Un nouvel organisme “Seine-et-Marne Attractivité” pour le développement du département

La loi NOTRe (aout 2015) a changé la donne en matière de développement économique et d’appui aux entreprises. Ce sont les régions qui s’en préoccupent désormais et la loi leur a imposé l’élaboration d’un texte qui répond au doux nom de “schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation” ( SRDEII).

Vous pourrez, en cliquant ci-dessus, voir celui de l’Ile de France adopté en décembre dernier (un gros pavé de 180 pages). En conséquence, les missions des départements (et singulièrement de leurs comités d’expansion économique)  en la matière évoluent. Ils ne peuvent plus fournir de soutiens directs aux entreprises. Et s’orientent pour la plupart vers la promotion de leurs territoires.

C’est ce qu’a fait le Conseil départemental de Seine-et-Marne. Il a décidé de fusionner son Comité d’expansion (Seine-et-Marne Développement SMD), basé à Melun, et Seine-et-Marne Tourisme (basé à Fontainebleau) au sein d’un nouvel organisme (un EPIC) nommé Seine-et-Marne Attractivité. Il entrera en fonction le 1er octobre et sera basé à Fontainebleau. Voyez ce qu’en a dit Denis Jullemier, actuel président de SMD. On y reviendra et aussi sur l’évolution sur ces points dans le Val d’Oise.  EV

Partagez cet article

La CCI 77 précise ses missions et va coopérer avec Roissy Pays de France

voir le site de la CCI 77

La CCI de Seine-et-Marne a tenu son Assemblée Générale vendredi 30 juin, en présence du sous-préfet de Torcy, Gérard Branly, sous la présidence de Jean-Robert Jacquemard. Celui-ci a d’emblée rendu hommage au préfet Jean-Luc Marx, récemment nommé préfet de la Région Grand Est (on avait oublié de vous le dire). Parmi les points abordés, le soutien confirmé de la Chambre à la candidature de Paris Val d’Europe pour l’Expo Universelle de 2025 (voir ici, site en concurrence avec celui du Triangle de Gonesse).

Puis, en rapport avec les différentes dispositions de la loi NOTRe, les schémas sectoriels de la région Ile de France, le Schéma Régional d’Organisation des mission (qui s’impose aux CCI par un décret de décembre 2016), l’AG a défini sa nouvelle stratégie. Tout cela est bien compliqué…  On trouve un peu d’explications sur le site de la CCI Ile-de-France.

Lors de la même séance, la CCI 77 a voté en faveur d’une prochaine signature d’une convention avec la CA Roissy Pays de France (dont une partie des communes se trouvent en Seine-et-Marne) , sans plus de précision. Voyez le communiqué ici. EV

Partagez cet article

Les Pirates débarquent à Aéroville !

cliquez pour voir le programme !

C’est plus Aéroville, c’est Aéroplage ! A partir d’aujourd’hui et jusqu’ au 16 juillet, le célèbre centre commercial est habillé aux couleurs des Caraïbes et propose toute une série d’animations pour les petits et les grands autour du thème des pirates, des trésors etc. Un grand bateau est installé au milieu du centre. Voyez aussi ici les détails du programme.

Dans le même temps, plusieurs enseignes  proposent elles aussi des animations (dégustations etc. voyez-les toutes en cliquant en haut). J’en ai retenu une : la boutique Sabon propose une manucure (+ pose de vernis) gratuite ! Et ben c’est bien tout ça ! EV

Partagez cet article

Friche PSA : la ville d’Aulnay et Grand Paris Aménagement ensemble pour une grande opération

Bruno Beschizza et Thierry Lajoie, lors de la signature à l'hôtel de ville

Ça bouge du côté de la friche PSA d‘Aulnay. Mardi dernier, le maire, Bruno Beschizza et Thierry Lajoie, PDG de Grand Paris Aménagement (GPAm), ont signé deux conventions pour la mise en œuvre d’une opération d’aménagement dans les quartiers nord de la commune.

Dans la première, il s’agit d’une initiative conjointe pour aménager le nord de l’ancien site PSA jusqu’à l’emplacement de la future gare de la ligne 16 du Grand Paris Express. Soit un périmètre de 163 ha, il s’agira un aménagement urbain mixte : activité économique et  habitat. Pour ce faire, sera créée une société d’économie mixte d’aménagement à opération unique (SEMAOP) associant les collectivités,  l’Etat via GPAm et le secteur privé. Au terme d’un appel d’offre lancé par la future SEAMOP, sera retenu un opérateur privé.

Des études pré-opérationnelles vont être lancées, financées par un fonds de concours financé initié par les deux parties, c’était l’objet de la deuxième convention. EV


Partagez cet article

Spirit Business Cluster : ça avance sur Aérolians

Albert Conty, Armand Koestel, François Asensi, Felix Bertojo (PDG de Spirit Entreprises), Rahim Rezzouk et Tanaka You, architectes (cabinet Ory et associés)

On vous l’avait annoncé en mars dernier , le groupe Spirit (basé à Clichy, 92) a acquis 10 ha sur la ZAC Aérolians (Tremblay) pour y installer son Spirit Business Cluster, un ensemble de locaux d’activité (revoir le dossier ici).

Jeudi 27 juin, deux événement ont eu lieu. La pose de la première pierre du bâtiment (10 000 m2 SDP -Surface de Plancher- sur 2 ha) sur le lot AS4, en présence notamment de François Asensi, maire de Tremblay , Albert Conty, vice-président de Paris Terres d’Envol, en charge du développement économique, et d’Armand Koestel, chef de projet à Grand Paris Aménagement (aménageur d’Aériolans).

Et une présentation du Cluster devant 50 “commercialisateurs” afin d’engager sérieusement les ventes sur l’ensemble du projet. A l’issue de cette présentation, un tirage au sort a désigné Thomas Hamon, Consultant immobilier d’entreprise d’ Evolis pour gagner une belle tablette.

On suit le dossier du Spirit Business Cluster ! EV

Guillaume Borjeix, Directeur commercial Parcs VEFA Spirit, Carmen Robert, Directrice de promotion Spirit, Thomas Hamon, Valentin Lebossé, Responsable commercialisation Parcs VEFA
Partagez cet article

Exposition New York au Mercure Roissy Village

Mayke Deleignies est directeur de l’hôtel Mercure de Roissy Village depuis juin l’année dernière (déjà ! que le temps passe vite revoir ici) .Depuis son arrivée, il a donné une impulsion à son établissement, en organisant notamment des soirées musicales régulièrement. Cette fois, demain, c’est une exposition de fotos consacrée à New York, fotos prises par Théphile Duchemin (commandant de bord à Air France). Un passionné de cette ville comme vous pourrez le voir dans le communiqué ici. On y passera, normalement. A noter que l’hôtel vient de démarrer sa rénovation. On y reviendra. EV

Partagez cet article

Sénatoriales 2017 : Didier Arnal confirme sa volonté de conduire une liste dans le 95

On en a pas fini avec les élections, du moins en 2017. En septembre prochain auront lieu les élections sénatoriales, pour un renouvellement partiel du Sénat. Mais bon, c’est une élection aussi discrète que compliquée : seuls sont concernés les “grands électeurs”. Cliquez sur la foto ci-dessus pour voir comment ça se passe. Tous les départements de la région parisienne sont concernés, au scrutin proportionnel. On va suivre  ça, au moins pour les départements qui nous concernent, tout en sachant au moins une chose: les sénateurs du secteur, on les voit pas, on ne les connait pas ou peu et la plupart d’entre eux ne font rien pour être connus ou communiquer, à cause du mode de scrutin indirect. Sauf, à la rigueur, quand ils sont maires, à l’instar de Vincent Capo-Canellas, sénateur (UDI) et maire du Bourget. Je pense qu’il va se représenter.

Tout ça pour signaler que Didier Arnal, ancien président (PS) du Conseil général a confirmé, dans un communiqué, présenter une liste. Selon son dossier de presse, il semble espérer le soutien de REM, à laquelle il s’était rallié l’an passé (revoir ici). Cependant, il pourrait trouver sur sa route Alain Richard, actuel sénateur, (PS)  qui lui aussi est passé à REM. A noter aussi que le président (LR) Arnand Bazin conduira une liste. Voyez les 5 sénateurs du Val d’Oise.  EV

Partagez cet article

Les nouveaux députés du secteur. Comment expliquer ce succès incroyable, historique d’E. Macron?

Eh bien ! Décidément, Emmanuel Macron marche bien sur l’eau (on l’a encore vu hier sur la Seine…) ! Dans les départements concernés par la région aéroportuaire, comme dans le reste du pays (et peut-être plus) la République en marche (REM) a fait un tabac au deuxième tour. Dans le Val d’Oise, elle emporte 9 circo sur 10 (François Pupponi (PS), auquel REM n’ avait pas opposé de candidat, est réélu dans la 8ème, après une campagne houleuse). Dans la 9ème, Anthony Arcierio (LR) a fait un meilleur score que prévu après le premier tour, mais n’a rien pu faire : c’est Zivka Park (REM) qui l’a emporté avec 633 voix d’avance (51.67%).

En Seine-Saint-Denis, comme c’était prévu, Clémentine Autain (soutenue par FI) a été élue ( 59.52) dans la 11ème (et François Asensi est son suppléant). Jean-Christophe Lagarde (UDI) a été réélu dans la 5ème (66.10%). Ce sera son troisième mandat. Maire de Drancy depuis 2001, il passe le relais à sa femme.Dans la 10ème (autour d’Aulnay), le sortant Daniel Goldberg (PS) avait été éliminé au 1er tour, et c’est Alain Ramadier (LR) qui l’a emporté (52.92%) face à un candidat REM.

En Seine-et-Marne, Rodrigue Kokouendo (REM)  l’emporte sur la 7ème (où le sortant Yves Albarello LR a été éliminé au premier tour) avec 61.48% face à Béatrice  Troussard (FN). Et dans la 6ème (autour de Meaux) Jean-François Parigi (LR) succède à Jean-François Copé, avec 55.22% face à une candidate REM.

Partout, le PS est KO, même pas debout.

Scrutins historiques ! Pourquoi?

Très franchement, lorsque Emmanuel Macron a créé son mouvement en marche (avril 2016) puis quitté le gouvernement 4 mois plus tard, j’aurais parié qu’il ne se présenterait pas. Trop tôt, trop jeune, pas de moyens, pas de relais locaux … Je me suis bien trompé !

Comment expliquer ce succès aussi incroyable  que massif et historique?

Mon avis est que les gens en ont eu marre, cette fois, des deux “grands” partis LR et PS, dans lesquels cohabitaient des gens aux positions diamétralement opposées. Et marre de la manière de parler des “politiques”.  D’où d’ailleurs, le succès montant du FN ces 30 dernières années. Jusqu’à faire 10  millions de voix au 1er tour de cette présidentielle. 10  millions !! Je le sais bien pour avoir souvent parlé à ces électeurs, c’était davantage un geste de rejet du “système” qu’autre chose. Et aussi, qu’ils aient été d’accord ou pas avec les positions du FN, une appréciation de la clarté du discours de celui-ci.

Et les gauches, surtout, ont aidé à ce résultat. Dès que le FN disait “quand il pleut ça mouille”, tous ceux qui disaient la même chose étaient taxés (j’en sais quelque chose !) qui de fasciste, qui de “faire le jeu du FN”… Et même pire ! Un exemple, parmi des milliers, vrai : de mémoire, c’était en 1993. Jean-Marie Le Pen déclare “savez-vous qu’il y a plus de médecins togolais en région parisienne qu’au Togo ?” (ce qui est toujours vrai). Tollé à gauche ! Racisme etc. Deux ans après, toujours de mémoire quant à la date, DSK déclare “savez-vous qu’il y a plus de médecins béninois en région parisienne qu’au Bénin ?” Et là, tout le monde applaudit.  Voilà…

Discours abscons, contradictoires, faux …

Depuis des années, les discours des politiques, élus, ministres sont inaudibles, quand ils ne sont pas faux. Jamais de réponse simple à une question simple. Pour “satisfaire” tout le monde, on tourne toujours autour du pot. Quelques exemples récents. Je regarde ou j’écoute tous les jours Bourdin direct à 8h30. Je trouve que Bourdin est un des rares vrais journalistes en France. Toutes ses interviews sont préparées minutieusement et il va jusqu’au bout. L’audience est grande !

On se souviendra de celle, incroyable, de Myriam El Khomeri, “ministre” PS du travail, où elle avoue finalement ne pas savoir combien de fois un CDD peut être renouvelé ! Ou celle de Jean-Jacques Urvoas, ministre PS de la justice (après avoir été des années président de la Commission des Lois à l’AN), “expliquer” qu’il n’est pas besoin de reconduire l’État d’urgence, car la législation, selon lui, avait été modifiée et que ledit État d’urgence ne servait plus à rien. Quelques jours après c’était l’attentat de Nice et l’Etat d’urgence a été reconduit peu après…

Il y a aussi celle d’un des nombreux  M. Je-sais-tout, allias Hervé Mariton, alors député LR de la Drôme, au moment où il espérait participer à la primaire de la droite. Il dit, les yeux dans les yeux de Bourdin, en gros: ce n’est pas la peine de vouloir supprimer les charges sur les bas salaires, car elles n’existent plus”. MDR, je venais de faire la fiche de paye du fils de ma femme, qui était venu m’aider en juillet 2016, au SMIC. Bien sûr il y a des charges, tant patronales que salariales.

Et tout à l’avenant… Même celle de Marion Maréchal Le Pen (à qui je trouve du talent, d’ailleurs) qui est incapable de donner le nombre d’habitants de la région PACA (dont elle était députée et conseillère régionale). Bourdin insiste pour avoir un chiffre et … elle se trompe de moitié !

Ou encore, récemment, quand Manuel Valls, premier ministre, va au Togo magnifier la “démocratie” de ce pays, alors que c’est une dictature héréditaire depuis 1963!

Il n’y a certainement pas que ce type de raisons qui explique la vague macroniène, mais je sais que ça a joué. Beaucoup, comme moi  ne votaient pas FN mais n’avaient pas le choix de voter pour voter et voter encore pour des candidats de l’ancien système (ou de voter blanc, voire s’abstenir). Ils se sont engouffrés dans REM, y compris parmi ceux qui votaient FN. Sinon on n’explique pas que des inconnus, novices en politique pour beaucoup (à l’image de Zivka Park dans la 9ème du 95),  aient été élus, la plupart brillamment.

Bon, on va voir ce que va faire la nouvelle majorité ces 5 prochaines années. Elle n’a pas le droit à l’erreur. Et ne devra pas faire comme le PS qui avait tout en 2007 : Assemblée nationale, Sénat, la plupart des régions, des départements, des grandes villes. “Qu’as-tu fait de ton talent?”  Et on assiste à une recomposition politique et idéologique que j’appelle de mes vœux depuis 30 ans. EV


Partagez cet article