame. Julien Proffit, conseiller municipal (de la même majorité qu’Yves Albarello, ambiance) se présente contre le député sortant, pour un “renouvellement de la droite et du centre”. Allez picorez sur son site (y’a une vidéo formidable en matière de renouvellement) pour faire sa connaissance. Les mauvaises langues disent que c’est un scud de J-F Copé, maire (LR) de Meaux, avec qui les relations avec Alba, comme chacun sait, sont au beau fixe depuis des années…

Côté PS, c’est Stéphane Jabut, ancien maire de Dammartin qui s’y colle (au sens propre comme au figuré), avec courage. On vous l’a déjà présenté ici.

Côté gauche-gauche, comme (presque partout), la “France Insoumise” (FI Mélenchon) veut bouffer ce qu’il reste du PCF. Pour FI c’est Grégory Jurado, consultant culturel et conseiller municipal (opposition) à Courtry, qui se présente. Marianne Margaté (candidate PCF, 1ere ajointe au maire de Mitry, conseillère départementale) a eu beau chercher un accord avec lui pour une candidature unique, pas moyen. Et pas le droit de se prévaloir de Mélenchon… Ambiance.

Oups ! Réaction tout de suite (11h 24) de Jurado :

Bonjour Eric,

Je tiens à préciser que Marianne Margaté n’a jamais cherché d’accord avec la France Insoumise : c’est tout le contraire ! Le Parti Communiste Français et sa candidate ont refusé catégoriquement dès le mois de janvier la proposition faite par la France Insoumise. Cette proposition aurait clairement pu déboucher sur une candidature de Marianne Margaté comme candidate communiste de la France Insoumise. Dès le mois de janvier elle est donc partie en campagne solo pour les législatives. CQFD 😉

Bien à vous

Marianne a fait une campagne très active, en axant notamment sur le manque de structures médicales sur le secteur (comme elle le fait depuis des années, j’en témoigne). Mais aussi parfois excessive, comme on peut lire dans un drôle de compte rendu d’une réunion qu’elle avait tenue le 18 mai à Paris Nord 2 (avec son camarade candidat dans le Val d’Oise, Thierry Chiabodo) où on lui prête ces propos: ” mon expérience communautaire sur 42 communes dont Roissy (…) nous éloigne de la population et de la réponse aux besoins de la population. Comme la métropolisation ces grandes communautés de communes visent à servir les intérêts des donneurs d’ordre comme ADP. Le développement de l’aéroport se fait contre les salariés et les riverains.la recomposition territoriale et institutionnelle dessaisi les élus locaux au bénéfice de l’aéroport et des grands intérêts financiers et va engendrer la disparition de service publics de proximité “. Fermez le banc !

On peut être étonné de ces propos notamment sur la CA Roissy Porte de France où elle siège au Conseil communautaire et y a voté notamment l’élection du président (DVD) Patrick Renaud ainsi que les deux budgets (tout ceci a été voté à l’unanimité). Quant aux  propos sur ADP… J’en ai parlé avec elle. Elle ne semblait pas bien au courant de ce compte-rendu, pourtant diffusé sur FB…

Béatrice Troussard

Pour le FN, c’est Béatrice Troussard qui y va. Je ne la connaissais pas, et donc je l’ai appelée et eu une très bonne discussion avec elle, ce qui lui vaut cette foto (je vais encore me faire traiter de fasciste …). J’avais oublié qu’elle s’était présentée aux départementales de 2015 sur le canton de Claye Souilly, où elle était arrivé en 2ème avec 40.96%. Elle a 48 ans, mariée et mère de 6 enfants, elle est professeur d’économie-gestion dans un lycée professionnel de Seine-et-Marne. Elle a participé pendant 8 ans à la lutte contre le décrochage scolaire. Élue au conseil municipal de Chelles depuis 2014, elle est aussi conseillère régionale d’Ile-de-France et membre de la Commission Education et du Conseil Inter-Académique de l’Education Nationale. Elle est également Secrétaire départementale Adjointe à la Fédération FN de Seine et Marne et membre du collectif Racine 77.

Bon, on en saura plus dimanche soir … EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire