On respire… “Je rêvais d’un autre monde”. Cafouillage sur toutes les lignes : 17 et autres du GPE, CDG Express. CNDP mon amour, Et, mdr, l’Italie … Et tout à l’avenant… Benalahah ! !

Je dois certainement devenir un vieux con (c’est depuis longtemps, diront beaucoup). Outre le passage à vide décrit dans l’article ci-dessous, l’actualité récente dans notre région aéroportuaire, dans notre pays, dans notre Europe et dans notre monde n’engage pas à l’optimisme. Et c’est de pire en pire, chaque jour, deux fois par jour, quand c’est pas plus. Violences incroyables des manifs de gilets jaunes (que j’ai regardés chaque samedi, j’aurais pas dû), montée incroyable et désespérant de l’antisémitisme,encore hier à Villiers-le-Bel,  (en France! en 2019 !).  Sans parler du feuilleton sulfureux Benalla, qui frise l’affaire d’Etat.   J’en ai ressenti, (pourtant j’ai le cuir tanné) pour la première fois de ma vie, un profond sentiment de … découragement, et de doute. Et, croyez-moi, pour parler beaucoup ces derniers temps avec mes amis et correspondants de tous bords et conditions, je ne suis pas le seul.

Il y a, incontestablement, (j’emploie le mot depuis quelques années, mais je ne l’avais jamais écris) une période de déclin de la France, que je n’aurais pu soupçonner,voici 40 ans. Et le président de la République (pour lequel , tout le monde le sait, j’ai voté au deux tours) a eu le tort (entre autres) de vouloir donner des leçons au monde entier (notamment à l’Italie), au début de son mandat. Les Italiens se gondolent !

Je vais juste évoquer ici , dans le désordre,  quelques éléments sur lesquels je reviendrai plus tard en détail (car il faut que j’envoie RoissyMail… ).

Un Grand Paris Express au rabais?

Les présidents des 7 départements de la région parisienne ont publié un communiqué (le voir ici) , membres du Conseil de surveillance de la Société du Grand Paris (chargée de construire le Grand Paris Express) s’inquiétant d’un courrier adressé par cette dernière au 1er Ministre. Voici le début du CP : Alors que dans les discours la Société du Grand Paris ne cesse de réaffirmer le besoin de concertation avec les collectivités, nous découvrons que la Société du Grand Paris a transmis au Premier Ministre un plan “d’optimisations” le 21 décembre 2018, sans avoir consulté les membres du Conseil de surveillance, ni les élus concernés. C’est d’autant plus malvenu que le contenu de ce plan pose de très gros problèmes.

Ils ont demandé à être reçus par le 1er ministre.

CDG Express !

Tout ceci est bien compliqué. Voyez, en cliquant,e site spécial édité par ADP. (y'en a pas d'autres à ma connaissance)

mon article dans l'ancien journal "Choses publiques"

Cafouillages aussi sur le fameux CDG EXPRESS : c’est le GROS BORDEL  ! Je suis, ce dossier foireux depuis le début. Un dossier qui traine depuis.. . 2001 !  Il avait fait l’objet du “premier débat” organisé par la fameuse CNDP (dont j’aurai l’occasion de dire tout le … bien que je pense). J’avais assisté au débat de Villepinte et je peux vous dire que c’était pas triste.

Je n’ ai pas rendu compte ici  des dernières péripéties de ces temps-ci, parce que ça aurait été lassant. Mais là, ça devient du grand guignol. La ministres de Transport, la géniale E. Borne, avait missionné le préfet de région pour organiser une n’ième concertation. Il a rendu un rapport le 4 février (à voir ici) que je qualifierais depsychédélique (sauf son respect). Suite à cela la ministre a autorisé, lundi 11 dernier, la signature du traité de concession Et en même temps, on apprend que ce fameux CDG Express  pourrait bien ne pas être prêt pour les JO de 2024 …

La ville de  Mitry-Mory est, historiquement, à la pointe de l’opposition au CDG Express. Au motif que c’est déjà le bazar sur le RER B  . Il y aura une réunion publique lundi 18 dans cette ville, auquel participera le pauvre préfet de Région. Ça risque de ne pas être triste…

La concertation sur le Terminal 4 a commencé

voyez le site de la concertation

La concertation pour le futur terminal 4 de CDG a commencé le 12 février avec une première réunion publique à Gonesse (voyez le calendrier des réunions ici). Elle durera jusqu’au 12 mai. Voyez ci-dessous la vidéo de la réunion de Gonesse :

cliquez pour voir la réunion

C’est un gros dossier (au moins 2 milliards a rappelé J-P Blazy, maire de Gonesse), destiné à faire face a l’augmentation prévisible du trafic aérien mondial. Le Groupe ADP est en forme ! Voyez l’interview  de son PDG, Augustin de Romanet, dans les Echos d’Hier. C’est encore bien compliqué, pour connaitre le phasage prévu pour la mise en service (par étapes) de ce nouveau terminal.

De son côté, le Conseil de la CA Roissy Pays de France a adopté à l’unanimité, dans sa séance du 31 janvier, une importante délibération (5 pages, à lire ici) intéressante (même si je la qualifierais, pour l’instant … d’équilibriste).

ADP privatisés (ou pas)?

Il y a aussi le dossier de privatisation d’ADP, souhaitée par le gouvernement. Pour l’instant, le Sénat a voté contre.

Je reviendrai sur tous les sujets évoqués ici (et d’autres), pour combler mon retard rédactionnel pour lequel je vous demande votre indulgence. J’ai du pain sur la planche !  EV

Partagez cet article

2 réflexions au sujet de “On respire… “Je rêvais d’un autre monde”. Cafouillage sur toutes les lignes : 17 et autres du GPE, CDG Express. CNDP mon amour, Et, mdr, l’Italie … Et tout à l’avenant… Benalahah ! !”

  1. Je ne ferai pas de commentaires sur ce qui est dit : je le partage à 80% (environ). Quand il s’agit de l’Italie, je me sens concerné. Ce que les Italiens pensent de Macron n’est pas imaginable en France. Ils le respectent néanmoins mais ne comprennent pas sa politique. Les Italiens voient dans les GJ des révolutionnaires qui vont lui couper la tête. Les Italiens nous considèrent souvent comme des grands frères et apprécient notre manière de vivre. Ils regrettent toutefois l’ingérence de nos sociétés chez eux (EDF, BNP, Iliad, Auchan et tant d’autres) alors qu’ils n’ont pas, mais pas du tout, apprécié le blocage de Fincatieri lors de la tentative de rachat de nos chantiers navaux (pardon, navals). La popularité de leurs dirigeants atteint les 70%, celle du président 90%. Il est vrai que le Président n’est pas aussi fantasque (ou fantoche) que le nôtre : il respire le sérieux et la sagesse. Les gouvernants italiens sont très proches du peuple et défendent le pays contre les actions qui ne les touchent pas directement. Le sport national, qui est d’éviter l’impôt, les taxes en tout genre, mériteraient une discipline aux JO. Mais la vie, même si elle est dure, n’imprime pas le même désespoir qu’en France. Je suis Français mais je ne crois plus dans les bases solides de nos structures. Notre potentiel et notre énergie ne servent plus qu’à protéger des intérêts égoïstes et non plus à édifier le futur. En Italie, les gens travaillent dur, avec peu d’allocations, s’entr’aident énormément, se respectent et je pense que, malgré des déficits (de part et d’autre des Alpes), celui de l’Italie me fait moins peur : il est plus virtuel que réel dans le sens où le leur est volontaire et ne se cache pas alors que le nôtre est plus pernicieux, caché dans un train de vie étatique et social démesuré. Bises EV.

    Répondre
    • Merci pour ton commentaire (et les 20% c quoi?). Sur l’Italie (je suis un amoureux de ce pays depuis que j’ai “appris” l’italien en 3ème langue) je suis d’accord avec toi. Toutefois, la vie politique italienne n’a pas été, depuis 40 ans, un long tranquille…

Laisser un commentaire