Ecoquartier Louvres – Puiseux-en-France : où en est le projet ? [Partie 1 : Quartier Gare]

Voici l’immeuble qui a remplacé les anciens moulins, qui avaient été détruits. Mais l’architecte a su faire un clin d’œil au passé…

Pour rappel des faits, le projet d’écoquartier concernant les deux villes membres de la Communauté d’Agglomération de Roissy Pays de France, Louvres et Puiseux-en-France, a été confié à l’Atelier Castro Denissof associés, avec en tant que représentants et chargés du projet, Roland Castro, architecte et auteur du livre « Du Grand Paris à Paris en grand », et Sophie Denissof, architecte et urbaniste. Ce projet prévoit la création de trois écoquartiers, deux à Louvres situés vers la gare (Le Quartier Gare et Les Frais-Lieux), et un à Puiseux-en-France, au niveau de la sortie de la ville direction Marly-la-Ville (Le Bois du Coudray / Derrière les Bois). L’encadrement du projet, quant à lui, a été attribué à Grand Paris Aménagement, organisant les chantiers et assistant les constructeurs, ainsi que les promoteurs et divers prestataires, comme Nexity-Apollonia, ICADE, Bouygues Immobiliers, Kaufman & Broad, Paris Ouest, Groupe Gambetta, Groupe Arcade, ou encore European Homes. D’ici 2028, autour des 3400 logements seront construits sur les deux villes.

C’est en 2004 que débutent les études préalables du projet sous l’égide de l’EPA Plaine de France, impulsé comme une priorité de l’Etat, jugeant indispensable de développer l’offre du logement sur le territoire.  Après les contrats de développement territorial (CDT), créés par la loi Grand Paris du 3 juin 2010, le projet passe sous le pilotage de la société Grand Paris Aménagement. Les choses s’accélèrent lorsque Emmanuel Valls, Premier Ministre de l’époque, s’empare du dossier. Il publie un message sur son compte Twitter, le 13 octobre 2014, disant : « Mieux loger les Franciliens grâce à un grand plan et à la mobilisation du foncier #GRANDPARIS ». De ce fait, afin d’accompagner la réalisation de ce grand plan, l’Opération d’Intérêt National « multisites » (OIN) est créée, ainsi qu’une caisse de financement, entrant dans le cadre de la loi de finances 2015.

Cliquez pour voir le site web de l’écoquartier

Courant 2015, le chantier de l’écoquartier Louvres – Puiseux-en-France débute, commençant par la partie du futur Quartier Gare. La portion de territoire, qui comprend celle de l’ancien moulin et des silos à grains, devait initialement comprendre la réhabilitation du complexe agricole en logements. Mais le groupe d’anciens bâtiments fût complètement détruit, pour laisser place à une construction neuve reprenant le plus fidèlement possible l’ancienne architecture. Prévu pour courant 2017 à la livraison, le Quartier Gare a accusé un retard de deux ans. Il fût finalement inauguré le 26 juin 2019 par Jean-Marie Fossier, Maire de Louvres, et Sophie Denissof. Cependant, 20% du site, représentant un lot de bâtiments côté ZAC, ne sera livré que pendant l’année 2020. Le Quartier Gare se veut offrir un nouveau souffle de vie et économique, à une zone longtemps en friche et inexploitée.

A terme, au cours de l’année 2020, le Quartier Gare comprendra un ensemble d’habitations de 1010 logements (32 % sociaux, 23 % intermédiaires et 45 % en accession), de commerces déjà en activité (restaurants, boulangerie, supermarché, opticien…), une crèche de 60 places, ouverte depuis 2018, et un square public et ludique, zone verte du quartier. De nombreux aménagements urbains ont également été réalisés aux abords de l’écoquartier, comme des parkings et un plaza, trônant au centre du lotissement.

Faisant écho à l’article du Parisien, datant du 10 février 2020, Roissy Mail a enquêté sur les soupçons de malfaçons qui serait à l’origine d’une certaine exaspération, venant des nouveaux habitants du Quartier Gare, en colère de vivre dans des logements neufs où les chaudières ne fonctionnent pas, des fuites apparaissent et dont les ascenseurs tombent fréquemment en panne. Contacté, Frédéric Navas, Maire-Adjoint chargé de l’Urbanisme et des Travaux, et candidat aux prochaines municipales à Louvres, a bien voulu donner plus d’informations sur le sujet.

« C’est une regrettable situation. La mairie suit le dossier avec une grande attention et reste à l’écoute auprès des familles. Nous soutenons à 100% les habitants impactés par ces soucis », déclare Frédéric Navas, compréhensif envers l’agacement des nouveaux arrivants.

« Mais restons positifs ! Ces problèmes ne sont pas ignorés. Cela ne concerne que deux immeubles, heureusement. Le Groupe 3F, propriétaires des logements sociaux, a le dossier en main et une procédure d’investigation est déjà en cours, ce qui permettra d’établir les responsabilités de l’entreprise ayant effectué les travaux d’installation. Ce projet d’écoquartier reste une grande réussite. Très peu de bruit, un cadre de vie agréable et ça a nettement redynamiser une zone de Louvres qui était vétuste. Ce n’est que positif pour la ville et ses habitants », ajoute-t-il.

Après plus de recherches à propos des multiples coupures d’électricité et des pannes d’ascenseurs, il s’est avéré que le problème n’était pas localisé qu’au Quartier Gare, mais à l’ensemble de la ville et des communes voisines, cas relevant de la responsabilité des sociétés de distribution énergétique EDF et ENEDIS. Concernant l’affaire des autres malfaçons, à ce jour, le Groupe 3F et l’Atelier Castro Denissof associés, bien que contactés par Roissy Mail, n’ont pas répondu favorablement aux demandes de renseignements, afin d’y recueillir leurs déclarations et d’amples informations. WM

Partagez cet article

Laisser un commentaire