Issue du second tour des Municipales 2020 : entre changements et abstention historique

Dimanche 28 juin 2020 a eu lieu le second tour des Municipales 2020, après une campagne de l’entre-deux-tours à la longévité inédite et au regard des circonstances sanitaires actuelles. Lors de ce second tour, l’abstention a atteint un nouveau record avec 59,5% contre 55,25% pour le premier tour. En comparaison, le second tour des précédentes élections municipales, en 2014, était de 36,87% d’abstention. L’élection préférée des français a pris, véritablement, du plomb dans l’aile au cours de ces Municipales 2020, entre l’épisode pandémique du Covid-19 et la défiance des citoyens envers la politique. Mais l’abstention n’explique pas tout, les perdants n’ont peut-être pas su convaincre et fédérer, au même titre que certains gagnants, ont été élus sur le fil du rasoir ou par défaut. Quoi qu’il en soit, la démocratie a parlé !

A Goussainville, Abdelaziz Hamida a confirmé sa position de favori du premier tour. Lui et sa liste « L’Audace du Renouveau » (Divers) ont remporté les élections municipales, en obtenant 38,58% (2869 votes). Alain Louis a pu refaire son retard, en passant de la troisième à la seconde place avec sa liste « Ensemble Continuons pour Goussainville » (Divers gauche), mais cela n’a pas suffit pour décrocher la victoire, recueillant 32,85% des suffrages (2443 votes). Elisabeth Hermanville et sa liste « Ensemble pour Réussir » (Les Républicains) complète le podium avec 28,56%. Le nouveau conseil municipal de Goussainville comptera 39 sièges. Abdelaziz Hamida obtient 28 sièges, Alain Louis obtient 6 sièges et Elisabeth Hermanville, 5 sièges. L’abstention pour Goussainville a été de 53,79%.

A Louvres, le résultat du second tour quasiment identique. Le candidat, Eddy Thoreau, qui était le favori du premier tour, a été élu avec 55,72% des suffrages (1227 votes), obtenant 26 sièges pour sa liste « Louvres en Mouvement avec Vous » (Divers). Frédéric Navas et sa liste d’alliance avec Brandy Boloko « Union Républicaine et Citoyenne » (Divers centre) ont recueilli 44,27% (975 votes) et auront 7 sièges au conseil municipale. Une abstention record a été enregistrée dans cette commune, avec 64,21%. Une page se tourne à Louvres à l’issue des ces élections, mettant fin à presque 40 ans de centrisme aux manettes de la ville. Mais comme Guy Messager, maire de Louvres de 1982 à 2012, le dit avec beaucoup de philosophie : « Les pages se tournent et se relient afin de faire le plus beau des livres ».

Autre duel grandement attendu, celui concernant la ville de Gonesse, ayant opposé Jean-Pierre Blazy et Cédric Sabouret, tous les deux du même bord politique. Jean-Pierre Blazy remporte la victoire dans un mouchoir de poche. Lui et sa liste « Rassemblement et Agir pour l’Avenir de Gonesse » (Divers gauche) obtiennent 50,34% des suffrages (3063 votes), contre 49,65% (3021 votes) pour le challenger Cédric Sabouret avec la liste « Un Nouveau Souffle pour Gonesse » (Divers gauche). Ce dernier peut avoir quelques regrets, ne perdant qu’à 42 voix de son adversaire, malgré une campagne énergique. Il obtient 8 sièges au conseil municipal et Jean-Pierre Blazy, 27 sièges. Le taux d’abstention à Gonesse a atteint 57,32%.

À Sarcelles, où l’abstention s’est élevée à 63,98%, Patrick Haddad et sa liste « Rassemblés pour Sarcelles » (Parti Socialiste) ont remporté la victoire avec 57,85% des votes (5584 votes), face à François Pupponi et la liste « Pour que Vive Sarcelles » (Divers gauche) ayant obtenu 42,14% (4068 votes). L’étrange stratégie de François Pupponi de reprendre la tête de la liste en rétrogradant François-Xavier Valentin, durant l’entre-deux-tours, n’a pas porté ses fruits et a pu en déconcerter beaucoup. Patrick Haddad, qui est passé du statut de maire par défaut au statut de maire légitime, dispose de 36 sièges et François Pupponi obtient, quant à lui, 9 sièges.

Le vent du changement a également soufflé sur Le Thillay, où le second tour était placé sous le signe de la triangulaire. Fabio Lunazzi, tête de liste « Ensemble Aimons Le Thillay » (Divers gauche), adoubé par le maire sortant Georges Delhalt, n’a pas remporté ces municipales, finissant deuxième avec 35,68% des suffrages (375 votes). Le candidat vainqueur est Patrice Gebauer et sa liste « L’Avenir de Le Thillay entre vos mains » (Divers droite), ayant recueilli 48,52% des votes exprimés (510 votes). En troisième position, Martine Galtie et la liste « Le Thillay, C’est Vous » (Divers gauche) obtiennent 15,79% (166 votes) et 2 sièges au conseil municipal. Patrice Gebauer décroche 20 sièges et Fabio Lunazzi, 5 sièges. Le taux d’abstention, pour la commune du Thillay, a été de 55,73%.

Enfin, à Dammartin-en-Goële, commune de Seine-et-Marne de 8258 habitants située à quelques kilomètres au nord-est de l’aéroport Charles-de-Gaulle, quatre candidats étaient encore en lice pour briguer la mairie. Michel Dutruge, maire sortant, et sa liste « MD2020 » (Les Républicains) remportent la victoire avec 38,22% des suffrages (886 votes), parvenant à acquérir 21 sièges. En deuxième position, Stéphane Jabut, « Réussir Ensemble Dammartin-en-Goële » (Divers gauche) avec 27,09% (628 votes), obtenant 4 sièges. Juste derrière, le candidat écologiste, non-affilié Europe Ecologie Les Verts, Sylvain Messiaen et la liste « Vivons Dammartin » recueillent 24,15% (560 votes), ayant obtenu 3 sièges. Refermant le classement du second tour, Jean-Pierre Matéo, tête de liste « Ambition 2020 pour Dammartin » (Divers centre), avec 10,52% des suffrages (244 votes), réussissant à obtenir un seul siège. Dammartin-en-Goële ne déroge pas à la règle concernant l’abstention, avec 61,07%, mobilisant seulement 2396 lecteurs sur les 6155 inscrits.

Autre ville de Seine-et-Marne, Villeparisis, avec une abstention record de 68,61%, où le maire sortant Hervé Touguet se présentait à sa succession, dans une configuration de triangulaire. Malheureusement pour lui et sa liste « Villeparisis, l’Avenir pour Ambition » (Divers droite) finissent en deuxième position, ayant recueilli 42,87% (1910 votes). Le maire sortant bascule dans l’opposition, n’obtenant que 7 sièges, après la victoire du candidat Frédéric Bouche et sa liste « Villeparisis avec Vous » (Union de la gauche) avec 50,25% des suffrages (2239 votes), raflant 27 sièges pour le conseil municipal. Le troisième candidat de cette triangulaire, Claude Sicre De Fontbrune et la liste « Vivre notre Ville » (Divers centre) enregistrent 6,86% des suffrages (306 votes), décrochant un unique siège.

Au Bourget, commune de Seine-Saint-Denis limitrophe du Val d’Oise, le maire sortant Yannick Hoppe, ayant repris le poste après la démission de Vincent Capo-Canellas, à la suite de sa réélection comme sénateur, s’est présenté avec la liste « Une Equipe qui Agit pour Le Bourget » (Divers droite) pour ces municipales. Le représentant de la majorité sortante n’a pas réussi à convaincre les électeurs du Bourget, finissant en deuxième place avec 48,76% des votes (1361 votes). Jean-Baptiste Borsali et sa liste « Le Bourget C’est Vous » (Divers droite) remportent les élections avec 51,23% des suffrages (1430 votes). Cette victoire souffle un vent de renouveau au Bourget, pour cette ville acquise à l’UDI (anciennement UDF) depuis les années 90. Avec ce succès, Jean-Baptiste Borsali dispose de 25 sièges contre 8 sièges pour Yannick Hoppe. Lors de ce second tour, presque 1 inscrit sur deux se sont déplacés pour départager les deux candidats (taux d’abstention enregistrée à 53,02%).  WM

L’avis d’EV

Drôles d’élections, marquées, ici comme presque partout, par une abstention historique (même moi je me suis abstenu, à Paris !).  Je pense que ce n’est pas à cause du virus, mais à cause d’un désintérêt grandissant de la chose publique de la part des citoyens.  Il va falloir changer tant les pratiques ( Fillon et ses costumes !) que les discours (exemple Pupponi ! ), tant au niveau local que national . Et reconnaitre le vote blanc …

 

Partagez cet article

1 réflexion au sujet de “Issue du second tour des Municipales 2020 : entre changements et abstention historique”

  1. Sarcelles : recours à l’horizon ( faible écart dans les suffrages , 300 procurations …)
    Goussainville : Gestion communautarisme en vue
    Louvres : Thoreau vainqueur remercie Messager de l’avoir gagné grâce à son tract assassin et rempart vers un communautarisme annoncé .
    Villeparisis ( oublié sur votre article ) : Hervé Touguet battu alors qu’il vient d’être honoré pour sa brillante gestion de sa Ville ??
    Et qui seras le prochain président de la CARPF ?

    Répondre

Laisser un commentaire