5 Questions à Yacine Hamiche, un des nouveaux visages de la Droite

Investi dans la vie associative et politique de la ville de Louvres depuis plusieurs années, Yacine Hamiche, chef du pôle militant des Jeunes Républicains de l’Etranger, commence à se faire une place dans le paysage politique local et national. Ancien consultant dans le digital, ayant passé une partie de sa vie étudiante aux Etats-Unis, Yacine Hamiche fait son petit bonhomme de chemin, gravissant les marches qui lui permettront, certainement, d’être un personnage politique sur lequel il faudra compter dans le futur. Grand Roissy, vision pour le territoire, enjeux… Pour mieux le connaitre, RoissyMail lui a posé cinq questions.

RM : Qu’est-ce qui vous a amener à vous investir en politique ? Et pourquoi chez Les Républicains ?

Yacine Hamiche : J’ai été très rapidement bénévole associatif, dès l’âge de 16 ans. Ce qui m’a permis de développer l’esprit de bien commun, l’esprit d’effort pour un collectif. J’ai également compris à travers mes différentes expériences professionnelles, associatives et personnelles que la politique, au sens général, est au cœur de notre quotidien. Le choix de nos représentants est très important au travail, dans son club de sport ou encore pour désigner le représentant de sa propre rue, partout. Aujourd’hui, j’use d’énergie pour faire entendre une voix qui me semble prospective pour les générations futures. Car la politique, c’est construire et non déconstruire. Le choix des Républicains s’est fait naturellement dans la mesure où je suis sensible au respect des valeurs et des traditions, à la sécurité, au développement économique ainsi que d’autres idéologies, que défendent Les Républicains.

RM : Que représente, pour vous, le territoire du Grand Roissy ?

YH : Je fais partie de ceux qui pensent que, un pas chacun, c’est deux pas ensemble. Le Grand Roissy, par définition, promeut la mutualisation des forces et des énergies. Le rayonnement du Grand Roissy a un impact sur chacune des collectivités. Il faut comprendre aussi que les efforts de chacun, ont et auront, forcément un impact sur le Grand Roissy.

RM : Quelles sont vos réalisations sur ce territoire ?

YH : En véritable acteur du Grand Roissy je suis bénévole auprès d’associations sportives, culturelles et de médiation. J’ai également été, entre 2009 et 2019, salarié à l’aéroport de Roissy Charles De Gaulle. Être du Grand Roissy c’est un état d’esprit, nous avons une culture, un mode de vie propre, et je m’en rends compte quand je me déplace d’un département à un autre ou simplement quand je me rends à l’Ouest du Val d’Oise, et nous devons en être fier !

RM : Quels sont vos projets futurs pour ce dernier ?

YH : Nous avons un pôle d’attractivité majeur qui est la plateforme aéroportuaire de Roissy CDG qu’il faudra toujours développer, c’est notre porte directe vers l’international. Nous avons un territoire riche en terres agricoles qu’il faut continuer à protéger et dynamiser, ainsi qu’accompagner de la meilleure des façons, nos agriculteurs à travers différents projets. Dans un troisième temps, le numérique doit être une priorité, sans condition, ce secteur s’impose à travers le modèle économique mondial et nous devons anticiper et devenir leader en termes de solutions digitales. Victime de son succès notre territoire est très apprécié pour sa qualité de vie, il est important donc de pérenniser ce climat d’accueil, sur notre territoire où il fait bon vivre en accordant un point d’honneur à la sécurité.

RM : Enfin, votre parcours peut être considéré comme un exemple pour beaucoup de jeunes. Quel message voulez-vous leur transmettre ?

YH : Au-delà d’un message c’est avant tout un état d’esprit que je voudrais transmettre, aucun objectif n’est plus difficile à atteindre que celui qu’on minimise ou que l’on néglige, je les invite à se donner les moyens, à se former, à s’informer. Politiquement, je les invite à devenir acteur et non plus spectateur, c’est à dire s’impliquer et voter.

RM : Yacine, j’ai une question bonus pour vous. Quel est votre pronostic pour le vote du candidat présidentiel, qui aura lieu au prochain congrès des Républicains ?

YH : Parce qu’on ne s’improvise pas président de la République, parce que la France aujourd’hui à besoin de stabilité et de pragmatisme, parce que les futures priorités de notre pays nécessitent une profondeur, le parcours de Michel Barnier démontre sa capacité à comprendre notre monde, notre Europe, notre France et nos territoires. Et qu’il est parfaitement à la hauteur des défis nationaux, continentaux et internationaux.

RM : Merci, Yacine Hamiche, pour cet entretien.

YH : Un grand merci à vous. WM

Partagez cet article

Laisser un commentaire