Apres Tremblay, c’est le tour de Mitry. Le CDG Express est-il (finalement) vraiment utile?

voyez l'arrêté qui organise l'enquête parcellaire

Après Tremblay, c’est au tour de sa voisine Mitry-Mory (77) de faire l’objet d’un enquête parcellaire sur les terrains concernés  par le tracé du futur CDG Express.  Mais si Tremblay reste discrète sur ce vieux  projet, la municipalité (PCF) de Mitry est vent debout contre, depuis longtemps (au passage, et pour le fun, la commissaire enquêtrice pour Tremblay est une … militante communiste, ancienne adjointe au maire à Noisy-le-Grand)  . Voyez ici le Mémoire que la ville avait déposé lors de la dernière enquête publique (2016).

Ce que j’ignorais :

C’est la fréquence importante des RER directs Gare du Nord CDG et CDG Gare du Nord. C’est un de mes honorables correspondants (qui suit ce dossier, dans le détail, je peux vous l’assurer, depuis le début), qui me l’a appris récemment. Pour un prix de 10,30 € (contre 24 prévus pour CDG Express).  Du coup je lui ai demandé de me faire un mot sur l’état actuel du dossier.  Très instructif, le voici (non dénué d’humour) :

CDG Roissymail express (c’est son titre !)

Après celle de Tremblay-en-France, l’enquête parcellaire de Mitry-Mory sur le projet CDG Express s’avère explosive compte tenu de l’opposition farouche de la mairie  à ce « transport de riches » qui se ferait au détriment du RER B.  Le passage en plein champs des navettes ne sera pas une partie de campagne car 5 ouvrages d’art ponctueront la plate-forme ferroviaire sur le territoire de Mitry  :  où rouleront les navettes : 3 ponts-rails pour franchir le chemin communal n° 2, la RN 2 et la D9, un pont route à rallonger, celui de la D 84, et l’ouvrage de débranchement de la ligne nouvelle depuis la ligne K avec peut-être en supplément quelques gazoducs souterrains à déplacer. Bref un chantier titanesque, dispersé, avec des routes à tracer pour les engins de chantier, tout ça pour une ligne nouvelle que ne sera circulée que par 4 trains à l’heure et par sens…

Le CDG express sera-t-il prêt pour les JO de 2024 ? On peut en douter puisque deux recours en annulation de la DUP complémentaire du 31 mars 2017 (celle relative à la gouvernance et au financement du projet) ont été déposés au conseil d’Etat et il serait déraisonnable de ne pas attendre le prononcé des arrêts avant de commencer les expropriations. Celles-ci prennent du temps et risquent de ne pas aboutir avant la date fatidique du 18 décembre 2018 au-delà de laquelle cette DUP principale sera caduque et imposera le vote d’une nouvelle loi pour son renouvellement avec les aléas inhérents à la procédure législative.

Elus du 77 et du 93 sont réservés, voire hostiles au CDG Express et l’Etat, maître d’ouvrage du projet en attendant que le consortium chargé de réaliser le projet voit le jour, a intérêt à ne pas hérisser le poil de ceux du 93 en leur imposant un train dont ils ne veulent pas car ils seront les partenaires incontournables des JO et que la Seine-Saint-Denis en sera le cœur avec le village des athlètes, celui des médias, le stade de France et le grand bain olympique de La Plaine Saulnier.

Le véritable enjeu ne consisterait-il pas à renforcer le RER B qui offre de nombreux trains directs entre gare du nord et Roissy CDG ? Qu’on en juge : il y des RER directs dans les deux sens, tous les ¼ d’heure, pour un trajet qui dure 30 mn (contre 20mn pour le projet CDG Express) : Du lundi au vendredi  train au 1/4 h GDN/Roissy  :  de 9 h 57 à 16 h 39   et de 20 h 57 à 22 h 42      – Roissy /GDN   : de 8 h 53 à 15 h 51 et de 20 h 06 à 22 h 36. Samedi,dimanche et fêtes train au 1/4 h GDN/Roissy :   de 5 h 42 à 22 h 42   –      Roissy/GDN  :   de 6 h 06 à 22 h 50

Lors de l’enquête publique, plusieurs personnes ont indiqué que les trains directs roulaient à moitié vides.

La vraie question à se poser donc est de savoir pourquoi les voyageurs aériens boudent les directs du RER B ?  RoissyMail est disposé à organiser une table ronde sur le sujet afin d’aider le CDG Express à voir le bout du tunnel !

Y’ a de quoi se poser des questions …

Je reprends la main. Et le débat est ouvert sur ce vieux dossier, plein de zones d’ombres.  Voyez les arguments côté CDG Express en cliquant ci-dessous.  EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire