Le Groupe ADP a acquis la totalité du Dôme

Cliquez pour voir en grand cette belle vue d'une partie de Roissypôle Est (photo ADP-Jouanneaux) .Les bulles sont de nous

Dans un communiqué, le Groupe ADP a annoncé, le 31 janvier, son acquisition de 4 immeubles du Dôme “numéros pairs) qui en compte huit en tout pour un total de 39 000 m2 de bureaux. Comme le Groupe  possédait déjà 4 des ces immeubles, le voilà donc propriétaire de l’ensemble. Le prix de la transaction n’a pas été révélé, mais l’opérateur aéroportuaire indique que ça lui permet d’être le bailleur de “45 nouveaux baux, générant un loyer annuel brut de 3 millions d’euros HT

L’ensemble des bâtiments, (que j’ai vu construire, à partir de 1990) livrés par le promoteur Kaufman & Broad est idéalement situé, au cœur de Roissy Pole Est (sur le territoire de Temblay-en-France), tout à côté de la gare RER. C’est  Arte Charpentier qui était à la manœuvre. Merci encore, au passage, à  Saïd NJEIM, architecte dans ce grand cabinet français, de m’avoir retrouvé la plaquette technique initiale, que je vous conseille de consulter en cliquant ci-dessous. C’est Said qui nous avait déjà fait visiter, en mai 2015, revoir ici) le chantier du Pullman, qu’Arte Charpentier avait conçu. Je me souviens, le premier locataire avait été un centre d’affaire Regus.

Réussite de Roissypôle

Roissypôle (désormais scindé en Roissypôle Est et Ouest) est devenu un véritable succès. “C’est devenu le plus vaste “Airport City” au monde avec 360 000 m2 développés, dont  360 000 dont 247 000 de bureaux” précise le communiqué,

Après que Serge Grzybowski, Directeur de l’immobilier du Groupe ADP ait déclaré :« Cette opération constitue une belle opportunité pour le Groupe ADP à plus d’un titre. Grâce à cette acquisition, nous détenons désormais la totalité de cet actif emblématique et pouvons en maîtriser totalement la gestion et la commercialisation. Nous renforçons ainsi notre position d’investisseur conformément au plan stratégique Connect 2020. Cette acquisition participe d’une  stratégie de développement de la ville aéroportuaire, dont l’attractivité et la connectivité seront à terme considérablement renforcées par les arrivées de la liaison ferroviaire CDG Express et du métro du Grand Paris Express. »

Nostalgie et satisfaction :  de la gare TGV/RER  au siège d’ADP, en passant par l’immeuble des Douanes, le siège d’Air France et sa Cité PN, l’hôtel Hilton ,  l’immeuble Altaï et d’autres, j’ai vu tout ça se construire… EV

une maquette de l’ensemble de Roissypôle, que nous avions publiée en mars 2011

Partagez cet article

Laisser un commentaire