André Toulouse à ses voeux: “nous avons le droit d’être en colère !”

André Toulouse et le conseil municipal

A l’occasion de ses vœux qui se sont tenus vendredi dernier, le maire de Roissy-en-France, André Toulouse, n’a pas dérogé à la règle. Chacun de ses discours, depuis des années, j’en témoigne, est cash, sans langue de bois, argumenté et à chaque fois il “taille un costume” à quelqu’un. Cette fois, sur fond de menaces de report de la ligne 17 (sinon de suppression) et d’inclusion de CDG (et donc des 6 communes aéroportuaires) dans la Métropole du Grand Paris  , il s’en est vivement pris à l’Etat en remontant loin dans le temps (il est maire depuis 40 ans), coupable à ses yeux (et aux miens… je résume) d’incohérence, de méconnaissance du pôle économique de Roissy. Cet extrait de son discours (que je vous conseille vivement de lire en entier ici) est significatif :

Nous avons le droit d’être en colère ! Nous qui avons œuvré sans relâche au développement économique du secteur, nous qui avons soutenu, encouragé tous les projets, toutes les entreprises, tous les regroupements de communes, d’organisations d’entreprises, pour échanger, améliorer, faire avancer les mentalités. Tout ça dans le seul but de faire entendre et comprendre à l’État, qu’il n’y a pas qu’un aéroport au Nord-Est de la Capitale, mais bel et bien un pôle économique qui s’est développé sans même qu’il s’en aperçoive. Ce sera le mérite du Préfet Canépa de faire cette découverte ; mais il sera, hélas, appelé à d’autres responsabilités, et bien précipitamment d’ailleurs… Ce n’est donc qu’un éternel recommencement, nous devons toujours, et toujours convaincre, nous battre contre toute fracture territoriale. Rien ne nous est épargné”.

(je confirme pour le préfet Canépa…)

Toujours beaucoup de monde aux vœux de Roissy

Le maire a donné, entres autres, des nouvelles du chantier du golf de Roissy, qui devrait ouvrir début 2019 (j’ai fais la connaissance, juste avant la cérémonie des vœux de l’architecte du golf, M. Michel Niedbala, du cabinet golfoptimum : nous reviendrons en détail sur cet importante infrastructure), de l’ITC, toujours en projet mais qui ne bénéficie pas du coup de pouce de l’Etat pour amorcer les investissement, coup de pouce pourtant promis par François Hollande, lorsqu’il avait reçu,en 2014,  le promoteur du projet, Gilberto Bousquet Bomeny.

Après ce fut le traditionnel cocktail (toujours admirablement préparé et servi par Willems Traiteur) où les discussions allaient bon train. Tout le monde était de bonne humeur ! Et votre serviteur, qui sort un peu moins qu’avant, a été la vedette: plein de gens sont venus me saluer, heureux de me revoir, et félicitant toujours Roissymail ! Au top, j’vous dit …

Jérémy Desprets, le directeur d'Aéroville et Dusan Milutinovic, son prédécesseur. En forme !

Cédric Sabouret et Isabelle Rusin, tous deux conseillers départementaux (et Isabelle maire d'Epiais-lès-Louvres)

Roissy-en-France ? C’est toujours bien. A suivre plus tard le film diffusé à la cérémonie des vœux … EV

Partagez cet article

2 réflexions au sujet de “André Toulouse à ses voeux: “nous avons le droit d’être en colère !””

Laisser un commentaire