Ecoquartier Louvres – Puiseux-en-France : où en est le projet ? [Partie 2 : Les Frais-Lieux et Bois du Coudray]

Les Frais-Lieux

Dans cette seconde partie, l’article aborde le sujet des deux autres sites du projet de l’écoquartier, c’est-à-dire, le lotissement « Les Frais-Lieux », non loin du Quartier Gare à Louvres, et celui de Puiseux-en-France, nommé « Bois du Coudray / Derrière le Bois ». Selon les prévisions de Grand Paris Aménagement, maître d’ouvrage, les livraisons de logements déjà construits devraient débuter au printemps 2020. Le projet d’écoquartier a pour objectif d’être finalisé en 2028/2030, voire 2033, mettant fin à une série de plus d’une décennie de chantiers, au cœur des deux villes du Val d’Oise. Se voulant différents du Quartier Gare, plus orienté « urbain » avec ses appartements et ses boutiques, les Frais-Lieux et le Bois du Coudray proposent une autre facette du projet, bien plus orienté « nature » dans un cadre qui s’y prête amplement et dans la vision de ses créateurs, l’Atelier Castro Denissof associés.

Situés à une centaine de mètres du Quartier Gare, les Frais-Lieux sont, au moment où cet article est rédigé, encore en travaux. Des taules et des blocs de ciments empêchent l’accès aux véhicules, mais une voie piétonne « ouverte » permet, malgré tout, d’y observer l’avancée du chantier. On peut y voir plusieurs bâtiments résidentiels finis, ainsi qu’un espace de jeux, prêt à accueillir les nouveaux habitants. Les Frais-Lieux, c’est 2000 logements (appartements et maisons individuelles), agrémentés de 6 hectares d’espaces verts, et d’un parc de 3 hectares, au centre du quartier. Deux groupes scolaires et un gymnase verront également le jour, apportant l’éducation et la culture à proximité de ce lotissement. La construction d’une passerelle est prévue, passant au-dessus de la ligne du RER D.

Concernant les Frais-Lieux, les premières livraisons seront au printemps 2020, au nombre de 530 logements, sur les 2000 attendus. La réalisation de ce quartier est orchestrée par les acteurs du bâtiments, tels que le Groupe Gambetta, Paris Ouest, European Homes, Kaufman & Broad et Bouygues Immobiliers. Selon les promoteurs : « Les espaces publics seront soignés et végétalisés pour offrir un cadre de vie agréable et valoriser la biodiversité et le cycle naturel de l’eau. Pour un rythme de vie apaisé, les déplacements à pied et à vélo seront favorisés par des pistes cyclables et des trottoirs généreux ».

En ce qui concerne l’écoquartier Bois du Coudray / Derrière les Bois à Puiseux-en-France, l’avancée du projet se poursuit. Une première phase de constructions, débutée en 2017, accuse un retard de livraison d’une année. Les 71 logements du promoteur immobilier Groupe Arcade, 42 appartements et 8 maisons individuelles, doivent recevoir leurs premiers habitants pour mai-juin 2020. Cependant, le projet se concrétise dans le temps, après les nombreuses craintes  (revoir ici) du Maire de la ville, Yves Murru, de ne pas apercevoir les premiers coups de pelles sur son territoire, à l’instar de Louvres.

Contacté par Roissy Mail, le Maire sortant et candidat aux prochaines municipales de Puiseux-en-France, donne quelques informations complémentaires sur les futurs aménagements : « Je suis satisfait que l’écoquartier prenne forme. Pour le moment, au sujet de la zone Bois du Coudray, les études continuent. La reprise des travaux devrait être pour 2021/2022, pour s’achever vers 2030/2033. A terme, 500 à 600 logements, la nouvelle mairie et une zone commerciale seront construits ».

« La bonne nouvelle, c’est que notre ville sort de sa carence en habitations sociales et aux pénalités engendrées par cette dernière. Sur une année, ces pénalités peuvent avoisiner les 80 000 €, amputant le budget de la commune », dit-il, évoquant l’article 55 de la loi solidarité et renouvellement urbain (SRU). Adoptée le 13 décembre 2000, cette loi vise à récréer un équilibre social dans chaque territoire et à répondre à la pénurie de logements sociaux. Son article 55 oblige certaines communes à disposer d’un nombre minimum de logements sociaux, proportionnel à leur parc résidentiel. A défaut de conformité avec la loi, les communes reçoivent une amende annuelle.

En résumé, les Frais-Lieux et Bois du Coudray / Derrière le Bois sont encore à leurs prémices. A échéance 2033, un peu plus de 20 000 personnes habiteront dans ces nouveaux lotissements, Quartier Gare inclus. Roissy Mail aura à cœur de vous informer sur la progression du projet écoquartier Louvres – Puiseux-en-France, durant ces prochaines années. WM

Voir la page Frais-Lieux sur le site de l’écoquartier

Partagez cet article

Laisser un commentaire