Goussainville pourrait intégrer Roissy-Porte-de-France en 2011

Alain Louis, le maire (PS) de Goussainville, espère intégrer la communauté de communes de Roissy-Porte-de-France l'an prochain.

Les négociations entre Goussainville et la communauté de communes Roissy-Porte-de-France (CCRPF) sont bien engagées. L’intégration de la ville de l’est du Val-d’Oise pourrait même s’effectuer en 2011, à en croire son maire socialiste Alain Louis et le président (DVD) de l’intercommunalité, Patrick Renaud.

“Nous avons eu des échanges avec des représentants de la CCRPF et nous en sommes maintenant au stade de l’audit final. En septembre-octobre, nous commencerons à régler la question des domaines à partager avec la communauté de communes ou à lui céder”, a expliqué Alain Louis, jeudi après-midi, lors d’une conférence de presse pour présenter son bilan après un an de

Read moreGoussainville pourrait intégrer Roissy-Porte-de-France en 2011

Partagez cet article

Alitalia rejoint la joint-venture d’Air France-KLM et Delta

Alitalia, la première compagnie aérienne italienne, a rejoint lundi Air France-KLM et Delta Air Lines au sein de leur joint-venture. Initié en avril 2009, cet accord permet aux quatre compagnies membres de partager les revenus et les coûts sur leurs routes transatlantiques.

Grâce à lui, les passagers bénéficient d’un accès à un vaste réseau transatlantique offrant quotidiennement «près de 250 vols et 55 000 sièges quand on y inclut les 20 vols transatlantiques quotidiens vers cinq destinations américaines depuis Rome et Milan-Malpensa», selon un communiqué d’Air France (voir l’étendue du réseau).

Avec l’entrée d’Alitalia, officialisée lundi à Rome, la joint venture représente environ 26 % de l’offre transatlantique totale et des revenus annuels estimés à plus de 10 milliards de dollars.

«Aux principaux hubs de la joint venture qui sont Amsterdam, Atlanta, Detroit, Minneapolis, New York-JFK et Paris-Charles de Gaulle, vient désormais s’ajouter Rome, tandis que des vols transatlantiques additionnels sont proposés depuis Cincinnati, Milan-Malpensa, Memphis et Salt Lake City», précise Air France dans ce communiqué.

«Le trafic transatlantique est le marché le plus stratégique et le plus concurrentiel du monde. Nous sommes fiers d’être un partenaire des plus grandes compagnies aériennes mondiales au sein d’un accord de joint venture que l’industrie entière considère comme une référence. Un tel accomplissement met en évidence les bons résultats obtenus jusqu’ici par Alitalia, et nous ouvre des opportunités de croissance industrielle et commerciale», a déclaré, lundi, le président-directeur général d’Alitalia, Rocco Sabelli.

L.L.

Partagez cet article

Air France va supprimer plus de 4.000 postes d’ici 2013

Malgré l’allègement de la masse salariale, les pilotes d’Air France resteraient en sur-effectifs à l’horizon 2013 (© Guillaume Grandin).

C’est confirmé. Pour continuer à réduire ses coûts, Air France va bel et bien supprimer plus de 4.000 postes d’ici trois ans, comme l’avait révélé le journal La Tribune fin juin (lire RoissyMail du 25 juin). Mais pas de licenciements en vue. La réduction des effectifs se fera via le plan de départs volontaires clos en mai (environ 1.800 personnes) et en privilégiant les départs non remplacés.

La direction de la compagnie aérienne a présenté lundi aux partenaires sociaux ses perspectives en termes d’emploi pour les exercices 2010, 2011 et 2012 dans le cadre de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).

La compagnie aérienne table sur 4.109 postes en moins, ce qui ferait passer l’effectif de 51.804 à fin mars 2010 à 47.694 à fin mars 2013. Les départs (retraites, démissions, plan de départs volontaires, etc.), quant à eux, atteindraient 4.390 sur les trois exercices.

Cette politique d’allègement de la masse salariale risque d’entraîner un sous-effectif chez les personnels au sol et les personnels navigant commerciaux (hôtesses et stewards). Malgré les départs naturels, les pilotes resteraient quant à eux en sur-effectifs en mars 2013.

L.L.

Partagez cet article

Une nouvelle compagnie veut conquérir l’Afrique depuis Le Mesnil-Amelot (77)

Actuellement à Miami, le premier des deux Boeing 767-300 ER de la compagnie devrait être livré entre le 15 et le 30 juillet (© Roberto Collazo).

Elle s’appelle Oxygène Afrique* et devrait décoller prochainement de Roissy-Charles-de-Gaulle. Cette nouvelle compagnie française, actuellement en cours de procédure avec la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) pour obtenir une licence et un certificat de transport aérien (CTA), compte lancer ses premiers vols en septembre. Son ambition? Faire sa place sur le continent africain avec, dans un premier temps, douze rotations hebdomadaires et cinq destinations : Abidjan (Côte-d’Ivoire), Bamako (Mali), Conakry (Guinée), Luanda (Angola) et Malabo (Guinée équatoriale). Et ce, uniquement en vol direct.
«Notre objectif est de récupérer la clientèle de compagnies comme Lufthansa ou Afriqiyah Airways qui ne peuvent assurer que des vols indirects vers ces destinations au départ de Roissy. Nous voulons proposer les mêmes tarifs mais sans escale», explique Steve Bokhobza, le créateur d’Oxygène Afrique.

Deux Boeing 767

Agé de 38 ans, cet ancien superviseur de vols chez Aéroports de Paris jure ne pas vouloir concurrencer Air France. «Nous ne vendrons pas les mêmes produits. Ce que nous voulons, c’est capter une clientèle qui échappe pour l’instant aux compagnies françaises et développer le tourisme en Afrique», explique-t-il. Pour commencer, l

Read moreUne nouvelle compagnie veut conquérir l’Afrique depuis Le Mesnil-Amelot (77)

Partagez cet article

Trafic d’Air France : le redressement se poursuit

Le trafic progresse du côté passagers mais aussi au niveau de l’activité cargo avec une hausse de 0,8% en juin (© P.Troyanowsky).

Ca va mieux chez Air France. Les chiffres du trafic aérien de juin le prouvent. + 4,7% côté passagers avec des capacités en légère croissance (+0,4%). Ce qui permet «au coefficient d’occupation de gagner 3,5 points à 83,8%», souligne la compagnie dans un communiqué. Le nombre de passagers transportés s’est quant à lui élevé à 6,5 millions (+1,3%). A noter : une augmentation très forte (+14,1%) sur le réseau avec des capacités en hausse de 3,9%. Côté cargo, cela progresse également. +0,8% pour le trafic avec un coefficient de remplissage qui gagne 2,4 points à 67,7%.

L.L.

Partagez cet article

Gonesse rêve d’accueillir Roland-Garros

L’EPA Plaine-de-France propose de délocaliser Roland-Garros sur 22 hectares au Triangle de Gonesse (ci-dessus, les courts de tennis sont représentés en rouge).

Rafael Nadal soulevant le trophée de Roland-Garros sur la terre ocre de… Gonesse ! Non, vous ne rêvez pas. La commune valdoisienne pourrait bien à l’avenir accueillir les internationaux de France de tennis.

Porté par l’Etablissement public d’aménagement (EPA) Plaine-de-France (cliquez ici) , le projet fait partie des trois derniers sites étudiés par la FFT (Fédération française de tennis) en cas de délocalisation éventuelle du tournoi du grand chelem à l’horizon 2015.

Le triangle de Gonesse, où seraient aménagés les courts, est concurrencé par Versailles (Yvelines) et Marne-la-Vallée (Seine-Saint-Denis). Le site d’Evry-Bondoufle (Essonne) n’est pour sa part plus en course.

Roland Garros à Gonesse... Vous y croyez, vous ? Hervé Dupont, DG de l'EPA Plaine de France y croit, lui. Réagissez à l'article

Hervé Dupont, le président de l’EPA Plaine-de-France y croit dur comme fer. «Au début, il y avait une quinzaine de candidats. Nous sommes maintenant dans la short list», s’est-il réjoui devant la presse lors d’une visite du Triangle de Gonesse.

Déjà auteur d’une tribune dans le journal Le Monde pour promouvoir le dossier gonessien, le maire (PS) Jean-Pierre Blazy fait autant de lobbying qu’il le peut. A chacun de ses déplacements, il ne manque pas de revenir sur le sujet, comme ce fut le cas mardi soir lors de l’inauguration des ateliers locatifs situés dans le quartier des Tulipes sud. Le 3 juin dernier, il a rencontré Gilbert Ysern, le directeur général de la FFT.

Trois mois plus tôt, Jean Gachassin, le patron du tennis français, s’était déplacé en personne à Gonesse pour remettre le trophée du tournoi international féminin organisée chaque année dans la ville. Pour marquer son enthousiasme, Jean-Pierre Blazy a même été jusqu’à faire installer une bannière «Oui à Roland-Garros» sur une passerelle surplombant le BIP (Boulevard intercommunal du Parisis).

Vu de loin, le projet de l’EPA apparaît comme un pari fou..

Read moreGonesse rêve d’accueillir Roland-Garros

Partagez cet article

Made in Japan : la culture manga envahit le parc des expos de Villepinte

Super Mario, Toad le champignon et… Luigi ! Pour les amateurs du célèbre jeu vidéo de Nintendo.

Depuis hier, des jeunes gens aux tenues pour le moins excentriques parcourent les allées du hall 3 du parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis). Déguisés en personnages de jeux vidéo pour certains (Super Mario Bros a mille sosies) ou en héros de mangas pour d’autres, ce que l’on surnomme les «cosplayers»  sont la véritable attraction de la Japan expo qui se déroulent jusqu’à dimanche.

Les «cosplayers» sont les véritables attractions de ce salon.

D’à peine plus de 3.000 visiteurs, pour la première édition en 1999, à quelque 165.000 en 2009, ce festival n’a cessé de croître au fil des années au même titre que sa superficie.

Pour cette nouvelle édition, les organisateurs espèrent attirer 185.000 personnes.

L’espace d’exposition a été augmenté de 5.000 m² (porté à 100.000 m²) et a ouvert dès le jeudi matin afin de proposer une demi-journée supplémentaire au public.

Partagez cet article

Dix entreprises s’installent dans les ateliers locatifs de Gonesse (95)

Les ateliers locatifs de Gonesse (Val-d’Oise) font recette. Dix de ces quinze cellules de 100 à 150 m2, que nous avions présentées dans notre édition du 26 mai (lire RM496 ) sont déjà occupées ou en passe de l’être, comme l’a souligné le maire (PS) de Gonesse Jean-Pierre Blazy lors de l’inauguration, mardi soir.

Une trentaine de personnes a assisté à l’inauguration.

Pour être précis, six entreprises sont installées dans sept locaux (NDLR : Aeroservice, spécialisée dans la vente, la location d’avions et d’hélicoptères, en occupe deux). Et trois autres, Newrest (catering), KDSA (fabrication de clôtures et de portails pour les entreprises), Transalliance (transport terrestre et de logistique) devaient signer leurs baux à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Frédéric Vernhes, président de la délégation du Val-d’Oise de la CCIV, principal financeur du projet.

Maître d’ouvrage de ce projet et principal financeur, la Chambre de commerce et d’industrie Val-d’Oise/Yvelines (CCIV) a voulu combler un manque avec ces ateliers locatifs. Il s’agissait de «construire des surfaces qu’on ne trouve pas sur le marché», dixit Frédéric Vernhes, président de la délégation Val-d’Oise de la CCIV.

Débutée en mai 2008, la réalisation de ces 1.800 m2 de locaux s’était achevée en juillet 2009. La commercialisation, confiée en novembre à la société Loiselet et Daigremont, avait quant à elle été initiée en novembre dernier.

Les entreprises visées : celles relevant de la petite industrie dans les domaines de l’aéronautique et de la mécanique de précision, les sociétés artisanales et plus généralement toute activité bénéficiant d’un code Naf (Nomenclature des activités françaises ).
Pour louer ces bureaux, compter 105 ou 130 euros par mètre carré par an (prix hors taxes). Le loyer pour un parking s’élève quant à lui à 600 euros (HT) par an. Pour les baux commerciaux, trois possibilités : 3, 6 ou 9 ans.

La construction des ateliers locatifs a coûté plus de 3 millions d’euros hors taxes (foncier inclus). La CCIV l’a financé à hauteur de 2,1 millions. Le conseil général du Val-d’Oise et la Région-Ile-de-France ont également soutenu l’opération en versant des subventions de près de 403.000 euros et d’environ 457.000 euros.

Partagez cet article

Le tramway T5 inaugure son premier rail à Pierrefitte-sur-Seine (93)

Les travaux du tramway T5, devant relier Sarcelles à Saint-Denis, avancent. Mercredi, la soudure du premier rail a été réalisée à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) en présence des partenaires du projet.

Les partenaires du projet se sont réunis symboliquement pour la soudure du premier rail. Ci-dessus, au premier plan, Jean-Paul Huchon, président (PS) de la Région-Ile-de-France, principal financeur du projet à hauteur de 71,5%.

«Ce rail que nous venons de souder, c’est comme si nous avions soudé les deux départements du Val-d’Oise et de la Seine-Saint-Denis», a déclaré Jean-Paul Huchon (PS), président de la Région Ile-de-France et du Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France), sur le chantier du futur site de maintenance et de remise des rames situé dans la ZAC Jules-Vallès.

Avec seize stations réparties sur 6,6 kilomètres, le futur tramway sur pneumatiques reliera la gare RER de Garges-Sarcelles au marché de Saint-Denis en passant par Pierrefitte-sur-Seine, et ce en une vingtaine de minutes (voir le tracé ici ). Son ouverture est prévue en 2012, avec la mise en service d’une quinzaine de rames.

90.000 personnes, qui vivent de part et d’autre de la ligne, vont en bénéficier selon Pierre Mongin, président-directeur général de la RATP, maître d’ouvrage du projet. Le maire et conseiller général (PS) de Pierrefitte-sur-Seine Michel Fourcade compte sur cette réalisation pour accroître l’attractivité économique de sa commune.

Egalement présent lors de la cérémonie, le préfet de Seine-Saint-Denis Christian Lambert a souligné que le T5 doit permettre de désenclaver le quartier des Lochères à Sarcelles et le quartier des Poètes à Pierrefitte-sur-Seine.

«Nous avons besoin de rattrapage dans les quartiers, les villes populaires, pour offrir des conditions de vie normales à leurs habitants, a affirmé le député et président (PS) du conseil général de Seine-Saint-Denis, Claude Bartolone. Les habitants des quartiers populaires ont aussi droit au beau.» Le président (PS) du conseil général du Val-d’Oise Didier Arnal a pour sa part insisté sur le fait qu’il a fallu «une longue bataille pour faire reconnaître les besoins des habitants de ces quartiers».

Read moreLe tramway T5 inaugure son premier rail à Pierrefitte-sur-Seine (93)

Partagez cet article

Finnair élue meilleure compagnie d’Europe du Nord

Finnair, qui dessert huit destinations au départ de Roissy-Charles-de-Gaulle, a reçu le prix de «Meilleure compagnie aérienne d’Europe du Nord» par l’organisme Skytrax , qui établit un classement de compagnies et d’aéroports du monde entier.

La compagnie finlandaise, qui fait partie de l’alliance OneWorld dominée par British Airways, s’est classée devant Norwegian et la SAS, au terme d’une enquête effectuée auprès de 18 millions de passagers provenant de 100 pays différents, entre juillet 2009 et avril 2010.

Selon le site www.tourmag.com

Read moreFinnair élue meilleure compagnie d’Europe du Nord

Partagez cet article