La future Maison du Numérique à Sarcelles se confirme

Le  préfet est sur la droite ©Roissy Pays de France

Le mardi 16 février 2021, le Préfet du Val d’Oise, Amaury de Saint-Quentin, est venu sur le site de la future Maison du Numérique qui sera construite à Sarcelles et qui accueillera ses premiers étudiants et entrepreneurs pour 2022-2023. Lors de cette venue, Pascal Doll, Président de la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France et Maire d’Arnouville, Patrick Haddad, Maire de Sarcelles, ainsi que François Germinet, Président du CY Cergy Paris Université, et Francis Soler, architecte du projet, se sont déplacés pour effectuer la visite aux côtés du préfet. La Maison du Numérique, projet intercommunal mené en partenariat avec l’université, est soutenu par le plan France Relance à hauteur de 600 000 €.

La future Maison  ©Roissy Pays de France

Ce projet, participant pleinement au programme de refondation économique, sociale et écologique du pays, s’étale sur une superficie de 2 550 m² et est estimé à un coût de 7,5 millions d’euros. Dans son communiqué du 17 février 2021, la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France déclare : « Projet-phare de la stratégie de développement économique local et d’inclusion sociale autour de la création numérique, la Maison du Numérique accueillera à terme des espaces à destination des jeunes entrepreneurs, comprenant un espace de coworking de 260 m², un auditorium de 80 places, des salles de formation, un incubateur FacLab® Numixs, et des bureaux. La Maison du Numérique dispensera des formations à destination de personnes éloignées de l’emploi, des artisans et commerçants souhaitant réaliser la transition numérique de leur activité, mais aussi l’ensemble des habitants et citoyens qui désirent se former et s’impliquer dans des projets ».

« Je me félicite de la venue du Préfet du Val-d’Oise sur le site de la future Maison du Numérique. Le numérique représente un enjeu majeur pour le territoire, une opportunité́ de former les jeunes populations aux métiers en lien avec ce secteur d’activité, d’être identifié en tant que territoire d’innovation et de créer une dynamique de développement d’applications liées à la smart city », déclare Pascal Doll via le communiqué.

Outre le futur site de la Maison du Numérique, Amaury de Saint-Quentin a également visité les locaux du FacLab® Numixs, espace de travail partagé et collaboratif où chacun peut imaginer un projet et le concrétiser tout en contribuant localement à l’intelligence collective du réseau international des FacLabs. Lentement mais sûrement, la transition numérique s’opère sur le territoire du Grand Roissy. WM

Partagez cet article

Laisser un commentaire