Simi : l’extension du hub de Fedex à Roissy à l’honneur

Eh bien non. Contrairement à ce que j’avais annoncé, je ne suis pas allé au SIMI, le jeudi 12, comme prévu. La faute aux bloqueurs. J’avais l’intention de partir de chez moi (Paris 20) pour rejoindre la Porte Maillot (à l’opposé). Ça bloquait déjà. Pas de métro, et il était hors de question d’y aller en voiture, vu le bazar, tant à Paris intra muros que sur le périph’. Je me décide, bêtement, l’avant-veille ,à appeler mon VTC habituel. Un type bien, qui a plusieurs véhicules. Je lui dis: “eh, ça doit bien marcher les affaires pour toi, en ce moment”. Réponse: “tu rigoles, c’est tellement le bazar qu’on ne peut plus faire de courses. Trop risqué d’être bloqués pendant des heures, et dans ce cas on perd de l’argent. Du coup on travaille sur Marne-la-Vallée en ce moment…” .Il va néanmoins voir ce qu’il peut faire pour moi. Il me rappelle le lendemain: pas moyen. J’enrage une fois de plus contre les bloqueurs privilégiés de la RATP….

Mais bon, on m’a raconté, envoyé des fotos, des communiqués, et j’ai suivi sur Internet.

Il n’y a certainement pas que moi qui n’ait pu m’y rendre. L’édition 2019 a réuni 26 000 visiteurs, contre 30 454 l’an passé.

Marie-Christine Cavecchi , présidente du Val d’Oise avec Jean-François Benon, directeur du CEEVO lors d’un entretien

Les acteurs habituels du Grand Roissy (la CA Roissy Pays de France, le département du Val d’Oise avec le Ceevo,  Roissy Développement la CA Paris Terre d’envol, Grand Paris Aménagement, ADP…)  avaient leurs stands, dispersés comme d’hab …

Le nouveau bâtiment de Fedex honoré

Comme chaque année, des Grands Prix (voir ici) ont été attribués par un jury de professionnels. Surprise cette fois, en plus des récompensés, a été décernée une “mention spéciale” . Ce fut pour la construction, par le groupe Essor, du nouveau bâtiment du Hub Fedex à CDG (le plus grand du monde après celui de Memphis. Revoyez ici la belle histoire de Fedex).

photo SIMI

Voyez ce qu’en dit le groupe ESSOR sur son site (avec une vidéo sur le bâtiment).

On est donc content ici… L’extension du Hub Fedex avait été annoncée en 2016, en présence de François Hollande, alors président de la République (revoir notre article ici). Le bâtiment (47 000 m2)  hébergera un nouveau système de tri équipé de technologies de pointe qui sera opérationnel en 2020. Fin 2020, la capacité maximale de tri du hub sera de 68 000 pièces par heure (46 000 colis et 22 000 petites boites et documents).   Le projet d’extension a été conçu pour utiliser au mieux les capacités et améliorer les performances. Il fera l’objet d’une double certification HQE et BREEAM.

Aujourd’hui, le hub FedEx de Paris-Charles de Gaulle permet de traiter jusqu’à 1 200 tonnes de fret chaque jour. Il emploie actuellement, rien que sur le hub de CDG, au moins 2500 salariés.

Souvenirs…

J’suis un peu nostalgique ces temps-ci… Je me souviens de la naissance de Fedex ici. A l’époque j’étais directeur du développement économique de la ville de Tremblay-en-France. Chargé donc, notamment, d’attirer le maximum d’entreprises sur le territoire communal. Je ne sais plus comment, mais j’étais rentré en contact (en 1993 de mémoire) avec M. de Calonne, de Fedex (je n’avais jamais entendu parler de Fedex), qui occupait alors un petit bureau en zone de fret, sur le territoire de Tremblay.Il m’informe que Fedex cherche à créer un important hub en Europe et que ça pourrait être à CDG ou à … Francfort. Je suis l’affaire de prêt, vous pensez bien, d’autant que, si CDG était retenu, il y a de la place encore sur la zone de fret située à Tremblay… Bonjour la TP pour la ville… Je suivais ça avidement avec Alain Ress, alors responsable cargo chez ADP. Un jour il m’appelle pour m’informer que Fedex avait choisi CDG plutôt que Francfort, pour des raisons climatiques et aussi les 4 pistes. Joie, mais vite moins de joie, ce ne sera pas sur le territoire de Tremblay, mais sur celui de  Roissy-en-France… J’appelle le maire de Roissy pour lui annoncer la bonne nouvelle…

Encore une fois, personne, ou presque, ne connaissait le nom de Fedex à l’époque. Du coup, j’avais décidé de le présenter dans le 1er numéro de Bénéfice.net (que je n’ai plus, malheureusement, ni en numérique, ni en papier).

Et, comme on pouvait le prévoir, il y a eu un Fedex bashing ici, conduit par une poignée d’élus du Val d’Oise, menés par J-P Blazy,  maire (PS) de Gonesse et alors député. Mais ça a fait long feu… La dernière” manif”, j’y étais, avait réuni une quarantaine d’individus. Tout ça c’est calmé depuis…  EV

Partagez cet article

Laisser un commentaire